lundi 28 mai 2012

Le dragon blanc - Anne McCaffrey


Youhouh, l’intégrale V déjà, on croirait avoir bien avancé, mais en fait rien du tout ! Pour ma prochaine lecture, je vais remonter aux premiers volumes. Figurez-vous d’ailleurs que je me suis plantée dans mon ordre de lecture, en VO les Tambours de Pern est sorti après le Dragon Blanc (alors qu’il se déroule avant).

Du coup je suis allée trouver une liste complète sur le site officiel de l’auteure (qui inclut une chronologie plutôt claire), je vais donc m’y référer désormais… Soit dit en passant je trouve que c'est quand même pas plus mal de lire les Tambours de Pern avant le Dragon blanc, histoire qu'on ne tombe pas des nues quand Piémur fait son apparition.

Bref le Dragon blanc poursuit l’histoire « principale » de Pern, celle amorcée par le Vol du Dragon et poursuivi par la Quête du Dragon. Quelques années ont passé depuis ce roman d’ailleurs, et Jaxom s’apprête à entrer dans l’âge adulte, toujours accompagné de son étrange dragon blanc, Ruth, qui contre toute attente a survécu et même terminé sa croissance.

Il s’en passe des choses dans ce tome, que je ne vous raconterais bien évidemment pas, mais le continent méridional y prend une importance de plus en plus grande, et certaines découvertes qu’on y fait sont très intéressantes et révèlent des choses sur le passé de Pern, qui jusque-là n’était mentionné que dans les prologues des romans.

C’est sans doute un des aspects qui m’a le plus plu, et qui me plait encore aujourd’hui. Comme dans les Chroniques du Pays des Mères, je trouve extraordinaire cette recherche du passé qui pourrait apporter des réponses pour pouvoir construire un futur (ici soit en éliminant définitivement la menace de l’Etoile rouge, soit en s’installant sur le continent méridional).

Ce n’est pas une quête héroïque pour la destruction du mal, ni une grande guerre rangée entre deux puissances, et encore moins une fresque épique. C’est juste l’histoire tranquille d’un groupe de personnes qui cherche à percer les mystères de leur planète.

Le Dragon blanc, comme la trilogie des harpistes précédemment lue, s’inscrit dans une veine plutôt jeunesse, avec son protagoniste principal encore en pleine crise d’adolescence. C’est d’ailleurs plaisant à lire : sans s’étaler trop sur le sujet, Anne McCaffrey arrive bien à mettre en scène ce délicat passage à l’âge adulte, avec un Jaxom grincheux qui s’affirme et prend peu à peu ses responsabilités.

Le seul défaut du Dragon Blanc, c’est qu’il confirme un peu la veine « bisounours » de la série. Sans être franchement gênant, force est de reconnaitre qu’à l’exception de quelques Anciens aigris, et d’un Seigneur un peu trop ambitieux (Torric), tout le monde s’entend presque trop bien pour que ce soit crédible.

Mais un peu de bons sentiments, ça ne fait jamais de mal à personne, et l’histoire est suffisamment prenante pour qu’on n’y prête assez peu attention. C’est définitivement la grande force de Pern, le récit. On a l’impression de lire une chronique historique, dont seuls quelques fragments nous sont parvenus sous forme de roman.

Si tous ces textes ont un début, ils n’ont finalement pas forcément de fin. Une fois fermé le Dragon blanc, il serait aisé de poursuivre avec Tous les Weyrs de Pern sans même se rendre compte qu’on a changé de titre !

Mais ce n’est pas ce que mon fichier de référence me dit, la prochaine étape dans mon cas, sera une petite remontée dans le temps jusqu’à l’histoire de la Dame aux Dragons (Moreta, si je ne m’abuse).


CITRIQ

10 commentaires:

  1. Je vais attaquer celui et passer ensuite aussi à la Dame aux Dragons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je guetterais ton avis alors (je galère un peu sur la Dame aux Dragons, les premiers chapitres ne me bottent pas plus que ça...)

      Supprimer
  2. A la lecture de ta chronique c'est le Dragon Blanc qui me fait peur. ;)
    De mémoire, la Dame des Dragons met assez longtemps à démarrer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Navrée de t'avoir effrayé ;)
      (et je confirme pour la Dame aux Dragons, je crois qu'on commence enfin rentrer dans le vif du sujet après 3 chapitres passés à flirter, à danser et à boire du vin... tuez-moi xD)

      Supprimer
  3. Je suis dans le Dragon Blanc et il démarre assez rapidement même s'il n'y a pas de tension a part le passage à l'âge adulte de Jaxom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça je confirme, c'est pas un livre où le suspens est tuant (mais c'est plutôt agréable en fait, du coup on peut le lire tranquillement ^^)

      Supprimer
  4. Pour le coup je me souviens quasiment pas de celui-là... Plus je vois vos articles, plus je crois que je vais finir par craquer et me refaire tout Pern !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un échange de bons procédés si je lis le cycle de Pégase de mon côté ^^

      Supprimer
  5. C'est presque beau pour être vrai tout ce petit univers qui vit en harmonie -en dehors de quelques ambitieux- mais tant pis comme tu le dis le récit est prenant et on fait fi des bons sentiments à la pelle. De toute façon cela ne fait effectivement pas de mal.
    Je vais bien entendu continuer mon périple au pays de Pern ^^

    RépondreSupprimer