lundi 11 avril 2011

Read-a-thon (bilan)


Allez, après avoir survécu à cette formidable aventure qu’est le Read-a-thon, voici venue l’heure du bilan (et après je pourrais me remettre à publier des chroniques de bouquins qui attendent depuis un mois !).

Livres lus

- La fin des Ombres de Wielstadt, et le début des Masques de Wielstadt, enfin bref j’ai avancé dans la Trilogie Wielstadt de Pierre Pevel
- Un morceau de World War Z de Max Brooks, pour la lecture du mois au Cercle d’Atuan
- Neverwhere dans sa nouvelle traduction, de Neil Gaiman
- La Reine des lectrices de Alan Benett
- Artemis Fowl 7 : le complexe d’Atlantis de Eoin Colfer

Ce qui fait trois livres complets, et deux bouts de livres par ci par là. Au total, cela représente quelques 1240 pages, ce qui fait un peu plus de 100 pages lues par heure. Ce n’est pas une grande découverte, c’est mon rythme normal sur les romans « faciles ». C’est un peu monstrueux en fait comme rythme de lecture.

Impressions en vrac

En fait 12h, ce n’est pas si long que ça comme temps de lecture, mais il faut accepter de suite qu’on ne passe pas 12h complètes à lire. J’ai dû faire facilement ¼ d’h de pause par heure rien que pour soulager mon cou qui me tuait (malgré les coussins), sans parler des pauses déjeuner et dîner, des échanges de sms et des petites mises à jour sur le blog…

Le plus dur je crois c’est de gérer son estomac, lire donne faim, du coup j’étais tout le temps en train de grignoter (des biscuits, des bananes séchées, et sur le coup de 18h j’ai fait des ravages dans le fromage parce que je voulais du salé). La fatigue ça allait, j’ai plutôt bien gérer à part un petit coup de pompe vers 17/18h, mais rien d'anormal.

J’ai à peine dû lire 10h au final, mais ça a quelque chose de très satisfaisant de passer sa journée à lire sans être dérangé (et surtout pas par des boulets sur les forums), plutôt que de voler des instants de lecture entre boulot, geekeries et dodo. Et puis toute l’organisation que demande une telle aventure (se lever pour être prêt à 10h, prévoir la bouffe, choisir les livres, s’encourager entre participants, faire des photos débiles), c’est bien drôle.


Choses à retenir

- Pour lire aussi longtemps, il vaut mieux opter pour des livres courts, de la littérature jeunesse ou des vrais page-turner très prenants, mais qui restent simple, pour avoir l’impression d’avancer. Le problème du Pevel par exemple c’est qu’il est écrit petit et demande beaucoup d’attention, ce n’est pas l’idéal.

- Quelle que soit la position de lecture, on finit toujours par avoir mal au cou et dans le haut du dos (je suis preneuse si quelqu’un a une solution, à part le masseur personnel –enfin je prends aussi le masseur personnel !)

- Mais purée qu’est-ce que ça donne faim de lire en continu ! Et lire en mangeant (autre chose que des biscuits), ce n’est pas chose aisée en fait (c’est bien plus facile de regarder une série ou un film).


En bref

C’était une expérience intéressante et drôle, ça fait du bien de temps en temps de se consacrer à fond à la lecture quand même. Je recommencerais peut-être, si le créneau du dimanche perdure, parce qu’il est tout de même bien pratique !

Bon maintenant que j’ai lu trois livres, j’ai des chroniques à faire figurez-vous, c’est le gros inconvénient du RAT : ça donne encore plus de boulot !

8 commentaires:

shaya a dit…

Etrangement pas de mal de cou, le dos si par contre, mais bon il est déjà en vrac :p

Sinon c'est drôle, on a à peu près le même rythme de lecture, en moyenne je tourne autour de 100 pages par heure moi aussi, selon le bouquin !

Et bien d'accord pour la durée, mais je pense que pour ma part si c'est à refaire ce serait plus la nuit, plus facile pour moi !

Lhisbei a dit…

Joli RAT!
Impressionnant le rythme de lecture tout de même ! Par contre chez moi par ce problème de cou (le rocking chair est bien pratique pour ça j'ai l'impression)

Endea a dit…

Tu as essayé au lit, l'oreille relevé contre le mur ? et du coup redressée à moitié mais bien soutenue.
En tout cas bravo pour le nombre de pages lues :)

Calenwen a dit…

@Shaya
Ca dépend des gens et des postures je pense, mais quand je lis je suis très crispée du haut du dos en fait... (sans doute pour éviter d'avoir mal dans le bas du dos, qui est pas super bon chez moi non plus *siffle*).
La nuit par contre je suis pas sûre de pouvoir, suis pas très noctambule moi...

@Lhisbei
Ah faudra que je teste dans le rocking-chair qui est chez mon père, mais je ne le trouve plus très confortable depuis que je suis devenue trop grande pour poser mes pieds dessus quand j'y suis xD

@Endea
Bah c'est plus ou moins ma posture, contre un mur avec oreillers (qui ont du mal à rester en place). Sinon presque couché c'est plus supportable mais faut porter le livre ou plier les jambes pour servir de lutrin, et ça c'est pas très insupportable non plus (on devrait écrire un livre sur comment lire xD)

Acr0 a dit…

Oui c'est carrément monstrueux comme rythme de lecture :D Ahah moi je tourne à une cinquantaine de page par heure :D
10 heures de lecture, c'est plutôt pas mal !
Je confirme ça donne faim de lire ^^
Moi j'ai abandonné l'idée de chroniquer les livres que j'ai lu pendant le RAT (session précédente). Et oui, j'espère que le créneau du dimanche sera maintenu, car c'est tentant. (en même temps, il suffit qu'une personne le propose non ? Virginie est plutôt cool et aime les initiatives)

En tout cas, bravo, c'est un beau RAT :)

Calenwen a dit…

Si ça peut te rassurer je ne lis pas toujours aussi vite xD
Et j'ai pu écrire toutes mes chroniques, vive les vacances, ça ne fait rien que 3h que je bosse dessus ! (d'ailleurs faudrait ptêtre que je pense à manger...)
Bref vi, je pense qu'on va militer pour le créneau du dimanche, c'est tellement plus pratique ^^

Olya a dit…

Fiou, pas mal ce bilan :D Moi au final, le RAT ça me donne pas si faim que ça, mais ça m'endooooort !

J'ai beaucoup moins grignoté que ce que je pensais (parce que j'aime pas manger quand je lis), mais par contre, je me suis endormie facile sur mes livres :D

Calenwen a dit…

Je pense que manger permet de lutter contre le sommeil en fait, parce que j'ai jamais vraiment eu les yeux qui se fermaient moi...