dimanche 24 avril 2011

Doctor Who 6x01 - The impossible astronaut


Après tant d’attente, elle est enfin là, la saison 6 tant attendue ! Entre les trailers, la prequel et les extraits et interviews qui trainaient sur Internet, il y avait de quoi baver d’impatience, et ma foi, quand on regarde cet épisode, on n’est pas déçu.

Je ne pensais pas faire de compte rendu d’épisode (je participe déjà au visionnage commun chez Laure de l’autre côté du miroir, d’ailleurs si vous voulez nous joindre à nous…), mais finalement, j’avais envie de m’amuser avec les captures d’écran et de poser une bonne fois pour toute les 15 000 interrogations qui tournent dans ma tête…

Il va de soit que la suite est remplie de spoilers, si vous n’avez pas vu l’épisode, passez votre chemin en retenant juste qu’il est tout à fait à la hauteur de ses prédécesseurs, et que devoir atteindre la suite est à la limite de la torture…

~*~

Après une dédicace à Elisabeth Sladen (alias Sarah Jane, décédée la semaine dernière) qui pourrait bien vous fendre le cœur, l’épisode démarre avec un grand moment de n’importe quoi typiquement Doctor-esque


- Where's the Doctor ?!
- Doctor Who ?

La plaisanterie fonctionne toujours, et il faut voir la cachette du Doctor aussi… On continue à suivre ses dernières péripéties Ajoutez à ça Laurel et Hardy et un fez, autant dire que ça commence fort !

C’est un peu ce que disent Rory et Amy qui suivent ça dans les livres d’histoire, jusqu’à qu’une mystérieuse enveloppe bleue les invite à se rendre à une date précise en plein milieu des Etats-Unis, où ils retrouvent le Doctor…


- I wear a Stetson now, Stetsons are cool.
*coup de feu*


- Hello Sweetie.

… Et River Song. La troupe est au complet, le show peut commencer. Et on en prend d’office plein la figure : un Doctor assez étrange dans son comportement, qui a pris 200 ans entre deux saisons, un étrange alien qu’Amy oublie aussitôt et petit moment choc :


Un mystérieux astronaute tue le Doctor, et interrompt sa régénération, autant dire qu'il est mort pour de bon. En fait sa mort en elle-même ne m’a pas tant choqué que ça (je savais que quelqu’un mourrait dans cet épisode), et il y a peu de chance que ce soit un état permanent (Doctor Who ne peut exister sans le Doctor), mais en terme de scénario ça démarre très fort.

Est-ce que c’est un point fixe dans l’espace-temps (façon Pompéi) et qu’on doit s’attendre à une astuce qui permet le retour du Docteur, ou est-ce que le double épisode (voir la saison entière, je doute un peu que la situation se règle en 2 fois 45 minutes) va s’articuler sur le « comment empêcher ça ? » façon « Time can be rewritten » (qui est le motto de ce Doctor).

De toute façon, quelques minutes plus tard après les funérailles…


- I just popped out to get my special straw.

C’est là où je me suis rendue compte que sa mort m’avait affecté, j’avais envie de lui coller un pain. J’étais déçue qu’Amy ne le fasse pas, heureusement, River s’en est chargé. Merci River !

C’est là où l’histoire devient complexe, puisqu’on découvre très vite que c’est un Doctor plus jeune (909 ans seulement !), vraisemblablement convoqué par son futur, mais pour quelle raison ? Pour que l’inévitable arrive ? Pour l’empêcher ? Wibbly-wobbly timey-wimey stuff, nous voilà !

Les voilà donc tous partis pour 1969 avec les maigres indices à leur disposition, ce qui ne plait pas trop au Doctor soit dit en passant (vu qu’ils ne lui disent pas le pourquoi de la chose bien sûr).


- Don't play games with me. Don't ever, ever think you're capable of that.

J’ai adoré ce passage, où on voit le côté sombre du Doctor qui ne sort pas si souvent que ça. Il n’est pas idiot, il se sait manipulé, il peut être odieux et cassant (il l’est avec River). Amy arrive cependant à le convaincre de leur faire confiance (c’est un sacré renversement par rapport à d’habitude, où c’est plutôt le Doctor qui demande à ses compagnons de lui faire confiance aveuglément).

Et on entre vraiment (?) dans l’intrigue avec le mystérieux Canton Everett Delaware III, qui vient d’être convoqué à un mystérieux entretien avec le Président Nixon.


- You were my second choice for this, Mr Delaware.
- That's OK. You were my second choice for President, Mr Nixon.

J’adore ce type. Apparemment l’acteur qui l’interprète a une belle carrière derrière lui, je ne me rappelle pas l’avoir déjà vu dans une série, mais il a une sacrée voix, d’office ça pose le personnage.

Et malgré l’ambiance un peu flippante (tout ça c’est lié à la fameuse prequel de l’épisode avec l’enfant au téléphone…), on est parti pour un peu de comédie : Le Doctor à la Maison Blanche ! TARDIS invisible, River qui prend les commandes discrètement, le Doctor qui se fait discret dans le bureau ovale, on s’amuse beaucoup.


