mardi 4 juin 2013

Top Ten Tuesday (13) : Special Imaginales


Cette semaine, plutôt que de faire comme tout le monde, je vous propose un petit compte rendu des Imaginales sous forme de top ten. A vrai dire vous auriez dû le lire mardi dernier (mais j’ai pas eu le temps). Du coup j’étais résignée à vous faire un compte rendu bien plus ordinaire samedi, mais mon ordinateur m’a joué un vilain tour (je suis d'ailleurs au bord de la crise de nerf à la perspective de devoir réorganiser toute ma bibliothèque musicale), et nous voilà à nouveau un mardi. En avant donc pour...

10 Souvenirs des Imaginales


1. J’ai revu plein de potes blogueurs

En vrac j’ai croisé et papoté avec Snow, Endea, Tortoise et Galoo, Lhisbei et M. Lhisbei, Blackwolf, Lelf et Herbefol, sans oublier Olya, Shaya et Tigger Lilly (avec qui je faisais cause commune à l’hôtel, du coup on a fait bien plus que de se croiser !)... et tous ceux que j'ai oublié de citer !

C’est toujours un plaisir une fois par an de retrouver des gens avec qui on peut parler des heures de bouquins sans jamais passer pour un alien (sans doute car nous nous sommes tous un peu aliens sur les bords). De cette année je retiendrai une grande conversation sur l’odeur des livres, une autre sur les cheveux de Sire Cédric, et enfin qu’il ne faut jamais dire du mal de qui que ce soit aux Imaginales sans avoir vérifier au préalable que la personne n’est pas juste derrière !


2. J’ai acheté des livres (mais moins que l’année dernière)


(le Karim Berrouka ne compte pas, je l'ai amené pour le faire signer)

- Ceux qui sauront de Pierre Bordage (pour découvrir l'auteur)
- Mariage à l'égyptienne de Sylvie Miller et Philippe Ward (pour continuer la folle aventure)
- Sans âge de Gail Carriger (pour conclure les aventures d'Alexia)
- Les coups de coeur des Imaginales (parce que j'aime bien la couverture et le menu)
- Le calice du dragon de Lucius Shepard (gros craquage, trop beau pour le laisser passer)
- L'horloge du temps perdu de Anne Fakhouri (pour le doux fantastique de l'auteur)
- Les hommes dénaturés de Nancy Kress (trouvé d'occasion, parce que Nancy Kress)

Seul le dernier n’est pas revenu dédicacé, pour des raisons évidentes...


3. J’ai parlé à plein d’auteurs


L’an dernier quand j’allais faire signer mes livres, c’était plutôt Bonjour/Merci/Au revoir, cette année j’ai réussi à parler à presque tout le monde. C’était parfois des platitudes mais ça m’a fait plaisir de ne pas me cacher derrière mon livre. J’ai réussi à dire un petit quelque chose en anglais à Gail Carriger (qui ne s’est pas moquée de moi, ouf !). J’ai juste jeté l’éponge avec Lucius Shepard, pas moyen de trouver mes mots et il y avait tellement de bruit autour qu’il était dur de se faire comprendre de toute façon.


4. J’ai participé à la grande chasse au trésor à la dédicace

Comme chaque année, dans l’ambiance familiale un poil anarchique des Imaginales, trouver un auteur à sa table de dédicace relève parfois du défi. Heureusement qu’on a quelques expertes comme Snow, Lelf ou Lhisbei, véritables trombinoscopes humains, pour vous indiquer où ils ont vu tel auteur il y a trois minutes.

Deux beaux morceaux à retenir :

- L’anthologie Les coups de coeur des Imaginales, pour laquelle j’ai réussi à obtenir la signature de tous les auteurs présents sur le salon (8 sur 10 donc), non sans mal, surtout pour Erik Wietzel qui ne semblait jamais être là (bouh le vilain !). Pour ce genre d'exploit, on devrait avoir droit à un marque-page gratuit au moins !

