dimanche 3 mars 2013

Downton Abbey - Saisons 1 - 3


Dans le genre « série dont tout le monde vous parle », Downton Abbey est un modèle du genre. Et comme toujours, on se dit « il faut que je regarde » mais on repousse l’échéance des mois durant avant de se décider à s’y mettre. Et bien évidemment, on devient accro en moins de deux, et on s’enfile trois saisons en un temps record !

Cette série est un de ces period drama comme les anglais savent si bien en faire, mettant en scène la vie d’une famille d’aristocrates anglais à l’aube de la première guerre mondiale, aussi bien du côté des membres de la famille à proprement parler que du côté de la horde de domestiques qui les servent.

Le premier épisode n’est pas forcément facile, étant donné le nombre de personnages à présenter : le comte et la comtesse de Grantham, la comtesse douairière (Maggie Smith, absolument merveilleuse), les trois filles Mary, Edith et Sybil, le majordome, la gouvernante, les valets (avec tout un système de rang qui les différencient), les femmes de chambre, le chauffeur, la cuisinière, l’aide de cuisine… enfin bref, cela en fait du monde !


Mais une fois familiarisé avec tout ce petit monde, on plonge avec délice dans l’histoire. L’intrigue, débute avec le naufrage du Titanic, qui n’est pas sans conséquence pour la petite famille. En effet, un des cousins du comte et son fils, décèdent dans la catastrophe.

Or, c’est eux qui auraient dû hériter du titre et du domaine (les femmes n’ayant pas le droit d’en hériter à l’époque), du coup il faut trouver un nouvel héritier mâle pour reprendre l’affaire, et assurer la pérennité de Downton Abbey.

Après quelques recherches, on met donc la main sur un certain Matthew Crawley, avocat de métier qui n’a jamais connu le mode de fonctionnement des grandes maisons aristocrates, autant dire que les débuts sont difficiles (pour tous).


C’est toute la base de l’intrigue de la saison 1, et ce qui la rend aussi délicieuse. En effet, le tout début du XXe siècle est une période de transition, et Downton Abbey met brillamment en image cela, qu’il s’agisse de l’arrivée de l’électricité dans les maisons ou de la question du droit de vote des femmes.

Je suis tombée amoureuse de cette première saison, incroyablement riche, avec tous ses personnages tous très nuancés et donc terriblement attachants (même Thomas, c’est dire !). Chaque épisode contient son lot de fous rires (ah les fameuses confrontations entre Violet et Isobel) mais aussi ses petites histoires très émouvantes.

C’est donc tout naturel d’avoir continué sur la saison 2, qui démarre sur le début de la première guerre mondiale. Et là encore, je vous avoue que la série m’a bluffé, en racontant la guerre non pas vu du front (enfin on a bien quelques scènes des tranchées, mais quand on a connu Joyeux Noël ou Un long dimanche de fiançailles elles font un peu misérables), mais à l’intérieur, du côté des femmes et de tous ceux qui ont été écartés des combats.


Bref, je filerais la parfaite idylle avec cette série, si les derniers épisodes de la saison 2 ne m’avaient pas autant déçue, certaines intrigues sentimentales prenant carrément le pas sur tout le reste, avec des rebondissements assez désespérants digne du pire des soap-operas.

(Si vous n’avez pas peur des spoilers, je pense surtout à cette pauvre Lavinia, pour laquelle les scénaristes n’ont rien de trouver de mieux que d’utiliser la grippe espagnole pour la sortir de l’équation, en la faisant quasi-littéralement mourir de chagrin)

Et cette tendance continue malheureusement avec la saison 3. C’est fort dommage car à trop se concentrer sur certaines intrigues sentimentales (notamment celle de Bates et Anna qui m’a un peu épuisée dernièrement), la série perd une partie de son intérêt, et le côté « ambiance d’époque » commence à virer un peu trop « fête folklorique ».