- I just walked into the highest security office in the United States, parked a big blue box on the rug. You think you can just shoot me ?
- They're Americans !
- Don't shoot !

Tout le passage mérite citation en fait, surtout quand le Doctor passe en mode héroïque avec la petite musique I am the Doctor en fond sonore… Sans parler du fameux « I'm going to need a SWAT team ready to mobilise, street level maps covering all of Florida, a pot of coffee, 12 jammy dodgers and a fez. »

Ceci dit on ne fait pas que rigoler, puisqu’Amy refait connaissance avec le mystérieux Alien-in-black.


Dans le genre, il fait bien flipper. Après les anges qui se déplacent lorsqu’on ne regarde pas, voilà les aliens qu’on oublie si on tourne la tête. Je ne le pensais pas possible, mais à quelque part c’est encore plus flippant. Brrr…

Le Doctor élucide ensuite le mystère de la gamine et la fine équipe repart à bord du TARDIS, avec Canton Everett Delaware III en bonus, qui ne manque pas de cran vu qu’au bout de cinq minutes, il a saisi l’essentiel :
- So we're in a box, that's bigger on the inside and it travels through time and space ?
- Yeah basically.
- How long have Scotland Yard had this ?
Après quoi on bascule quand même dans le très flippant (entre deux flirts entre le Doctor et River, j’admire toujours cette série pour sa capacité à allier les extrêmes), le summum étant le tunnel où descend River (je ne veux même pas revoir le passage, c’est une chose les tunnels peuplés de monstres, c’est autre chose quand on les oublie !).

Il y a un très beau passage à ce moment, entre River et Rory (je vous ai déjà dit que j’adorais Rory ?)


- My past is his future. We're travelling in opposite directions. Every time we meet, I know him more, he knows me less. I live for the days when I see him. But I know that every time I do, he'll be one step further away. And the day's coming, when I'll look into that man's eyes… my Doctor... and he won't have the faintest idea who I am. And I think it's going to kill me.

Et là on retombe sur Silence in the Library. C’est très intéressant quand même parce que ça fixe les choses, qu’ils se croisent finalement en sens inverse. Jusque-là ça colle assez bien (River a enchainé l’épisode actuel (en prison) > Pandorica (en prison) > Byzantium (ce qui conduit à sa libération de prison ?) > Library pendant que le Doctor faisait l’inverse), je me demande à quel point c’est régulier.

Après tout, quel Doctor lui a remis son tournevis sonique avant sa mort ?

Déjà qu'à ce stade-là le cerveau est au bord de l’explosion, et comme si ça ne suffit pas les cinq dernières minutes en mettent plein la figure :


Déjà on retrouve le proto-TARDIS de The Lodger (ce qui est très intéressant, parce qu’à l’origine l’épisode de Neil Gaiman qu’on va avoir dans la saison 6 aurait dû être le 11e de la saison 5, mais il a été remplacé par The Lodger, dans lequel ils ont dû préparé le terrain de la saison 6 à mon avis…).


Ensuite tout s’enchaine très vite, les aliens débarquent dans le dos de Rory, Amy est enceinte ( ?!), la petite fille débarque (dans une combinaison d’astronaute), coup de feu, et rideau ! On se revoit dans une semaine. Argh, ça va être dur.

Et en attendant pas mal de questions demeurent, même si certaines trouvent leurs réponses : le fameux Silence évoqué dans toute la saison 5 a enfin un visage (merci le générique qui l’explicite, sinon on serait toujours dans l’obscurité), il s’agit de ces mystérieux aliens effaceurs de mémoire. Ce n’est pas rassurant du tout, mais alors pas du tout, et je me demande bien ce que la gamine (qu’est-elle vraiment d’ailleurs ?) vient faire là dedans.

Pour le reste, je m’interroge beaucoup sur ce que sait le Docteur (celui de 900 comme celui 1100 ans), parce qu’il fait plein d’allusions suspicieuses dans ses répliques, celle qui m’a le plus marqué étant celle-ci :
- Let's see if anyone tries to kill us, and work backwards.
C’est exactement ce que sont en train de faire Amy, Rory et River en fait. Et quand on sait que le Doctor ment en permanence (surtout celui-là), on peut se poser pas mal de questions…

Quant à la grossesse d’Amy, je ne sais pas trop quoi en penser. Au début j’ai pensé à un fake, parce que River a des nausées aussi après avoir vu les aliens (et bon deux femmes enceintes dans le TARDIS, le Doctor n’y survivrait pas soyons honnêtes).

En même temps, le Doctor y fait allusion à deux reprises : le Doctor de 1100 ans qui lui dit qu’elle a grossi, ça semble anodin mais au deuxième visionnage c’est louche, sans parler de celui de 900 ans qui parle de les renvoyer « faire des bébés ».

