jeudi 21 avril 2011

Walking Dead T 2 & 3 - Robert Kirkman


Comme ces deux tomes étaient revenus à la bibliothèque (vive la bibliothèque !), je continue un peu cette série, même si j’avoue avoir un sentiment assez mitigé sur elle. Ce n’est mauvais, c’est juste que je n’accroche pas trop. Je suis curieuse de voir la suite, mais ça s’arrête là.

L’ensemble m’évoque une série télé à l’américaine (en fait ça me fait un peu penser à la première saison de Lost), et comme je suis pas fana des séries américaines, ça limite un peu mon intérêt. Par contre l’adaptation en série télé doit plutôt bien rendre.

Bon ça coule de source, quelques spoilers se sont glissés dans mes avis, mais rien de bien majeur susceptible de vous gâcher la lecture. C’est juste qu’il est difficile d’évoquer un tome sans parler, même vaguement, du précédent.


2. Cette vie dernière nous

Notre bande de survivants est sur les routes, à bord d’un camping-car, dans le but de trouver un refuge mieux apte à les protéger des zombies. L’aventure n’est pas aisée : l’hiver arrive, la nourriture manque, et les rencontres avec les autres vivants ne sont pas toujours des plus joyeuses.

J’ai vraiment eu du mal avec ce tome-ci, à tel point que si je n’avais pas eu le tome 3 avec moi, je ne suis pas sûre que j’aurais continué plus avant dans la lecture. Je n’accroche toujours pas des masses aux personnages (et tout particulièrement Rick qui m’énerve prodigieusement en fait), d’autant plus que j’ai du mal à m’y retrouver vu la quantité de personnages présents.

Même si le comic plein de questions très pertinentes (Sont-ils vraiment morts ces zombies ? Quelle solidarité entre les survivants ? Qu’en est-il de l’autorité lorsque plus rien n’existe ?), la façon dont elles sont traitées me laisse relativement de marbre.

Par contre, je dois le reconnaitre, les passages d’horreur sont particulièrement bien amenés et sont tout à fait susceptibles de faire froid dans le dos (notamment le passage dans le lotissement). Ce n’est pas le genre de truc à lire avant de dormir, sous peine de remâcher ça une bonne partie de la nuit.


3. Sains et saufs ?

J’ai beaucoup plus aimé ce tome-là, sans doute parce que le pitch de base est intéressant : trouver refuge dans une prison, qui dit mieux comme renversement de valeurs ? Surtout quand la prison est déjà occupée…

C’est amusant de voir comment un environnement carcéral, conçu normalement pour garder les gens à l’intérieur, se retrouve ici utile pour garder les gens dehors (et accessoirement offre le meilleur du confort moderne), et l’auteur met parfaitement en scène cet aspect ironique.

Ce n’est pas tout rose comme ambiance, j’ai même trouvé ce tome encore plus noir que le précédent, car les morts sont nombreux et pas forcément du fait des zombies (ça va qu’on voit apparaitre quasiment autant de nouveaux qu’il n’en meurt, sinon on se retrouverait vite seuls avec Rick !). La question de la santé mentale se pose réellement dans ce tome, et personne n’est épargné sur le sujet.

Ça m’a un peu réconcilié avec la série, je l’aurais bien laissé tomber à la fin du tome 2, mais finalement, je vais poursuivre un peu, quand le tome 4 reviendra à la bibliothèque.

9 commentaires:

  1. C'est vrai que le tout est de plus en plus noir, et on fini par réellement apprécié les petits moments de bonheurs, comme de vraies bouffées d'air frais sur son canapé.

    Cela dit, la saga se bonifie avec le temps, mais comme dans le Trône de Fer, il ne faut s'attacher à personne, juste au cas ou.

    Et comme ça t'a toujours pas regardé la série ? Si c'est pas peur des spoilers, tu peux y aller, elle ne couvre que les deux premiers volume. Par contre, la série est très respectueuse de l'histoire au sens large, du sens du comics, mais prend des libertés (très bien foutues d'ailleurs) qui renouvellent l'intérêt.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne lis pas, lu que le 1er. Faut que je m'y mette :'(

    RépondreSupprimer
  3. La série ? Euh un jour peut-être, mais comme je ne trouve pas le comic transcendant (même si je trouve le tome 4 un poil plus intéressant), ça attise pas plus que ça ma curiosité...

    RépondreSupprimer
  4. Bah je continue doucement via la bibliothèque, on verra si je change d'avis à force ^^

    RépondreSupprimer
  5. Moi, c'est l'inverse, c'est le troisième tome qui m'a fait complètement décrocher. J'avais le 4ème avec moi (j'avais emprunté les deux à la bibli) mais rien n'a accroché mon regard en le feuilletant. J'arrête. Même si c'est sur le long terme qu'elle se détache, celui-ci me paraît trop rébarbatif pour que j'aie envie de tenir bon.
    Je compte sur toi pour d'éventuels spoilers sur la suite, parce que bon, je suppose qu'ils ont dû trouver quelque chose pour justifier de faire tenir l'histoire sur 12 tomes (et plus)...

    RépondreSupprimer
  6. Bah j'ai réservé le tome 4 à la biblio mais la liste d'attente doit être assez longue, depuis le temps que j'attends... mais promis, si ce satané Rick se décide enfin à mourir, je te l'annoncerai en personne :D

    RépondreSupprimer
  7. Ou si on apprend (ATTENTION SPOILER!!!!!) pourquoi TOUS les morts, même ceux non contaminés, revivent (parce que, bon, c'est la seule originalité de l'histoire).

    RépondreSupprimer
  8. Ah ce détail :D
    Si j'apprends la vérité, promis, je te dirais !

    RépondreSupprimer