mardi 14 février 2017

Meurtres en douceur – Ray Bradbury



La collection Folio à 2 euros (des mini-livres d’une centaine de pages) héberge quelques auteurs à connotation plutôt SFFF. On y croise notamment, classique d’entre les classiques, un certain Ray Bradbury (Chroniques martiennes, Fahrenheit 451).

Dans ce mini-recueil de cinq nouvelles, on a l’occasion de découvrir et redécouvrir qu’il s’agit d’un excellent novelliste, capable d’écrire d’excellents textes n’ayant parfois rien à voir avec la SFFF, et qui peuvent néanmoins se révéler complètement fous.


Unterderseaboat Doktor, la nouvelle qui ouvre ce recueil est un texte complètement barré qui m’a donné l’impression d’être tombée dans une histoire à la Fredric Brown. Le narrateur suit en effet une thérapie avec un capitaine de sous-marin allemand reconverti en psychiatre, et qui est doté de dons extraordinaires dans le domaine… je suis un peu restée sur le carreau tellement c’était fou comme histoire.

Pas vu pas pris est une histoire également bien délirante mais plus accessible. S’il y a un petit quelque chose de Sherlock Holmes dans cette histoire de meurtres mystérieux d’enfants (avec une mini-touche de fantastique), il faut y ajouter un sérieux grain de folie qui semble frapper presque tous les personnages.

La nouvelle Meurtres en douceur a quant à elle bien mérité de donner son titre au recueil, elle justifie à elle seule (avec la dernière) l’achat de ce livre. C’est un excellent texte mettant en scène un couple de petits vieux hors du commun. Je ne vous en dirais pas plus mais je vous la recommande chaudement. Si vous aimez l’humour noir et l’ironie, elle ne manquera pas de vous amuser.

Dans Mademoiselle Vif-Argent, on assiste à un spectacle fort étrange dans un cirque. C’est une histoire bien barrée également, que je ne suis pas sûre d’avoir complètement comprise. Ceci dit j’ai bien apprécié les impressions très contradictoires que j'ai eues à la lecture.

Le texte qui clôture le recueil, Échange, détonne un peu après tous ces moments de folie. Il s’agit d’un texte très touchant sur un homme qui revient visiter la bibliothèque de son enfance. Je ne pouvais que succomber à son charme, et je pense qu’il plaira également à tous les amateurs de livres en général !

Voilà pour ce petit recueil fort sympathique qui donne envie de lire d’autres recueils de nouvelles de Ray Bradbury. Je suis d’ailleurs preneuse de suggestions vu le nombre de recueils existants !

10 commentaires:

  1. Un titre surprenant...
    Mais, j'ai trop de recueils en attente, alors ce sera non merci. Je verrai ce genre d’auteurs classiques un peu plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      Le titre est très adapté (mais faut lire pour savoir ^^). Si tu veux lire du Bradbury c'est pas non plus le recueil à lire en priorité je pense (sauf si tu ne veux pas investir plus de 2 € bien sûr :D)

      Supprimer
  2. Lol, ça a l'air de valoir son pesant d'or, surtout la première!!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Ca dépend de quel point de vue tu abordes la question. M. Vert pense que l'auteur s'est drogué pour écrire la première :D.

      Supprimer
  3. Ca me donne envie de le lire..Man

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Quand on aime les formats courts c'est effectivement sympa de piocher dans une collection comme celle-ci (bon après en SF y'a pas des millions de titres non plus)

      Supprimer
  5. Il a l'air cool ce recueil ! Il faudrait que je vérifie si les nouvelles ne sont pas déjà dans un recueil que j'ai à la maison ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      C'est facile à savoir, elles viennent toutes du recueil "... mais à part ça tout va très bien".

      Supprimer