mardi 27 décembre 2011

Petite revue béophile trimestrielle (3)

Comment ça, cinq mois ont passé depuis la dernière occurrence ? C’est un grand trimestre voilà tout, et puis de toute façon j’ai rien acheté aux mois d’août et de septembre, du coup j’ai quand même raison. Et na ! Et cette fois-ci, comme j’ai trouvé tous les albums sur Deezer (ô miracle), je me suis contentée de mettre directement les liens vers les albums complets.

Avant de commencer, je ne sais pas si vous êtes au courant que France Musique a désormais son émission sur la musique de film, Cinéma Song (qu’on peut réécouter sur le site, à défaut de pouvoir la podcaster). C’est diablement intéressant à écouter, par contre, elle a un gros défaut, elle vous fait acheter encore plus de BO. La preuve.




Celle-là par exemple, je n’avais pas spécialement prévu de l’acheter, sauf que leur première émission portait sur Alberto Iglesias, et voilà que sans crier gare, ils passent un morceau de la BO. Coup de foudre immédiat et direct dans le panier. Ce n’est pas bien dur en même temps, j’aime bien ce que fait Alberto Iglesias sur les films d’Almodovar, et il fait des choses magnifiques avec juste quelques violons et autres instruments à cordes.



Ce que j’aime bien dans ce film hommage au muet, c’est que même la BO est un bel hommage, dans sa façon de coller à l’image à la note près, si bien qu’on revoit sans peine les images du film rien qu’en l’écoutant. Un peu dans le même genre que ce qu’avait fait Joe Hisaishi sur le Mécano de la Générale, c'est plutôt agréable à écouter.



Certainement une des BO que j’attendais le plus, en grande fan de John Williams. D’autant plus que cela faisait des années que je n’avais pas acheté une BO de lui. Je me demande si la dernière n’était pas celle de l’épisode 3 de Star Wars, c’est dire…

On aurait pu s’attendre à une grosse partition bourrine comme il sait les faire, mais que nenni ! John Williams a priviligié une approche très jazzy (qui rappelle un peu ses compositions pour Le Terminal ou Attrape-moi si tu peux) absolument délicieuse, légère et dynamique, avec quelques thèmes un peu plus sombres (tout ce qui touche à la Licorne, qui m’a un peu rappelé son travail sur Harry Potter).



Certainement la BO que j’ai attendue toute l’année, mais je vais tâcher de faire court. Au début de la saison 6, je trouvais qu’il y avait beaucoup de redites, mais finalement si on laisse de côté le tonitruant I am the Doctor qui tend à faire oublier les autres musiques, on se rend compte qu’il y a pas mal de nouveaux.

Le double CD n’est donc pas de trop pour rendre compte de cette richesse musicale, avec des compositions qui partent dans tous les sens que je vous détaillerais avec bonheur, si je ne pensais pas soûler tout le monde avec.

Je retiendrais en tout cas bien peu de morceaux tonitruants (à part The Majestic Tale (Of a Madman In a Box), qui reprend I am the Doctor à sa sauce), et de très belles compositions, même dans des épisodes plus que mitigés (comme The Curse of the Black Spot ou The Almost People / The Rebel Flesh), tout particulièrement sur les derniers épisodes (The Wedding of River Song est de toute beauté).

Voilà, c’est tout pour cette année. Je ne sais pas encore si je continuerais cette série d’articles l’an prochain, je ne suis pas hyper satisfait du format, mais je n’ai pas de meilleure idée en même temps. Bref, on verra bien…

4 commentaires:

  1. J'aimerais bien avoir la BO de "Restless" de mon côté. Celles-là me tentent moins par contre (je dois avouer ne pas avoir été marquée par la BO de l'Almodovar, ça m'intrigue du coup).

    RépondreSupprimer
  2. Pas vu Restless donc je n'ai pas eu l'occasion de l'écouter, mais j'y jetterai un oeil (enfin une oreille) à l'occasion. Le Almodovar c'est un peu normal, j'étais passée complètement à côté pendant le film en fait ^^

    RépondreSupprimer
  3. Aaaah, enfin la revue béophile :)
    Je découvre tout plein de choses grace à toi. Il faudra que je repasse plus tard sur ton billet (et je repasse généralement plusieurs fois, je dois en pourrir tes stats d'ailleurs) car le merveilleux casque est actuellement occupé.

    RépondreSupprimer
  4. Ah bah si tu n'attends que ça je vais être obligée de continuer l'an prochain xD

    RépondreSupprimer