mardi 5 avril 2011

Petite revue béophile trimestrielle (1)


Quand j’ai fait mon bilan de 2010, je me suis rendue compte que j’avais très envie de parler un peu de musique de temps en temps, et plus précisément de musiques de film, mon genre favori.

Comme je serais incapable de discourir pendant des heures sur chaque album que j’achète, j’ai préféré adopter le format d’une série de brèves tous les trimestres. C’est un essai, je ne sais pas très bien parler de musique, mais j’avais envie de tenter l’expérience même si le résultat est assez bancal.

Pour ces trois premiers mois, j’ai de la matière, vu que j’ai dû acquérir les BO de tous les films que j’ai vu sauf un (oui je sais, c’est grave mais très fréquent chez moi, il faut dire que c’était de très bons films avec de très bonnes BO), plus deux de séries télé…



Arrietty Le Petit Monde Des Chapardeur – Cécile Corbel

Cela fait un peu bizarre de ne pas avoir Joe Hisaishi (ou un autre compositeur japonais) sur ce film, mais plutôt une française (une bretonne même, je précise avant de me faire taper par Copine Tana), Cécile Corbel.

Cela donne quelque chose de différent, même si dans certains passages, y’a des choses qui m’évoquent assez les compositions de Hisaishi finalement. Et puis sa musique, parfois triste, parfois joyeuse, a quelque chose de très féérique (surtout avec l’utilisation de la harpe). Je ne l’écoute pas souvent, mais ce n’est pas désagréable du tout.




Black Swan – Clint Mansell

Sur un film comme Black Swan qui parle d’un ballet, la musique joue un rôle évidemment très important, et c’est une version très retravaillée du ballet de Tchaïkovski que nous livre Clint Mansell. Je ne connais que très peu l’original, si bien qu’il est dur pour moi de différencier les compositions originales des adaptations et réécritures, mais le résultat est quelque chose à la fois magnifique et terrifiant.

J’ai un souvenir assez précis de ma première BO de Clint Mansell, c’était The Fountain. Je me rappelle avoir écouté un morceau avec une copine, et on a complètement bloqué dessus tellement la musique nous accrochait. Black Swan a de temps en temps le même effet, surtout lorsqu’il déforme la partition originale et mélange piano et sonorités électroniques.




Doctor Who : A Christmas Carol – Murray Gold

Je n’ai pas résisté évidemment à compléter ma panoplie de BO de Doctor Who avec celle de l’épisode de Noël. Ça commence à poser de sérieux problèmes sur mon baladeur mp3, dont la moitié de l’espace est occupé par les BO en questions ! Mais je suis faible, que voulez-vous.

Je viens à peine de l’acheter, ce qui fait que je ne suis pas encore très bien rentrée dans la musique, mais il y a de bons passages, un chouette travail de reprise des thèmes, et une ambiance tout à fait « Noël » (avec des passages qui évoqueraient presque Elfman sur Edward aux mains d'argent). Bref, Murray Gold ne déçoit pas. Je suis de toute façon complètement amoureuse de ce gars, j’irais pas jusqu’à dire qu’il a détrôné Zimmer dans mes favoris mais il n’est pas loin derrière.

Et puis c’est très agréable d’avoir une BO qui n’est pas une compilation de thèmes principaux (comme les premiers CD), mais bien la bande son du film (le CD propose quelques 49 minutes de musique, l’épisode dure une heure, autant dire qu’on doit tout avoir), qui retransmet bien plus l’ambiance. Et puis la chanson d’Abigail chanté par Katherine Jenkins vaut à elle seule le CD, surtout sur le final !




The King's Speech – Alexandre Desplat

Je suis toujours très admirative des travaux d’Alexandre Desplat, qui avec un piano et deux violons arrive à faire passer une émotion incroyable dans ses musiques. Aussi simples que soient ses compositions dans The King’s Speech (ce qui colle parfaitement au côté très intimiste du film), elles sont très émouvantes.

