dimanche 20 novembre 2011

Twilight Chapitre 4 : Révélation 1ère partie - Bill Condon


Comme on est dimanche, histoire de ne pas trop fatiguer vos neurones, je vous propose le film neuneu de l’automne, Révélation aka Breaking Dawn, que je n’aurai raté sous un aucun prétexte. Pas que je sois particulièrement intéressée par le destin de Bella (je l’ai déjà lu) ou susceptible de baver d’envie sur le visage de Robert Pattinson (eurk). Non, c’est juste que c’est tellement naze que c’est hilarant. Rien de tel pour se détendre.

Etant donné que la bande-annonce ne se gêne pas pour raconter tout le film, je ne me gênerai pas pour en faire autant, même que si j’avais une meilleure mémoire je vous aurais fait un « spoilons » façon odieux connard mais ça n’aurait pas été aussi bien que l’original. En même temps soit vous avez prévu de le voir, et vous reviendrez plus tard, soit vous n’en avez pas l’intention, et vous voulez juste savoir à quel point c’est drôle. Cet article est donc pour vous !

Le problème de ce film (outre sa réalisation molle au possible et ses acteurs aussi convaincants que des nains de jardin maquillés), c’est que la matière qu’il adapte à la base est déjà complètement branlante. Pour avoir lu les quatre livres, Révélation est de loin le plus lourdingue des quatre. Et ces grands malades ont décidé d’en faire deux films pour mieux se remplir les poches.

Remarquez, je les comprends vu la manne que cela représente, mais je me demande vraiment avec quoi ils vont remplir la 2ème partie ! Parce que vu le contenu du premier volet, il ne reste pas grand-chose pour la suite.

Révélation s’ouvre sur le mariage de Bella et Edward. Pour ceux qui n’auraient pas suivi jusque-là, Belle et Edward se sont rencontrés au lycée et sont tombés follement amoureux. Sauf que Edward est un vampire (végétarien et qui brille au soleil, mais un vampire quand même), leur amour est donc impossible.

Les publicitaires aiment jouer la comparaison avec Roméo et Juliette (comme on l’entend souvent), ce n’est pas très heureux cependant, je tiens à rappeler qu’à la fin de la pièce de Shakespeare les deux amants meurent, ce qui n’est (hélas) pas le cas ici.

Bref après avoir pourtant surmonté tous les obstacles, on se retrouve donc devant l’autel avec nos deux tourtereaux. S’il y a un enseignement que j’ai tiré de ce film, c’est qu’on devrait interdire les cérémonies de mariage. Non sincèrement, tout ce cérémonial bidon porté à la puissance 10 en version Twilight est à la limite du supportable.

J’ai envisagé la fuite à un moment, avant que mon cerveau ne finisse par céder et que je me mette à me gondoler toute seule de rire. Il faut dire qu’on se prend au moins une demi-heure de mariage parfait avec les parents qui pleurnichent, la future mariée pleine de doutes, la remontée de l’allée qui n’en finit pas, l’échange des vœux, les toasts, les copines qui cancanent dans le dos de Bella (c’est encore la meilleure partie, hourra pour Jessica).

On enchaine ensuite sur la lune de miel sur une île au large du Brésil, toute aussi longue et tellement ridicule que ça en devient franchement hilarant. Surtout que comme c’est un film tout public, on ne voit à peu près rien.

Je n’ai jamais aimé les scènes de sexe très explicites au cinéma, mais là on a tout le contraire. C’est un peu comme si les acteurs étaient filmés avec un cache noir qui va de la base du cou aux genoux. Du coup à ne pas voir le moindre bout de fesse, ça tue tout l’érotisme et l’émotion de la scène, et pour que je fasse un commentaire pareil, il faut quand même que ce soit particulièrement exceptionnel.

Bon ceci dit, Bella qui essaye ensuite de se taper Edward à tout prix (alors que lui refuse de peur de lui faire mal à nouveau) est assez drôle, c’est un des rares passages où on se dit que Twilight ne se passe pas dans une réalité alternative bizarre.

