dimanche 3 février 2013

Langues de serpents (Téméraire 6) - Naomi Novik


A la fin du cinquième volume, nous avions laissé Laurence et Téméraire en route pour l’Australie avec trois œufs de dragons. Arrivés-là bas, ils découvrent là-bas une atmosphère tendue (la colonie vient de connaitre un coup d’état), et alors qu’ils partent en exploration pour trouver une route à travers les montagnes, quelques péripéties vont sérieusement prolonger leur périple.

A la lecture, Langues de serpents m’a fait l’effet d’un tome de transition, où finalement bien peu de choses se passent, à part cette longue expédition à travers le continent australien, certes fascinante (comme toute exploration en territoire inconnu), mais assez monotone.

Et dans un pays désert et que je connais trop peu, j’ai manqué d’éléments pour vraiment apprécier la visite, même si Wikipedia a résolu quelques-unes de mes questions (cela m’a permis de vérifier la véracité de l’existence de personnages comme Bligh ou MacArthur).

Ceci dit il se passe tout de même quelques petites choses dans ce tome. Déjà, il y a Laurence qui évolue. Cet homme qui a toujours vécu sous le joug de millions de règles et de principes (ce qui le rendait assez antipathique au début, d’ailleurs) a déjà dû prendre des décisions difficiles (notamment dans le tome 4) parce que son instinct et son sens moral lui soufflaient d’ignorer les règles.

Ici, sans aller jusqu’à le voir faire la révolution (il ne faut pas pousser, tout de même), j’ai senti comme un basculement, comme s’il se décidait enfin à bousculer les choses pour écouter son cœur. C’est léger, mais perceptible ici et là (notamment à la fin), et je me demande ce que l’auteur compte faire à ce sujet.

Par ailleurs, même si on est bien loin du monde occidental, et donc des guerres napoléoniennes, quelques éléments glissés ici et là rappellent qu’on nage en pleine uchronie, l’histoire commençant d’ailleurs à prendre un tournant radicalement différent.

Les conflits prennent une dimension mondiale (et non juste européenne), avec l’implication de la Chine (un retour bienvenue, on ne les avait guère entendu depuis le volume 2), d’une certaine nation africaine rencontrée dans le volume 4, et à en juger par les allusions, on devrait bientôt entendre parler plus en détails des Amériques.

C’est l’effet de la présence des dragons, force aérienne sans commune mesure pour l’époque, bien sûr, mais aussi véritable peuple d’être conscients qui ont aussi leur rôle (politique) à jouer dans ce conflit, qu’ils le décident par eux-mêmes, ou qu’ils soient manipulés.

Du coup, même si ce tome m’a laissé sur ma faim, quelques allusions ici et là (et je l’admets, la quatrième de couverture du prochain tome) augurent une intrigue qui reprend du poil de la bête par la suite, je n’aurais donc aucun scrupule à poursuivre ma lecture !


CITRIQ

9 commentaires:

  1. Je suis en passe de finir le premier tome (je suis plus lent à lire les version anglaise dans le texte).
    C'est sympathique, on verra quand j'en serais à ce tome.

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que la suite te plaira tout autant (normalement si tu passes le cap du premier tome ça devrait bien se passer ^^)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai abandonné cette série dès le premier tome... ceci dit, ça s'améliore peut-être ensuite mais j'ai eu du mal à croire à ces dragons-là, même avec la meilleure bonne volonté du monde...

    RépondreSupprimer
  4. Bah si tu n'as pas accroché au premier tome, c'est peut-être pas la peine de t'acharner en effet. Les dragons sont bien plus développés par la suite (j'avoue avoir des souvenirs assez flous du tome 1, ma lecture remonte...), donc plus intéressants quand même ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je ne lis pas ton article parce que j'ai toujours pas lu cette série, et que je viens de me rappeler que j'ai le premier tome dans ma PàL (que j'avais presque oublié :D)

    RépondreSupprimer
  6. Et bah qu'est-ce que tu attends ? :D

    RépondreSupprimer
  7. Voilà fini le premier, ça va faire une grosse semaine en fait.
    Par contre pas énormément surpris de la fin, je m'attendais plutôt à un souffle de feu, mais bon.

    RépondreSupprimer
  8. Ils ne peuvent pas tous cracher du feu ^^
    Tu comptes poursuivre du coup ?

    RépondreSupprimer
  9. oui mais je veux finir les mondes d'Ewilan avant, ça devrait donc être bon pour le début de semaine prochaine.

    RépondreSupprimer