- Le calice du dragon de Lucius Shepard, triplement dédicacé par l’auteur, le traducteur (Jean-Daniel Brèque qu’on a littéralement traqué dans la Bulle des Livres avec Tigger Lilly) et l’illustrateur (Nicolas Fructus).



5. J’ai fait acheter des livres

Plus précisément je me suis lancée dans une grande campagne pour vendre l’excellente novella d’Olivier Gechter, Le baron noir (lisez c’est bien !). Olya s’est laissée convaincre (quand à savoir si c’était mes arguments ou le charme de l’auteur, c’est un autre problème...), de même que Tortoise (enfin elle avait prévu d’investir, mais du coup je suis allée chercher Olivier Gechter pour qu’il vienne lui signer son exemplaire avant de reprendre son train).

(l’air des Vosges a des effets super bizarres quand même, je tiens à rappeler que d’ordinaire je suis une fille plutôt timide qui est terrorisée à l’idée de rencontrer des auteurs !)


6. J’ai assisté à tout un tas de conférences

Huit en deux jours très exactement, il faut dire qu’avec le temps, on était mieux dans les Magic Mirrors qu’à prendre le frais dehors. Comme toujours il y avait du bon et du moins bon, ça dépend des thématiques, du choix des auteurs, des modérateurs et surtout du nombre d’intervenants (de manière générale quand ils sont trop nombreux les auteurs n’ont pas fini de présenter leur oeuvre que la conférence est déjà finie, un peu dommage donc).

Quelques souvenirs en vrac :
- Les elfes sont plutôt femmes et la fantasy sans magie n’existe pas (sic), entre autres perles de la conférence sur la magie ;
- Lasser détective des dieux est un mélange de trois films : Le faucon maltais, Cléopâtre et... Qui veut la peau de Roger Rabbit !
- La conférence avec Jean-Daniel Brèque sur la traduction était hyper intéressante (et riche en potins, vous n'aviez qu'à venir si vous vouliez savoir !) ;
- Gail Carriger a toujours faim (et du coup trouve toujours un sujet de conversation en France) ;


7. J’ai eu froid (mais on a quand même vu le soleil)


Alors que l'an dernier c'était plutôt tee-shirt et petites chaussures, cette année nous étions tous avec nos manteaux et nos écharpes (ma valise ressemblait à celle que je fais pour partir à Noël en Haute Savoie !). Drôle d'ambiance décalée pour une fin de mois de mai qui a donné lieu à de longues conversations sur la météo. Avec un peu de chance on aura le droit à la canicule aux Utopiales.


8. Je commence presque à connaître toutes les routes d'Epinal

Mais pas trop quand même. Si nous avons retrouvé sans peine le festival (super bien indiqué, à part à un carrefour où un panneau pointait dans une direction opposée, sûrement un piège tendu par un ogre avide de fans de fantasy farcis aux pommes) et sans trop de mal l'hôtel, nous avons quand même trouvé le moyen de faire un tour de manège sur la voie rapide en allant poser nos valises le premier soir !


9. J’ai visité (un peu) Strasbourg

Avant de venir à Epinal, j'ai passé une journée à Strasbourg avec Olya. Je n'ai pas profité à fond de la journée vu le froid et le temps calamiteux, mais le peu que j'en ai vu (principalement la cathédrale et ses alentours) m'a bien plu, et je compte bien revenir explorer la ville plus en détails une autre fois, sous le soleil !



10. J’ai pris rendez-vous pour l’année prochaine (et peut-être même pour les Utopiales !)

Objectif de l'année prochaine : avoir assez d'argent pour me permettre une chambre d'hôtel avec salle de bain à l'intérieur ! Ca me semble assez improbable, à moins de rencontre le prince charmant, et comme il semblerait que celui-ci se soit cassé avec une archéologue de l'INRAP...