Et puis après une bonne heure de guimauve (ce qui est complètement contraire aux schémas narratifs classiques, quel imbécile ferait intervenir l’élément perturbateur à la moitié d’un film ?), le drame intervient : Bella est enceinte.

Nous voilà donc partis avec une grossesse surnaturelle bien folklorique, vu que personne ne sait ce qu’elle attend, que ça grossit drôlement vite (bien que ce soit difficile à évaluer, c’est toujours la pleine lune dans ce film, alors soit il se passe un mois entre chaque scène, soit tout se passe sur trois jours…), en épuisant les forces de la mère, et que ça ne plait pas à tout le monde forcément. 

En fait il n’y a que Bella qui est heureuse, ça doit être les hormones. A côté de ça Edward fait la gueule (pour un vampire vieux de pratiquement un siècle, il manque quand même sacrément de jugeote et de tact), Jacob est moyennement content, et le reste de la famille est assez sceptique aussi.

Ceci dit, grâce aux remarques sarcastiques de Jacob (oui ce type sauve la situation par une remarque sarcastique, on ne peut pas en dire autant de Paillettes-man), Bella regagne des forces en buvant du sang dans un gobelet à paille façon McDo. Et Jacob la réchauffe (non pas comme ça bande de pervers), ce que les vampires sont incapables de faire.

Non mais sincèrement d’un point de vue purement pratique, il vaut mieux avoir un Jacob qu’un Edward chez soi ! C’est ce qui fait techniquement de moi une « team Jacob », mais c’est par pur pragmatisme...

Pendant que Jacob fait sécession de sa meute (oui il est tellement fort qu’il peut faire ça), on a le droit à quelques passages bien niais (le choix des prénoms remporte la palme du plus gros fou rire dans la salle je crois), et on arrive enfin à l’accouchement, le moment tant attendu !

J’avais toujours trouvé un côté too much à ce tome, qui me rappelle ces mauvaises fanfictions où cohabitent de la guimauve qui n’en finit pas et des scènes ultra-violentes, c’est exactement la même chose dans le film Révélation.

Bon certes on ne voit techniquement rien (tout public, je vous ai dit), mais l’accouchement a quand même un côté un peu gore avec ses flashs dans tous les sens, ce qui tranche radicalement avec le reste de la série. A ce moment-là on se dit que la fin est proche, mais que nenni, on en prend encore pour un bon quart d’heure de film !

Après la naissance de la petite fille, on assiste aux efforts d’Edward qui essaye tant bien que mal de transformer sa chère et tendre en vampire (le pauvre aurait pu réagir un peu plus tôt quand même au lieu de s'extasier sur sa fille qu'il ne voulait pas), et à une attaque de loup-garou en bonne et due forme. 

Celle-ci est interrompue grâce à Jacob, qui s’est imprégné de la petite Renesmée (oui à côté Albus Severus Potter est un petit joueur, et encore heureux que ce bébé soit une fille), ce qui la place sous sa protection (mais il n’y a rien de pervers là-dedans hein).

En fait le film se termine sur la transformation de Bella, absolument magnifiquement hilarante. Il faut dire que la pauvre n’avait que la peau sur les os lors de sa « mort », la voilà donc sui se regonfle telle une baudruche sur le final. Très très classe…

Le film se termine sur les nouvelles lentilles de contact très rouges de Bella. Dire qu’il va falloir attendre un an pour avoir la suite. Vous savez quoi ? J’ai hâte de voir la suite, des films aussi hilarants à leur insu, on n’en fait pas tant que ça finalement… C’est vraiment le film idéal pour une soirée pop-corn, vu la quantité de commentaires sarcastiques qu’on peut faire devant.

Et j'avais complètement zappé que je pouvais utiliser ce film pour mon challenge, en plus j'ai déjà chroniqué les livres, ça en fait donc deux pour le prix d'un !

18 commentaires:

  1. J'ai vu la bande annonce, donc le film, donc j'ai pu lire ton billet.

    N'insulte pas les nains de jardin s'il te plait. Celui qui joue dans le fabuleux destin d'amélie poulain a un jeu mille fois supérieur aux acteurs de Twilight.