On ne trouve pas que ses compositions à lui sur le CD, puisque le film emprunte également aux classiques (à Beethoven notamment pour LA scène de fin), et c’est très chouette de pouvoir les réécouter (je suis une quiche en classique, heureusement que le cinéma est là pour me les faire découvrir).




The Social Network - Trent Reznor and Atticus Ross

Sans doute la BO la plus bizarre que j’ai acheté ces trois derniers mois, très loin des orchestrations bourrines que j’affectionne généralement. On est moins dans la musique que dans l’atmosphère sonore parfois (à part quelques remixes bizarres), les sonorités sont souvent très électroniques, et du coup ça fait partie de ces BO absolument géniales dans leur film, mais pas faciles à écouter en dehors.

Le thème principal (si on peut le qualifier ainsi), est extrêmement minimaliste, mais il colle parfaitement à l’esprit du film. J’avoue d’ailleurs avoir investi dans cette BO essentiellement pour lui !




True Grit – Carter Burwell

Je ne connaissais pas du tout ce compositeur jusqu’à ce jour (enfin si j’ai découvert que j’avais un truc de lui : la BO de Twilight *part mourir de honte*). Mais je vais garder un œil sur lui désormais, parce que la musique de True Grit est incroyable.

Simple, mais elle colle parfaitement à l’image, et ça s’écoute avec grand plaisir. On retrouve tout à fait ce sentiment de mélancolie, l’esprit d’aventure quand ils partent dans la réserve, les grands élans héroïques de certains passages… je suis particulièrement accro à River c
Crossing, extrêmement entrainante (le genre de musique qu’il ne me dérange d’avoir dans la tête toute la journée).




Le visiteur du futur : saison 2 – Jimmy Tillier

Je n’étais même pas au courant qu’une BO avait été éditée pour ma web-série favorite, j’ai découvert ça dans les recommandations d’Amazon (ça change agréablement des sélections de bit-lit auxquelles j’ai droit régulièrement, même que je ne comprends pas pourquoi ça devrait m’intéresser). J’ai craqué d’office.

Le thème principal qu’on entendait déjà dans le trailer, et qui s’incruste au fil des épisodes, est une petite merveille qui s’écoute sans se lasser. Il n’est pas très joyeux, mais c’est à l’image de la série dont le ton ne se veut plus qu’humoristique, mais aussi plus sérieux. Et les autres musiques plus d’ambiance valent aussi la peine d’être redécouvertes (j’aime beaucoup Le Plan notamment, très « visuelle » comme musique).


Voilà, c’est tout pour ces trois premiers mois, bien riches et avec déjà de gros coups de cœur : Black Swan, The King’s Speech, True Grit et le Visiteur du Futur ont une nette tendance à tourner en boucle chez moi, détrônant presque ma playlist Doctor Who (mais ça ne saurait durer, je suis en pleine rechute !).

6 commentaires:

  1. J'ai pas grand chose à dire, juste te prévenir que j'ai tout lu jusqu'à la fin en vrai :D

    Me tente bien la BO de l'épisode A Christmas Carol. J't'en parlerai sur msn quoi :D

    RépondreSupprimer
  2. Non mais c'est pas celui là que tu dois lire jusqu'à la fin, c'est celui sur DW voyons, t'as rien compris :D

    RépondreSupprimer
  3. Ah zut :D Bah de toute façon, je lis toujours tes articles en entier x) Je me disais qu'effectivement celui ci était court par rapport à tes trois pages word dont tu m'avais parlé ou je sais plus quoi :D

    RépondreSupprimer
  4. Non non, celui il arrive, sûrement dans la semaine prochaine vu que ce sera RAT ce week-end ^^

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce billet :)
    Ca me donne envie de tout écouter ! (bien que j'ai vus certains films/anim') Je commence au moins avec les liens donnés ^^

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est qu'une mini sélection, sur certains albums je ne savais quoi choisir tant tout est bien (et s'écoute comme un ensemble...)

    RépondreSupprimer