samedi 26 novembre 2011

Vampire et célibataire - MaryJanice Davidson


Il y a certaines envies de lecture qu’on n’explique pas. Je ne suis sensiblement pas faite pour lire de la bit-lit, pourtant de temps en temps, je ne peux pas m’en empêcher, j’ai envie d’en lire. Ca ne serait pas un problème, sauf que dans ces cas-là je me je ne me dirige toujours vers le pire du domaine.

Bon en même temps, une couverture plus chick-lit tu meurs au rayon SF, forcément, ça attise la curiosité. Et Olya m’a gentiment évité des dépenses inutiles en l’achetant, en le chroniquant et en me le prêtant. Grand bien lui en pris, parce que j’aurais vraiment regretté d’avoir dépensé 7 euros là-dedans.

Pourtant il y a de l’idée à la base. Raconter l’histoire d’une fille qui devient vampire avec moult commentaires sur le dress-code vampirique et les déboires romantiques de l’héroïne, pour moi, il y a du potentiel. Un Journal de Bridget Jones vampirique, ça peut être drôle non ? Sauf que.

L’héroïne, Betsy, aime les chaussures, au point que c’est une priorité chez elle, soit. C’est plus difficile de lui pardonner d’être, en tout simplicité, une cruche. Du genre qui ne comprend rien, qui ignore tout ce que les autres lui disent, et qui n’a pas deux sous de jugeote. Je sais qu’on ne peut pas toujours avoir des génies capables de résoudre des équations du 3e degré, mais un semblant d’intelligence aurait été agréable.

Bon remarquez, ça s’accorde tout à fait avec l’écriture assez médiocre (peu aidée par une traduction parfois trop littérale) : le style est volontairement celui d’une fille qui raconte sa vie à sa best friend, ça pourrait être drôle mais c’est surtout très pauvre et assez vulgaire.

Je me rend compte que sans avoir de grandes exigences littéraires, j'ai tout de même un minimum d'attentes, et qu'à moins d'être un virtuose de la langue qui les manie comme si c'était de la poésie, les « gros mots » me lassent vite. De même que ces dialogues qui peinent à dépasser le niveau collège. La preuve, je viens d’ouvrir le livre au pif et de retomber sur ça :
- Même pas vrai !
- Si c’est vrai !
Et c’est loin d’être la seule occurrence de ce genre d’échanges particulièrement enrichissant… Bref j’ai surtout levé les yeux aux ciels, à défaut de rire pendant ma lecture, et si je ne retiendrais qu’une qualité à Vampire et célibataire, c’est qu’il se lit très vite. Encore heureux.

Pour la petite anecdote, lors d'une mini IRL avec Tortoise, Acr0 et Olya (mon compte rendu s'étant perdu dans les limbes du temps, je vous renvoie à celui d'Acr0 d'ailleurs), nous avons réalisé un chœur de lecteurs (enfin de lectrices pour le coup).

Cette activité consiste à agréger, au cours d'une lecture à voix haute, des fragments de textes choisis au hasard dans un livre (chaque lecteur ayant son livre et son extrait) à un texte « principal », jusqu'à obtenir un résultat assez drôle.

Pour cette première expérience, Olya avait choisi un extrait de Vampire et célibataire, si bien que j'ai bien ri de retrouver l'extrait en question, que je lisais en entendant encore les intonations particulières qu'elle prenait à la lecture.

Voilà le résultat, pour ceux que ça intéresse : Lire pour les yeux de l'étrange célibataire


(Vous noterez au passage que je me suis convertie à Citriq, qui est un concept génial pour les flemmardes dans mon genre qui n'ont jamais le courage de faire des liens vers les chroniques des collègues. Et puis l'utilisation est super simple avec ça, elle est pas belle la vie ?)

3 commentaires:

  1. En même temps, vu le titre et la couv, on sait à quoi s'attendre. On espère pas aller voir Twilight en en ressortant grandie intellectuellement :D

    Citriq c'est bien ^^

    RépondreSupprimer
  2. Moi ça m'avait fait marrer quand même cette lecture. Même si je t'avoue que j'ai plus vraiment de souvenir quant au déroulement de l'histoire. mais à part qu'elle devient vampire, qu'elle aime les chaussures, y'a pas grand chose d'autre à se souvenir :D

    RépondreSupprimer
  3. @Tigger Lilly
    Bah à choisir, je trouve Twilight plus intéressant *siffle*

    @Olya
    C'est à peu près tout le livre ça (et sa vague histoire d'amour avec le sieur vampire beau et mystérieux)

    RépondreSupprimer