vendredi 15 juin 2018

Recueil factice – Mai 2018


Oui je suis à la bourre, alors ne perdons pas de temps et passons directement au bilan du mois de mai !

jeudi 7 juin 2018

La ballade de Black Tom – Victor Lavalle

 

C’est un peu comme si Lovecraft était à l'honneur cette année aux éditions du Bélial', mais avec une autre approche. Après La quête onirique de Vellitt Boe de Kij Johnson qui nous proposait de revisiter les Contrées du rêve d’un point de vue plus féminin, la maison d’édition nous propose une novella de Victor Lavalle qui reprend une histoire de Lovecraft tout en parlant racisme et discrimination.

dimanche 3 juin 2018

Cinquante nuances de Grey – E L James


C’est dommage, à deux mois près, je tenais là ma chronique du premier avril. Sauf que ce roman et moi, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre, rien de moins que cela.

(là vous êtes intrigués, non ? Vous avez un peu peur aussi ?)

mercredi 30 mai 2018

La fille automate – Paolo Bacigalupi


Après avoir découvert Paolo Bacigalupi par le biais de son cycle jeunesse et son anticipation terrifiante sur la gestion de l'eau aux USA, j'ai décidé de passer au niveau supérieur avec La fille automate, roman encensé et récompensé par de nombreux prix mais dont la complexité m’effrayait. Pas toujours facile de rentrer dedans mais à l'image de Water Knife, c'est une excellente anticipation qui sonne trop juste pour ne pas être crédible.

jeudi 3 mai 2018

Recueil factice – Avril 2018

Les affaires reprennent doucement en avril avec trois lectures, trois films et trois séries. Non ce n’était pas calculé, mais je dois avouer que cela m’arrange bien !

samedi 28 avril 2018

La vérité sur l'affaire Harry Quebert – Joël Dicker


Bien que je lise principalement de la SFFF, il m’arrive de sortir de ma zone de confort au hasard des prêts d’ouvrage. C’est ce qui est arrivé avec La vérité sur l’affaire Harry Quebert, un roman que je n’aurais probablement jamais lu si on ne me l’avait pas prêté. Et j’ai passé un très bon moment avec, comme quoi il faut savoir enlever ses œillères de temps en temps !

mercredi 25 avril 2018

Issa Elohim – Laurent Kloetzer

 
Bien que j’aie déjà lu plusieurs romans de Laurent Kloetzer (Cleer et Vostok pour ne pas les citer), je ne suis pas toujours très à l’aise avec ses univers parfois difficiles à appréhender. Mais comme je suis accro à la collection Une heure-lumière (si ça existait sous forme d’abonnement, je signerais tout de suite !), je me suis tout de même penchée sur sa dernière publication, une novella qui parle de réfugiés et de croyances.