dimanche 10 avril 2011

Read-a-thon (en direct)

Logo par The Bursar

Ca y’est, tout est prêt : les livres sont choisis, le coin lecture sur le canapé paré, le thermos de thé (Noël à Strasbourg) est prêt, j’ai ramassé mon linge qui séchait (le repassage attendra), et j’ai même trouvé le temps de faire quelques QCMs ce matin sur Poudlard.org pour assurer la victoire de Serdaigle (mon honneur de directrice est sauf).

Oui c’est incroyable ce que ça demande comme préparation, de passer 12h à glander sur son canapé avec des bouquins !

Evidemment, je ferais de temps en temps le point sur mes progrès dans cet article, alors n’hésitez pas à repasser.

9h50 : Tout est prêt, même la PàL de proximité (où de nouveaux livres sont apparus, c’est mal de fréquenter les bibliothèques et les librairies le samedi aprem…). Pour le moment, je pense commencer par une bonne dose de Wiestadt, j’aimerais bien finir le tome un au moins.
Musique d’ambiance : Hans Zimmer, Hans Zimmer et Hans Zimmer (une playlist de 7h mais je changerais peut-être en cours de route)


11h15 : Pfiou, à peine une heure de lecture et mon cou me tue, il va falloir que je trouve un meilleur arrangement de coussins ! J'ai lu 100 pages de Pevel (bientôt fini cette première partie), vidé mon thermos, et je me requinque avec deux trois biscuits et des bananes séchées (Bananas are good ! comme dit le Docteur).

12h10 : Bon Les Ombres de Wielstadt est terminé, j'attaquerais sûrement les Masques cet après-midi... J'ai fait une petite pause avec la partie de World War Z à lire pour aujourd'hui (ça c'est fait), et je viens d'attaquer Neverwhere, nouvelle traduction.
"T'as un long chemin devant toi, dit-elle avec perplexité.
- Jusqu'à Londres.
- Non, pas seulement". La vieille observa un silence.
"Pas le Londres que je connais."
A ce moment-là, la pluie se mit à tomber avec douceur.
"Pardon, dit-elle. Ca commence par des portes."
Sans blague :D. Ca fait plaisir de replonger dans ce texte en tout cas. Je vais pas tarder à préparer le déjeuner. C'est définitif, mes pires ennemis sont le mal de dos et la faim !

14h00 : Y'a pas à dire, un bon repas, ça change tout ! Après de très bonnes pâtes saumon fumé-citron-crème fraiche (un peu dur à manger en lisant mais tant pis) et une petite compote, tout de suite ça va mieux.


J'en suis à la 185e page de Neverwhere, ce qui correspond aux deux premiers épisodes de la série, c'est marrant à quel point le bouquin colle à la trame de la série. Pour le moment je ne vois pas trop la différence avec l'ancienne version (à part le 2e prologue renvoyé en annexe), mais je ne la connais pas sur le bout des doigts.

Cher journal, commença-t-il. Vendredi, j'avais un emploi, une fiancée, un domicile et une existence sensée. (Enfin, dans la mesure où une vie peut avoir du sens). Et puis, j'ai rencontré une fille blessée qui se vidait de son sens sur le trottoir et j'ai joué au bon Samaritain. Désormais je n'ai plus de fiancée, plus de domicile, plus d'emploi, et je me promène à quelques dizaines de mètres sous les rues de Londres avec une espérance de vie comparable à celle d'un éphémère animé de pulsions suicidaires.

Ca ferait une bonne quatrième de couv non ?
Comme il fait beau, je vais essayer de me trouver un coin pour bouquiner au parc, histoire de prendre l'air...


16h20 : Me voilà de retour ! Ca me fait toujours bizarre les parcs parisiens, avec les gens qui se font rôtir sur les pelouses, on se croirait au lac d'Annecy mais sans lac ! Trouver une place pour lire tranquille, c'est pas évidement non plus, surtout quand on veut éviter le soleil direct, mais quand même en avoir un peu... (et ne parlons même pas de Murphy qui fait que quand vous trouvez la place parfaite, quatre personnes viennent s'installer à côté !)


Bref j'ai fini Neverwhere, qui se lit toujours avec plaisir, même si j'avoue qu'enchainer série et livre c'est un peu lourd. Je voulais aussi relire le comic à l'occas, mais je vais ptêtre pas insister. Concernant la nouvelle trad, je ne sais pas trop quoi en penser, les ajouts et modifications ne me semblent pas flagrants pour le moment. A vérifier donc.

Bon allez c'est l'heure du goûter, en compagnie soit d'Artemis Fowl, soit de la Reine des lectrices.

17h30 : La Reine des Lectrices est terminé, c'est assez plaisant comme petite lecture. Je n'ai pas trop le courage de reprendre Wielstadt, je vais plutôt partir dans Artemis Fowl, plus facile à lire.

18h50 : Artemis Fowl, même arrivé au 7e tome, on ne s'y ennuie jamais : 
- [...] Pourrions-nous, s'il vous plait, nous concentrer sur le moment présent ? Nous sommes censés être des professionnels.
- Pas moi. [...] Je ne suis qu'un adolescent aux hormones déchainées. Et puis-je ajouter, chère jeune fée, que c'est pour vous qu'elles se déchainent ?

21h25 : Artemis Fowl terminé ! Je ne sais même pas ce que je vais lire pour la dernière demi-heure...

22h et des brouettes : finalement j'aurais repris Wielstadt pour le final. Ce qui ne fait rien que trois livres complets, deux bien avancés, pour un total de 1240 pages à peu près. Pfiou, c'est épuisant !

11 commentaires:

  1. Bon courage pour ces 12 heures de lecture. Je vais suivre ton billet avec attention :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai faiiiiiim :D Mon chéri prépare le repas, je vais me plonger dans quelques pages en attendant que ce soit prêt :P

    RépondreSupprimer
  3. Merci Spocky, bien rentrée de vacances alors ?

    @Olya
    Moi je vais mettre mes pâtes à cuire, je pourrais toujours lire en attendant, j'ai les crocs aussi !

    RépondreSupprimer
  4. *\o/* pom :)
    Ca se passe bien ?
    Ah j'aime bien le passage de Neverwhere que tu as mis... mais effectivement, je n'ai pas souvenir que ce soit cette trad' dans mon bouquin (ou alors je ne me souviens plus)

    RépondreSupprimer
  5. Oui je suis toujours en vie :D
    Ah je prends note pour la trad, je comparerais un autre jour...

    RépondreSupprimer
  6. oui, Wielstadt n'est pas le plus facile à lire quand on challenge, ça prend son temps ^^ En revanche la reine des lectrices est parfait pour l'ccasion, s'pas?

    RépondreSupprimer
  7. Tout à fait, 120 pages, lu en une heure, c'était tout à fait plaisant. Le Pevel je m'y remettrais ptêtre sur la fin plutôt...

    RépondreSupprimer
  8. Oui bien rentrée de vacances. :)
    Artemis Fowl j'avais lu le premier tome et j'avais pas accroché. Il faudrait peut être que je réessaie un jour.
    Ton RAT avance bien. Bonne continuation :)

    RépondreSupprimer
  9. Concernant Neverwhere je garde le souvenir des mêmes mots pour ce passage, mais il faudra que je compare... De toute façon j'ai prévu de me faire une replongée Neverwhere un jour ou l'autre, pour regarder la série et relire ^^

    RépondreSupprimer
  10. Evite juste de cumuler les deux, on risque l'overdose ^^

    RépondreSupprimer