    J'imagine qu'elle arrive parfaitement vierge à ce mariage et qu'elle tombe enceinte suite à leur nuit de noces ? Si pas, je serais cruellement déçue, cela correspond tellement bien à l'idée ultrapuritaine du mariage, du sexe et de la procréation dans lequel il me semble que cette série se complaint.

    Je ne sais pas si tu exagères, mais ça a l'air particulièrement pathétique.

    RépondreSupprimer
  2. Ah bah oui, on ne couche pas avant le mariage dans Twilight, faut pas plaisanter non plus :D
    (non mais on pourrait faire la liste des idéologies portées par ce film mais le résultat est tellement ridicule qu'on n'y fait que peu attention xD)

    RépondreSupprimer
  3. ... un commentaire... What the fuck oO. Ma copine m'avait traîné aux deux premiers au ciné (elle a lu les tomes) mais j'ai pu éviter la suite. Ceci dit, on a rit.
    Veux tu associer ce billet au défi Adapte moi si tu peux ? Après tout, c'en est une (surtout si tu as lu les livres).

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui j'y avais même pas pensé en fait (c'est pas bien glorieux comme adaptation), mais effectivement j'ai même la critique des livres qui va avec ! Je rajouterais le logo ce soir ^^

    RépondreSupprimer
  5. Tu es un peu masochiste, avoue ! ;-)
    Pour ma part, je n'ai pas réussi à dépasser les 150 premières pages de Twilight : j'ai trouvé Bella et Edward trop insupportables et niais...

    RépondreSupprimer
  6. La vache, tu es allée le voir rapidement ! Moi qui ne voulais pas payer ma place pour aller le voir (c'est là que ma carte UGC me manque), finalement, j'irai p'têt bien le voir.

    En tout cas, ton article m'a bien fait marrer :D

    RépondreSupprimer
  7. J'irais voir lorsqu'il sera disponible gratuitement dans ma médiathèque. Pas question que je contribue au succès économique de cette chose. Et puis bon les bons films au cinéma c'est pas ce qui manque en ce moment.

    RépondreSupprimer
  8. @JainaXF
    Absolument pas, j'ai un léger penchant pour les navets. Et accessoirement je suis venue à bout des livres très facilement, j'ai même passé un bon moment, c'est dire ^^

    @Olya
    J'ai payé avec mes points fidélités, faut pas abuser quand même :P

    @blackmage
    Du moment que tu le vois en groupe, c'est l'essentiel (tout seul, c'est pas aussi drôle je pense ^^)

    RépondreSupprimer
  9. et dire que je n'ai toujours pas lu un livre, pas même une page, ni vu une image ! Mêmes mes ados me les ont pas ramenés - j'ai dû sous la menace de ma fille lire deux tara duncan cet été quand même... Pourtant je suis tombée sur des fanfictions, qui n'ont rien fait pour me donner envie de changer cet état d'ignorance - alors que je suis allée voir des épisodes de Surnatural - oui, je suis un phoenix de faible ramge

    RépondreSupprimer
  10. C'est dommage, j'aurais pu te les prêter en anglais à une époque :D
    En même temps c'est pas non plus de la grande littérature, mais pris pour ce que c'est, c'est pas si mauvais que ça *siffle*

