vendredi 19 octobre 2012

Timbré - Terry Pratchett


C’est en train de devenir une règle cardinale chez moi, un Pratchett par an, ni plus, ni moins. Quoique je triche, cette année j’ai aussi relu De bons présages… Autre règle qui est en passe de s’installer (et si j’avais un psy il s’en régalerait), il y a toujours un rapport avec ma maman.

Enfin à l’origine ce livre m’a été prêté par Popoyo (qui m’en demandait presque désespérément des nouvelles toutes les semaines depuis bientôt un an), mais je faisais traîner ma lecture. Sauf que cet été, comme ça, ma maman s’est mise à lire un Terry Pratchett, La huitième fille, précisément. Qu’elle a aimé, si bien qu’elle en a acheté un deuxième.

Du coup j’ai eu un peu honte d’en avoir un qui prenait la poussière chez moi alors qu’elle les enchaînait presque (d’autant plus que jusqu’à maintenant c’était moi qui lui fournissait les livres pour la SF et la fantasy, où va le monde si elle les achète elle-même maintenant ? Et surtout, que vais-je lui offrir à Noël du coup ?), et je l’ai sorti de ma PàL.

Timbré, trente-troisième volume des Annales du Disque-Monde, est une histoire relativement facile à lire même avec une connaissance très limitée de l’univers, car à l’exception de quelques références à des têtes connues ici et là, j’ai eu l’impression que tous les protagonistes principaux (à l’exception du Patricien) étaient des nouveaux venus.

En l’occurrence, notre héros s’appelle Moite von Lipwig, escroc de haut vol, qui échappe à sa condamnation à mort pour se voir confier la direction de la poste d’Ankh-Morpork, tombée en désuétude depuis des années suite à l’installation des clic-clac (le télégramme quoi).

Evidemment, cette tâche ne sera pas de tout repos, mais il fallait bien un pareil larron pour arriver à remettre les affaires en marche, grâce à un personnel hors du commun, une communication maitrisée, et des innovations sans pareil.

Ca n’est pas une grande surprise, en lisant Timbré, on s’amuse beaucoup. Comme toujours, Terry Pratchett s’y entend pour monter une intrigue qui part dans tous les sens, avec des personnages ubuesques, sans oublier une bonne dose de parodie subtile qui fait mouche à tous les coups, et une écriture toujours aussi fine.

C’est donc une lecture plaisante, et j’ai tout particulièrement apprécié le parcours de Moite, escroc accompli qui se retrouve à faire « le bien » un peu malgré lui. Et toute l’histoire des timbres, qui m’a rappelé l’époque où je tenais vaguement une collection.

Mais il est vrai que je bloque toujours un peu sur le Disque-Monde. Je soupçonne toutes ces années passées à écrire des fanfictions humoristiques de m’avoir un peu dégoûté du burlesque. Et dans le cas de Pratchett, son écriture est tellement riche que la moitié des jeux de mots et des traits d’humour m’échappent (surtout vu la vitesse à laquelle je lis). Et ça me frustre toujours un peu.

Ceci dit, j’aimerais bien, un jour, explorer un peu plus le Disque-Monde, mais comme je ne pourrais pas m’empêcher de repartir du premier roman et de tout lire, j’ai intérêt à avoir un sacré créneau pour caser cette lecture. Un jour, peut-être… Le temps que ma maman achète toute la série pour que je puisse lui emprunter par exemple !

CITRIQ

4 commentaires:

  1. Tes Pratchett, tu les lis avec un ordre particulier, ou tu les lis un peu en fonction de ce qui te tombe dans les mains ?

    Et ta maman, elle en est où ? :D

    Bon, vu que j'essaie de garder un semblant d'ordre dans mes lectures du Disque Monde (enfin, je me dépsychorigide puisque maintenant, je lis les tomes au gré de mes envies, même si je suis toujours l'ordre dans les cycles internes, faut pas pousser !), celui ci ne sera pas pour avant un moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah j'aimerais bien les reprendre dans l'ordre mais sur le Cercle on a lu le 8, et celui-là on me l'a mis dans les mains, donc du coup c'est l'anarchie xD

      Ma maman a fini la huitième fille et s'en est arrêtée là je crois pour le moment même si elle a acheté un autre "huitième" (et je lui ai fait emprunté Nation à ma soeur par contre ^^)

      Supprimer
  2. yiiih! j'avais loupé cette note et elle me réjouit au plus haut point, bien évidemment ^^
    en plus ce tome est un de mes grands préférés, j'adore Moite et cette floppée de nouveaux personnages qui ont marqué un renouveau à leur arrivée :)
    (et si je ne m'abuse, c'est moi qui l'avait offert à Popoyo :p )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, c'est toi qui lui a offert ^^

      Supprimer