13 commentaires:

  1. Tu m'as oubliéééé, snifffffff
    Bon allez :p Bon compte rendu en tout cas, c'est cool que tu aies pu parler à plein d'auteurs et je garde un bon souvenir de notre moment sniffage de livres, je sens que cela va rester dans les annales.
    Tu as été raisonnable pour tes achats effectivement, j'espère que tu aimeras Bordage, j'attends la sortie livre de poche pour le tome 3 c'est sympa à lire.

    RépondreSupprimer
  2. Raaaaah la boulette ><
    (je sais pas comment j'ai réussi à inclure ton compte rendu mais à te zapper dans la liste, j'ai corrigé mais tu as le droit de me poignarder avec ton beau livre sur Jules Verne la prochaine fois !)

    RépondreSupprimer
  3. Héhé comme j'avais lu le billet de Marion, j'attendais le tien avec impatience (oui, elle a teasé).
    Bon, mais les cheveux de Sire Cédric, bien ou pas ? Parce que si je ne suis pas venue aux Imaginales, je les ai rencontrés (ils étaient accompagnés de leur propriétaire, d'ailleurs)
    Oh tu peux assumer tes achats, ils sont très bien :)
    Oh c'est chouette d'avoir réussi à converser un peu plus. Ce n'est chose aisée. (surtout en anglais ! Mais ça, c'est de mon côté)
    J'ai vu le parallèle des photos d'Endea cette année et l'année dernière (l'endroit où vous êtiez assis), cela se passe de commentaire.
    Bwoh, et il n'y a pas moyen de tuer l'archéologue pour récupérer le prince charmant ? Ce n'est pas ce qu'ils font dans les livres ?
    Rah, je ne sais pas si un jour j'arriverai à aller aux Imaginales :(

    RépondreSupprimer
  4. @Acr0
    Je pense qu'il y a des tas de filles qui lui envient ses cheveux ^^
    J'espère bien que tu arriveras à venir à une prochaine édition, on te gardera une place dans notre chambre au F1 avec Olya :D

    RépondreSupprimer
  5. Hmmmpf, nan mais là c'est bon je ne suis que frustration... :( M'y suis prise trop tard, billets de train prohibitif et voilà.
    M'enfin je crois que le plus frustrant c'est que début novembre, j'attends un truc super important qui me clouera chez moi, sans connaitre les dates précises donc bye bye aussi les utopiales... :'(

    (nan pas aigrie du tout pour le coup!)

    RépondreSupprimer
  6. Je compatis, j'ai encore jamais réussi à aller aux Utopiales (enfin moi c'était plutôt le compte en banque le problème xD). J'espère que tu arriveras à y aller un jour ^^

    RépondreSupprimer
  7. Ce top me fait confusément penser à pas mal de choses ...

    RépondreSupprimer
  8. +1 avec Tigger Lilly
    (as-tu vu l'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg ?)

    RépondreSupprimer
  9. @Tigger Lilly
    Comme un rêve étrange qui aurait duré 4 jours sans doute :D

    @Lhisbei
    Oui je l'ai vu, j'ai fait plein de photos steampunk du coup mais elles étaient pas assez belles pour mériter publication ^^

    RépondreSupprimer
  10. Une dédicace de traducteur ET une conférence sur la traduction ! C'est merveilleux pour une profession qui est généralement invisible! :)
    Sinon, comme j'ai déjà commenté ailleurs, ce festival semble vraiment super.

    RépondreSupprimer
  11. C'était le même traducteur qu'on a traqué dans la Bulle des livres en fait ^^

    RépondreSupprimer
  12. Il est bien détaillé ton TTT dis donc :D

    Ouiiiii ! Vivement que tu reviennes voir Strasbourg plus longtemps, et sous le soleil ! :D
    Et un jour, tu viendras la voir sous les déco de Noël :D

    RépondreSupprimer
  13. Noël j'aimerais bien, mais je sens que ça va pas être simple de se trouver un créneau commun xD

    RépondreSupprimer