lundi 25 juillet 2011

Walking Dead 5-8 – Robert Kirkman

Oui j’ai fait un quarté gagnant à la bibliothèque (ou presque), j’ai réussi à emprunter quatre tomes en deux semaines ! C’est là où on se rend compte que c’est une série qui n’est vraiment pas faite pour être lue au compte-goutte, on l’apprécie beaucoup mieux quand on lit les tomes à la suite.

Au programme cette semaine, nous avons donc :


5. Monstrueux
6. Vengeance
7. Dans l’œil du cyclone
8. Une vie de souffrance

J’ai l’impression d’avoir déniché un arc narratif complet pour le coup, avec un évènement perturbateur du quotidien, suivi par pas mal de péripéties et une conclusion (sinistre, pour ceux qui se poseraient la question, Walkind Dead n’est pas plus optimiste au tome 8 qu’au tome 1).

Concrètement, maintenant que nos survivants ont correctement repris en main leur prison (ils ont même l’électricité de temps en temps, le grand luxe !), il faut bien qu’un nouveau danger les menace. Et ce danger, ce sont les autres.

En effet, alors qu’un hélicoptère s’écrase non loin de la prison, notre joyeuse bande de survivants se rend sur les lieux du crash et ne retrouve personne… mais beaucoup de traces de pas. Les suivre les emmène vers une autre communauté de survivants, dirigée par le Gouverneur. Mais sous cette communauté épanouie, tout n’est pas idyllique, loin de là.

Si vous trouviez la série violente jusque-là, sachez qu’on monte un cran au-dessus dans Monstrueux et Vengeance (et ne parlons même pas du tome 8). C’est peut-être ce que je trouve le plus dur dans cette série, le peu de foi qu’elle a en l’humanité.

Je suis une indécrottable optimiste, moi, alors voir les derniers survivants se mettre sur la gueule des pires façons possibles dès qu’ils ont l’occasion de se rencontrer, même si c’est une issue probable, ça ne plait pas plus que ça.

Et puis, comme je n’ai pas trop d’atomes crochus avec le héros, Rick, le fait qu’il n’en sorte toujours (même si pas indemne, cela va de soi) commence à me lasser, surtout qu’on avait là une bonne opportunité de changer de tête dans ces derniers tomes. Enfin objectivement je vois bien pourquoi il est toujours là (c’est clairement le point d’entrée dans l’univers), mais sa capacité à survivre à tout finit par m’exaspérer un peu…

Je continuerais probablement à l’occasion, mais j’avoue que c’est plus pour avoir le fin de mot de l’histoire qu’autre chose. Je ne suis même pas sûre de chroniquer la fin !

En attendant ça remplit mon Challenge Fins du Monde. Bon allez je vais laisser les zombies de côté et lire autre chose en post-ap...

5 commentaires:

  1. (moi non plus, je ne supportais pas le héros principal)(l'est trop "parfait")

    Et alors, on explique pourquoi ce qui arrive à tous les morts arrive ou pas encore? (je sais, ce n'est pas clair, c'est pour ne pas trop faire spoiler...)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu les 2 premiers volumes et j'ai clairement pas été transcendée... ça m'a fait bizarre étant donné qu'autour de moi on ne fait que vanter cette série.
    Du coup un p'tit post comme ça, ça me conforte dans mon choix. Merci^^

    RépondreSupprimer
  3. @Cachou
    Non, toujours pas. Mais à lire les résumés des derniers tomes sortis (oui je sais c'est mal), je pense que la source finira par être évoquée.

    @Tana
    Mais de rien, moi aussi j'ai du mal à rentrer dedans, si je ne prenais pas les tomes à la bibliothèque j'aurais déjà arrêté je pense...

    RépondreSupprimer
  4. Rick est loin d’être parfait et ça va aller en s'empirant à la suite.

    RépondreSupprimer
  5. En empirant ? Ca veut dire que je vais le détester encore plus ou justement parce qu'il n'est plus parfait que je vais venir à l'apprécier ? :D

    RépondreSupprimer