    RépondreSupprimer
  11. Un grand merci pour ce moment de rigolade fort agréable (a 5h30 au taf aussi, ça aide ^^).
    Par contre j'ai tiqué sur un truc... A un moment tu parles de "loup-garou" dans le film... où ça ? Non parce que je l'ai vu avant hier soir, et je suis à peu près sur de pas avoir vu de loup-garous ^^
    Bon. Que dire si ce n'est qu'on a beaucoup rigolé dans la salle nous aussi, SURTOUT quand il fallait pas. La seule vanne à laquelle j'ai vraiment rigolé (pour un nanar, faut pas déconné quand même) c'est le mini discours du père de Bella au mariage. J'assume.
    Sinon, histoire bancale, rythme inexistant (ou complètement décalé, faite gaffe au montage c'est juste absurde), personnage à la ramasse (Pour certain UNE SEULE réplique pendant le film. Bien payé ce taf quand même), photo crade, réalisation en vacance pendant le tournage, réalisateur probablement atteint de cécité... Même les musiques sont nazes (à l’exception notable de trois pistes directement venues du film précédent, merci Howard Shore). Et les loups... non mais non... Déjà, regardez les courir, c'est juste incroyablement mal fait. Ensuite regardé les en gros plan, c'est toujours incroyablement mal fait. Et il faut noté que leur pouvoir de transformation est juste exceptionnel (mériterait d'être dans Héros Corp tient)! On détruit les vêtements en se transformant, et ils repoussent à l'identique quand on redevient humain.

    M'enfin, la lecture de cet article étant infiniment plus drôle que le "film" lui-même, ne vous forcez pas à aller en salle voir se suicide culturel de masse.
    Tient je pense que je vais appeler ma fille anne-claire-marie-odile-et-pourquoi-pas-ermintrude-tant-qu'on-y-est ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Oh ça va fais pas ton malin avec tes histoires de loups, pour un peu on croirait entendre un fan :P
    Ceci dit pour la musique, je l'ai trouvé relativement intéressante (même si reprenant essentiellement celle du premier film), j'attends d'écouter la BO complète pour me faire un avis. A vrai dire je me suis intéressée aux BO de la série récemment, et j'avoue préféré la compo de Desplat sur le 2. Howard Shore ça ressemble tellement au Seigneur des Anneaux par moment que ça passe pas chez moi xD

    RépondreSupprimer
  13. Très très SDA oui c'est vrai. Desplat est très bon, mais je l'ai plus du tout en tête...
    Pis je maintient, c'est pas des loups, c'est juste des gros toutou qui font pas peur ! non mais :-)

    RépondreSupprimer
  14. très sarcastique le commentaire ... la question est : pourquoi perdre votre temps devant ce ''navet'' si c'est si pitoyable que vous le dites? JE trouve déplorable que vous ne sachiez apprécier une histoire aussi romantique , et oui cela peut etre nul d'attendre le mariage pour '' procréer'' mais bon il est vrai qu'aujoud'hui si on est pas une dépravée on peut rejoindre les bonnes soeurs . votre vie amoureuse doit craindre pour etre autant jalouses de bella , et oui personne ne vous aimera comme edouard aime bella ...

    RépondreSupprimer
  15. Et moi je trouve déplorable que les gens n'acceptent pas qu'il y ait aussi des gens qui n'apprécient pas leur œuvre favorite, ou des gens qui la perçoivent d'une façon différente.
    J'aime rigoler de Twilight, je ne vois pas pourquoi je m'en priverais, peu importe ma vie amoureuse qui n'a pas grand chose à voir avec la question xD

    RépondreSupprimer
  16. C'est toujours marrant de voir quelqu'un lire une critique construite d'un film, et répondre à côté de la plaque en tentant de lancer de vagues attaques personnelles... En manque d'argument M. ou Mme Anonyme ?

    RépondreSupprimer
  17. Un billet très juste, je trouve, sauf pour un détail : je suis totalement d'accord avec la comparaison Twilight/Romeo et Juliette. Et pour cause, les deux histoires sont particulièrement ridicules. Sauf qu'il me semble que Romeo et Juliette est une parodie, donc c'est justifié (si on en croit Cracked.com)
    Sinon, je suis allée voir Twilight 4 au ciné, question de tradition, et je me suis bidonnée pendant tout le film, mais je me dois d'accorder une mention spéciale à la spectatrice anonyme qui, pendant la scène de transformation de Bella, a fait ce commentaire imparable : "Oh ! Du maquillage !". merci à elle pour m'avoir fait mourir de rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dû avoir à peu près la même réaction au dit moment, je suis toujours admirative de ces créatures surnaturelles qui arrivent à s'automaquiller xD

      Supprimer