samedi 25 février 2017

Nous allons tous très bien, merci – Daryl Gregory


Il y a plus d’un an, je suis tombée sous le charme d’une nouvelle de Daryl Gregory dans l’anthologie des Utopiales. Je m’étais promis de lire autre chose de cet auteur, et comme les zombies ne m’inspirent pas trop, j’ai préféré laisser de côté pour le moment son roman L’éducation de Stony Mayhall pour me pencher sur ce court roman.

Nous allons tous très bien, merci est une novella étrange, puisqu’elle nous invite à suivre une thérapie de groupe avec différentes personnes ayant survécu à de terribles évènements (rencontres avec des monstres, des serial-killers ou des cannibales), un peu comme une réunion des survivants des films d’horreur.


On fait donc connaissance petit à petit avec les personnages, et on découvre petit à petit leur passé. C’est d’ailleurs ce qui fait toute la saveur de ce petit roman : les personnages sont extrêmement vivants, et on s’attache assez facilement à tous au fur et à mesure qu’on découvrir les expériences horribles qui les ont façonné.

Nous allons tous très bien, merci ne joue pas la carte de l’horreur graphique pour autant. Si on a parfois des détails, le texte repose beaucoup sur les non-dits et une forme d’horreur subtile qui oblige à lire entre les lignes et à boucher les trous. C’est parfois un peu frustrant mais cela fait partie du jeu.

L’intrigue ne se résume pas à une simple réunion de groupe, ce qui fait que je me suis vite retrouvée à dévorer ce roman. C’est un texte original qui change de ce qu’on lit d’habitude, et qui se démarque particulièrement grâce à sa belle galerie de personnages. Mis à part la frustration de ne pas avoir toutes les réponses, j’ai bien aimé cette lecture, et je vais continuer à explorer la bibliographie de l’auteur.

A noter que le roman est accompagné d’une interview très instructive de l’auteur qui permet d’en apprendre beaucoup sur l’écriture du texte et qui vient éclairer certaines choses. Un chouette bonus qui donne clairement une valeur ajoutée à la lecture, cela m’a permis de mieux comprendre certains éléments que j’avais justement trouvé frustrants !

10 commentaires:

  1. La thérapie de groupes de victimes de films d'horreur c'est quand même cool comme sujet :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Je pense qu'il te plairait, c'est très original comme concept ^^

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé Stony, un roman original sur le zombie. Je pense qu'il devrait te plaire.
    Celui-ci, je ne l'ai pas encore lu, c'est un des seuls qui me manque sur les parution française de l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      Je pense que je finirais par lire le Stony Mayhall, mais pour le moment je préférais commencer par un sans zombies ^^

      Supprimer
  3. L'horreur psychologique, c'est tellement plus intéressant que la visuelle ! C'est cool que tu aies aimé ! Tu apprécieras aussi Stony Mayhall, je pense ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Faut que je tente, je te dirais ça !

      Supprimer
  4. Pour avoir lu ce roman et Afterparty, je pense que Daryl Gregory aiment mettre en scène des personnages qu'on qualifie de "freaks" alors qu'ils se révèlent bien plus "normaux" que les gens "standards".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans leurs réactions, c'est sûr ! Je n'ose imaginer comment je serais si j'avais vécu leur situation...

      Supprimer
  5. Un bon sujet, pas souvent traité, mais surtout bien traité ici. Un bon souvenir de lecture même si la conclusion axée sur l'action tranche un peu avec le reste du roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lorhkan
      Oui du coup on aimerait bien que l'histoire continue encore un peu d'ailleurs !

      Supprimer