Bien sûr je continue à suivre tout ça avec attention, maintenant que je suis attachée aux personnages, mais j’ai trouvé dommage qu’ils laissent de côté certains personnages (notamment Daisy qui a un arc narratif très intéressant, ou Edith qui semble juste être là pour s’en prendre plein la figure), ou qu’ils peinent tant à trouver de nouvelles intrigues sans en venir à des ressorts dramatiques parfois un peu désespérants.

Bon ceci dit, le casting semblant se renouveler un peu pour la saison 4, j’espère que la série retrouvera un peu de vigueur, et ne sombrera pas complètement dans le mélodramatique.

Du bel enthousiasme de la saison 1, je termine sur une note plutôt mitigée. Je vous recommande tout de même de regarder cette série, car c’est tout de même une série extrêmement bien faite, avec un beau casting, des dialogues délicieux et une ambiance, décors comme costumes, qui se savoure.

Mais inutile d’aller plus loin que les deux premières saisons. Le Christmas Special de la saison 2 offre une conclusion relativement acceptable, et vous vous épargnerez pas mal de rebondissements parfois un peu désespérants.

11 commentaires:

  1. Moi je veux voir comment ça va rebondir pour la saison 4, alors je serai présente !

    Mais bon, le Christmas Special de la S3, t'avais un peu l'impression que c'était Les feux de l'amour à Downton (et pourtant, on sait que ça ne me dérange pas, mais là c'était quand même hyper flagrant).

    Et sinon, la pauvre Edith, effectivement, à part s'en prendre plein la gueule, elle sert pas à grand chose :D

    RépondreSupprimer
  2. C'est la même impression que j'ai eue sur la saison 2: trop de rebondissements "spectaculaires" couplés à la stagnation totale de certains intrigues (Anna/Bates et Sybil/Tom notamment, qui répétaient le même chose à chaque épisode). C'est super dommage car la saison 1 était vraiment exceptionnelle. J'attaque tout juste la 3 donc je n'ai pas encore d'opinion dessus, mais les deux premiers épisodes m'ont plu et m'ont fait rire (notamment avec le séjour de l'Américaine qui :p).

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas, merci du conseil. Je suis toujours à la recherche d'une bonne série, une qui a du chien (surtout si ce n'est pas de la SF, où là, je peux m'enquiller des nanards de la pire espèce sans sourciller).
    Je note, saison 1 et 2, pas plus !

    RépondreSupprimer
  4. Ah le Christmas special de la saison 3 ! Ils s'en prennent vraiment plein la tête cette famille quand même...
    Mais je te plussoie sur certaines intrigues, notamment Anna/Bates, cela fait trouver le temps long. Mais on est tellement accro qu'on continue quand même !

    RépondreSupprimer
  5. @Olya
    Moi aussi j'attends de voir la 4, je me dis qu'avec un peu de changement dans le casting ça va ptêtre renouveler tout ça...

    @Alys
    Bon bah ça va si tu n'en as pas encore marre de la tendance innée de Matthew à s'apitoyer sur lui-même :D

    @Blop
    Méfie toi ceci dit, si ça te plait, tu risques de continuer après en fait !

    @Yume
    C'est un peu le problème, une fois qu'on a mordu à l'hameçon, difficile de lâcher prise (mais bon pour Anna et Bates faut qu'ils trouvent un truc parce que ça tourne en rond...)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vu la première saison la semaine dernière, et plus je me renseigne, plus j'appréhende d'être déçue par la suite.
    M'enfin, saison 2 cette semaine ou la prochaine !

    RépondreSupprimer
  7. Bah si tu es prévenue ça passera peut-être mieux (ou pas xD)

    RépondreSupprimer
  8. C'est série m'intrigue. Je finirai par m'y atteler :p

    RépondreSupprimer
  9. Bah oui quand même, il faut !

    RépondreSupprimer
  10. J'avais adoré la saison 1, la saison 2 m'a un peu déçue, et j'hésite à entamer la saison 3 dont je n'entends pas beaucoup de bien...

    RépondreSupprimer
  11. Bah à toi de voir si tu as des tonnes de séries à regarder ou pas. Ca se laisse bien regarder mais c'est pas aussi chouette qu'au début quoi ^^

    RépondreSupprimer