samedi 6 octobre 2012

Car nos cœurs sont hantés (A comme Association 7) – Erik L’Homme


Le problème avec les séries composées de romans d’à peine 200 pages, c’est qu’on peine à un peu à trouver des choses nouvelles à raconter au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture. Une bonne chose que je me permette de spoiler !

(donc si vous ne l’avez pas lu, fuyez !)

Donc nous avons donc Mademoiselle Rose persuadée que Jasper a tué le Sphinx, Jasper qui file le mystérieux chamane sibérien (avec Nina), et bien évidemment de la magie, des vampires et des garous, des mystérieux interludes et une bonne dose de jeux de mots foireux.

J’avoue, je les adore, les jeux de mots de Jasper (y’a vraiment des perles), mais des fois ça casse un peu l’ambiance. Même Ombe lui reproche, c’est dire. A ce sujet d’ailleurs, on trouve enfin un semblant d’explication à la présence mentale d’Ombe, mais j’avoue que je suis à moitié convaincue (ce n’est pas très bien amené surtout, après deux tomes d’inexplicable).

Et puis je vous avoue que les échanges mielleux échanges sur le thème de « tu es comme mon frère » me donnent presque la nausée, je trouve que ça ne ressemble pas trop à Ombe à force. En tout à l’image que j’en avais. Je dois avoir ma dose de guimauve et saturer sans doute !

A part ça on a encore le droit à une belle séance de filature avec Fafnir, sortilège couteau suisse fort sympathique, et avec Nina à qui j’aurais envie de coller une tarte personnellement (son pouvoir ne doit pas m’affecter à mon avis *siffle*), on voit Mademoiselle Rose se battre (ce qui est presque pas drôle, je la préfère assise derrière son bureau qu’avec un sabre à la main, limite elle est plus menaçante), et tout va presque mieux à la fin.

(menfin le coup des copains louches, je le sentais venir depuis un moment quand même…)

Reste à découvrir pourquoi l’Association cherche à éliminer Jasper, et d’où lui viennent ces étranges visions… on devrait le savoir dans le dernier tome. Je ne suis pas mécontente qu’il renoue des liens avec Walter et Rose, je le trouvais un peu trop super-héros solitaire ces derniers temps, c’est limite barbant.

En fait je ne suis pas over-enthousiaste sur ce tome, je le trouve, un peu comme le précédent, presque bancal. Il y a trop de choses pour trop peu de pages, on sent vraiment qu’il lui manque son histoire parallèle. Evidemment, ce n’est pas de la faute de l’auteur, mais j’avoue accrocher moins que sur les premiers tomes.

Enfin je lirais quand même le final, je veux mes réponses !

CITRIQ

4 commentaires:

  1. Il est vrai que Ombe devient presque trop conciliante et douce. Rose m'a prodigieusement agacée dans cet épisode mais je suis comme toi je veux le dénouement de l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement la suite arrive bientôt (enfin le temps qu'elle soit dispo en biblio...)

      Supprimer
  2. Tout pareil que toi :) Même si le tome 7 est mieux passé que le tome 6.

    Bon, je lirai aussi le tome 8, car je désire savoir ce qui va se passer sur la fin, mais je préférai largement les premiers tomes.

    En même temps, je n'arrive pas à blamer l'auteur pour ça, car ça devait être un travail à 4 mains, et maintenant qu'il se retrouve tout seul, ce n'est plus pareil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien pour ça que je ne lui jette pas franchement la pierre sur le sujet. C'est malheureux, mais on n'y peut rien.

      Supprimer