lundi 24 juin 2013

Feu secret (Siana, vampire alchimique 1) - Frédérique de Keyser


Il y a des fois de bien étranges coïncidences dans la vie. Alors que je préparais mon challenge estival, voilà qu'un éditeur numérique, La Bourdonnaye, me propose de découvrir ses titres, qui, ô merveille, collent parfaitement avec mon challenge.

Vous pensez bien que je n'ai pas pu résister et j'ai décidé de tenter ma chance avec la série Siana, vampire alchimique (juste pour l'association de deux termes qu'on ne voit pas souvent ensemble). Et ma foi, en dépit de tous mes à priori sur ce genre de littérature, j'ai été agréablement surprise.

Feu secret est un récit à la première personne qui nous raconte l'histoire de Siana, une jeune femme attaquée par un vampire alors qu'elle s'amusait à pratiquer le voyage astral dans l'arrière-boutique de son magasin d'ésotérisme. La voilà donc transformée en vampire, mais seulement à moitié, ce qui la rend capable de supporter la lumière du jour (mais sans paillettes dieu merci).

Cependant elle ne reste pas longtemps seule à tester ses nouvelles capacités, puisqu'un clan de vampires la prend très vite sous son aile pour qu'elle les aide à décrypter d'anciens et obscures textes ésotériques. Bien entendu, ce clan se compose principalement d'hommes beaux, mystérieux et sexy, et tout en explorant les mystères de la nature vampire, Siana pourrait bien rencontre l'amour.

(avouez que mon résumé est vendeur, non ?)

Mes dernières expériences avec des romans sentimentaux à connotation fantastique ou science-fiction n'ont pas été des plus enrichissantes (quoique le premier était drôle, à défaut d'autre chose), et je vous avoue que je n'attendais pas grand chose de ma lecture à part un bon fou rire.

Sauf que non. Bien sûr Feu secret n'est pas un chef d’œuvre de la littérature, et certains passages sont fort susceptibles de déclencher des crises d'hilarité, mais c'est un bon divertissement.

Si les stéréotypes bit-lit ne manquent pas, ils s’emboîtent suffisamment bien pour ne pas tomber dans le simple catalogue de clichés : Siana est comme il se doit une vampire spéciale, mais sa spécificité fait qu'elle n'a pas toutes les capacités d'un vampire normale (c'est pas comme certaines qui en plus d'avoir leurs particularités à elles sont exceptionnelles dans tous les domaines).

Et si elle se tape effectivement à peu près tous les mecs de son clan (ainsi que son colocataire friend-with-benefits en prime), ça colle relativement bien avec son caractère hédoniste toujours partant pour une partie de jambes en l'air (mais pas avec n'importe qui ceci dit).

Il y a bien quelques tartes à la crème comme une vague histoire de lien si deux vampires boivent mutuellement leur sang (ce qui me semble fort peu pratique vu le nombre de fois qu'ils boivent le sang d'un de leur camarade pour une raison x ou y) mais rien d'insupportable.

Mieux encore, en parallèle le roman développe toute une histoire sur l'alchimie plutôt sympathique avec une petite enquête qui donne un côté documenté au texte (bon après je ne suis pas experte en ésotérisme, j'ai séché toutes les conférences sur le sujet aux Imaginales !).

Contre toute attente (en plus c'est du récit à la première personne, pas vraiment mon mode de narration favori), je me suis donc prise au jeu et j'ai dévoré cette histoire. L'intrigue est prenante, la galerie de personnages sympathique (bien que j'ai eu du mal à associer visages et noms, on ne connaît pas tout de suite leurs prénoms et c'est la limite du format numérique, on a bien du mal à revenir en arrière pour vérifier une information).

Le fait que ce soit une œuvre originale française (cocorico!) et non une traduction de l'anglais a également son importance : je trouve les dialogues (notamment tout ce qui est histoire d'amour) bien plus naturels que dans tout ce que j'avais lu jusqu'ici. J'ai longtemps pensé que la guimauve passait toujours mieux en anglais, en fait c'est juste que la traduction de guimauve est un art délicat (et souvent bien mal mené !).

En fait je mettrais juste un bémol sur l'histoire d'amour qui m'a semblé un peu téléphonée. Que Siana ait des vues sur le seul mec inaccessible (et qui la déteste), soit, c'est même le scénario le plus logique. Qu'ils se tournent autour à coup de je t'aime moi non plus et de crises de jalousie, c'est tout à fait normal (même si ça vire légèrement au ridicule quand tout le clan s'implique dedans).

Mais j'ai trouvé peu crédible la façon dont soudainement ils se mettent ensemble (et puis j'accroche pas trop au personnage de Søren, ça doit jouer). Ceci dit, la série compte encore trois tomes, de quoi gagner en crédibilité ou en subtilité côte relations amoureuses.

Et voilà donc comment je me retrouve pour une fois à ne pas démonter pièce par pièce et citation à l'appui un roman sentimental que je viens de lire. Cela fait tout bizarre, mais en même temps cela me fait plaisir.

Parfois il est bon de laisser de côté des textes complexes (qui nécessitent plus d'attention qu'on ne peut en fournir à certains moments) pour se rappeler qu'on peut aussi apprécier un bon divertissement, une histoire d'amour qui nous fera rêver, rigoler, voire les deux en même temps. Je n'aurais rêvé d'ouvrir mon challenge avec un meilleur manifeste !

8 commentaires:

  1. On peut donc avoir de bonnes surprises, même en romance ! Il faut que je continue Mercy Thompson, c'est une des rares séries de Bit-Lit que j'apprécie !

    RépondreSupprimer
  2. Diantre il va falloir que tu me la vendes pour mon challenge ^^

    RépondreSupprimer
  3. Oh Mon Dieu (voix de Janice dans Friends)

    RépondreSupprimer
  4. Tu vas t'en remettre quand même ? ^^

    RépondreSupprimer
  5. oui oui mais bon non mais quand même ! Au fait t'as vu ? dans MSOSFFFL y a SOS. Coïncidence ? Je ne pense pas.

    RépondreSupprimer
  6. Y'a uniquement ce que tu y apportes dans ce challenge :P

    RépondreSupprimer
  7. Mais comment tu nous spoiles avec ce fameux Soren !!!

    Bon, c'est vrai que tu donnes presque envie :D

    RépondreSupprimer
  8. Seulement presque ? J'ai raté mon coup alors ^^

    RépondreSupprimer