mercredi 31 juillet 2013

La légendes des royaumes (anthologie)



Lorsque j'ai déniché ce livre (un Harlequin composé de trois novellas) pour la modique somme de 1 euro dans une librairie d'occasion, je l'ai pris avant tout pour le plaisir de pourrir le JLNN de Lune. Mais il s'est finalement révélé bien utile pour alimenter mon challenge !

La chambre ensorcelée de Mercedes Lackey

Le premier texte est en apparence très calibré : dans un moyen-âge arthurien, une jeune femme qui fait un mariage de raison avec un rustre mais qui rêve encore à son premier amour. Heureusement, pour se sortir de cette situation, elle a un plan.

Au début, j'y ai donc trouvé tout à fait ce que j'attends d'un Harlequin médiéval, et même un peu plus parfois. J'aime beaucoup le début où l'héroïne explique que sa domestique est sa demi-sœur, et que limite les demi-sœurs comme bonniches c'est trop bien, et c'est mieux qu'elle ne soit moche comme ça les hommes ne s'intéresseront pas à elle, merci la sœur !

Cependant, le texte révèle son lot de surprise (déjà j'ai haussé un sourcil quand le premier amour s'est révélé être un vieux schnock), et la fin contient quelques retournements assez surprenants (même si j'ai du mal à croire que tout le monde ait avalé la situation finale sans sourciller, mais c'est un Harlequin, c'est excusable).

La clé de Morgania de Rachel Lee

La novella de Mercedes Lackey était plaisante à lire, mais s'il n'y a qu'un texte à retenir dans ce recueil, c'est celui de Rachel Lee qui m'a vraiment surpris, et ce dans le bon sens du terme.

Drusilla est artiste peintre, et travaille la nuit à faire de la saisie informatique. Il lui arrive fréquemment pendant qu'elle tape sur son clavier de laisser son esprit dériver vers de fantaisistes aventures où elle est la princesse en quête d'un objet magique. Et bien évidemment elle rencontre un charmant jeune homme dans son rêve, sauf qu'il pourrait bien être autre chose qu'un fragment de son imagination (surtout qu’il porte le même nom que le gars du service informatique mais chut !).

Ce que j'ai vraiment aimé dans ce texte (et qui à mon sens le place au dessus du Harlequin habituel), c'est la façon dont les éléments de la vie réelle s'invitent dans le rêve de façon complètement anarchique et avec une proximité avec la réalité de plus en plus nette au fur et à mesure qu'on avance dans l'intrigue (ils affrontent quand même un distributeur de canettes maléfiques nommé Kolakul sur la fin).

J'ai trouvé cet aspect finement mené, et ça rend le texte vraiment sympathique à lire. J'ai un autre roman de cette auteure dans ma PàL (vive les vide-greniers), mais je doute qu'il se révèle aussi innovant ceci-dit.

La magicienne – Catherine Asaro

Le dernier texte est de loin le plus convenu des trois, avec une magicienne incertaine de ses dons qui se retrouve en contact avec l'héritier perdu du Royaume, qui vivait sourd et aveugle à l'écart du monde depuis quatorze ans.

C'est un peu un pur Harlequin sans réelle surprise, le genre de texte que j'aime lire de temps en temps, sans trop me fatiguer, entre deux gros morceaux. C'est plaisant, et le système de magie n'est pas inintéressant (même si le côté arc-en-ciel fait affreusement dessin animé pour fille !).

Et voilà donc pour ce petit recueil Harlequin, qui est plutôt plaisant à lire finalement. C'est truffé de clichés, mais le format court fait qu’on n’a pas le temps de s’y ennuyer et j'ai même eu des surprises à la lecture. Du coup j'ai un deuxième recueil de novellas qui traîne chez mon père (je l'avais acheté parce qu'il contenait une nouvelle de Tanith Lee), je vais peut-être bien remettre le nez dedans !


CITRIQ

7 commentaires:

  1. C'est honteux madame ! Non mais sinon tu as l'air d'avoir aimé, méfie toi !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que c'est exactement ce dont j'avais besoin quand j'avais lu, pas sûr que ça marche à tous les coups ceci dit ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ah ah ah, j'aime bien le concept de "pourrissage" :-D

    RépondreSupprimer
  4. J'adoooooooore la couverture !!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. @Mariejuliet
    C'est pas drôle si on ne peut pas pourrir les challenges ^^

    @Tigger Lilly
    Ca fait envie hein ? :D

    RépondreSupprimer
  6. bon ok, j'avoue que quand j'ai ouvert ton post, ma réaction première fut "mais qu'est-ce que c'est que cette couv'" à la limite du facepalm... x)
    comme quoi, l'habit ne fait pas le moine ! :D

    RépondreSupprimer
  7. Dans le cas de cette collection l'habit le fait quand même bien ^^

    RépondreSupprimer