Et la preview de l’épisode de la semaine prochaine amène plus de questions qu’autre chose, qu’est ce que la Lune vient faire là-dedans ?

13 commentaires:

  1. Hmmmm... j'ai écrit un comm tout à l'heure et je pense que mon ordi a fait des siennes!

    Je disais donc (mais je vais résumer hein!) que ta récap était vraiment bien... j'adore les citations et vraiment il y en avait tout plein de bonnes dans cet épisodes.

    Et que de questions, que de questions. Je me demande bien quand on va avoir les réponses. Et ces bestioles... terribles!

    RépondreSupprimer
  2. Je confirme, ton recap est super !
    Sinon, il y a un petit élément pour étayer une des questions poséess dans le confidential ! Et je n'avais pas fais plus attention que ça à la réplique du Docteur que tu cites, mais là il y a clairement de quoi se poser des questions !

    RépondreSupprimer
  3. Oui j'ai regardé le Confidential, il confirme certaines choses en effet (enfin il confirme surtout les questions xD). Mais tout semble tellement calculé, quand on voit Canton (le vieux) qui débarque avec un sourire, à moins que ce soit un sadique qui cache bien son jeu, je trouve que son "most certainly dead" et son air assez peu affecté... y'a vraiment anguille sous roche.

    RépondreSupprimer
  4. Rhoo mais l'actrice c'est celle qui a joué dans Urgences :) Bon je sais, pas vraiment le même genre xD !
    Ce n'est pas trop frustrant d'avoir l'acteur principal qui change au fil des saisons ?

    RépondreSupprimer
  5. Oui c'est bien le Docteur Corday ^^

    Pour les acteurs absolument pas, je pense que c'est ce qui fait la force de la série d'arriver à avoir un personnage qui est au fond toujours le même, mais à chaque fois différent. Je regrette un peu qu'Ecclectson (le 9e Doctor) n'ait pas vraiment eu le temps de marquer, mais Tennant était magnifique (grandiose même), et Matt Smith assure parfaitement la relève (c'était pas gagné d'office, et là j'en suis au stade où je l'aime presque plus que Tennant, sans doute parce qu'il joue un Doctor encore plus taré et un peu moins torturé, en dépit des casseroles qu'il traine).

    Le fait que le casting change régulièrement (le Doctor comme les compagnons) évite la stagnation, et ça permet de commencer à peu près n'importe quand la série puisque du coup à quasiment chaque saison on a un épisode d'intro (pas dans celle là par contre qui démarre sur les chapeaux de roue :D).

    RépondreSupprimer
  6. Faut que je regarde à nouveau cet épisode, et je ferai surement un article pour chaque épisode. Ou alors, j'attendrai mon revisionnage total de toutes les saisons avant de le faire, mais ça risque d'être dans longtemps x)

    En tout cas, fiou cet épisode quoi !

    Et Endea, Vert a parfaitement expliqué pour le changement des personnages, franchement, c'est pas du tout choquant, même si au début j'avais quand même un gros pincement au coeur, mais bon ! C'est génial quoi :D

    RépondreSupprimer
  7. Bah hésite pas à faire des articles de 3 pages sur le sujet, je viendrais les lire avec plaisir :D
    (c'est bon pour les stats aussi, cet article explose tous les records du mois xD)

    RépondreSupprimer
  8. Ah ça y est ! Je me suis retenue de lire ton post le temps de regarder l'épisode, que j'ai vu hier.

    Ben mon colon !
    Le Doctor m'avait manqué. Et cette 6e saison démarre très très fort. J'ai même poussé un petit cri de frustration après le coup de feu final...

    Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
  9. Je crois que ça va être une saison de grandes frustrations en fait, on ferait bien de s'y préparer. Bon bah dépêche toi, la suite t'attend :D

    RépondreSupprimer
  10. On parlait du Docteur avec une des mes classes hier (j'ai passé à leur prof d'anglais l'épisode où le Docteur rencontre Van Gogh, parce qu'ils vont bientôt à Amsterdam et qu'ils vont visiter le musée Van Gogh) et quelqu'un m'a demandé "Mais pourquoi ça s'appelle "Doctor Who"?". Le pire est que je me suis moi-même marrée en disant que les gens disaient toujours "Doctor? But Doctor who?" en pensant à cette scène où il est sous les jupes de la femme peintre ^_^.

    RépondreSupprimer
  11. Han DW en classe d'anglais, pourquoi j'ai pas connu ça moi ? xD
    J'adore cette vieille blague pourrie, ça dure depuis le début de la série mais ça marche à tous les coups (même si j'avoue que sous les jupes d'une fille c'est encore mieux :D)

    RépondreSupprimer
  12. bonjour a tous je vous savoir si connaiser la date pour la prochaine difuction de la saison 6
    merci d avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca n'a pas été annoncé encore je crois, mais j'imagine que pour la 2e partie la diffusion ne devrait pas tarder.

      Supprimer