jeudi 1 août 2019

Recueil factice – Juillet 2019


Malgré un mois toujours bien occupé entre les cartons, les démarches pour le prêt et l’anxiété permanente qui va avec, juillet a un petit goût de renaissance sur ce blog avec un peu plus d’articles publiés et un retour en force des séries et des films. A quoi est dû ce miracle ? C’est très simple : Mini-Vert marche, Mini-Vert adore marcher, Mini-Vert est donc très fatiguée le soir et se couche plus tôt, ce qui permet à Papa-Vert et Maman-Vert de profiter à nouveau de leurs soirées !



LIVRES


SOS Terre et mer (anthologie)
Belle initiative que cette anthologie réalisée pour financer l'action de l'ONG SOS Méditerranée, d'autant plus que le résultat est un joli ouvrage illustré où les questions de l'exil et de la migration se posent de façon très différente au gré des quinze nouvelles. Certaines sont glaçantes, d’autres touchantes. Certaines font dans la dystopie, d'autres dans la fantasy ou le space-opera. La lecture est plutôt plaisante même si je suis forcée d'avouer que je suis sorte de cette lecture avec un goût systématique de trop peu qui fait qu'aucun texte ne me reste vraiment en tête.

Tales from Earthsea (Terremer 3) – Ursula K. Le Guin
Un joli recueil de nouvelles pour poursuivre l’exploration de Terremer et préparer le dernier volume – Chronique complète

Helstrid – Christian Léourier
Une exploration d’une planète inconnue qui ne m’a hélas pas vraiment parlé – Chronique complète

Fire and Blood – G.R.R. Martin
Un excellent complément à la saga du Trône de fer, en attendant la suite – Chronique complète

Orwell m’a tu – Bruno Pochesci
Une petite nouvelle qui nous plonge dans une France bien noire où la montée du nationalisme a conduit à couper tous les ponts avec les autres pays et à chasser tous ceux qui ne peuvent se revendiquer comme Français de souche. Si la mise en scène d'une France qui vit sur ses propres ressources (adieu café, bonjour chicorée !) a son charme (glaçant), j'avoue avoir assez peu accroché à l'histoire, la faute à un personnage principal usant à force de ne penser qu'à coucher avec sa femme ou presque. Au moins j’ai bien aimé la chute.

Sur Mars – Arnaud Pontier
Une courte aventure sur Mars très réussie – Chronique complète



FILMS


Danish Girl – Tom Hooper
J'ai profité de quelques jours de congés où Mini-Vert était chez sa nounou pour rattraper ce film qui traînait dans ma liste Netflix et qui met en scène l'histoire d'une des premières personnes à avoir recouru à la chirurgie pour changer de sexe. Si j'ai bien aimé la reconstitution de l'époque, la vision bien incisive des femmes peintres souvent déconsidérées juste parce qu'elles sont des femmes et le rappel douloureux qu'on a longtemps bien maltraité les gens qu'on considérait comme « déviants », j'ai trouvé le film assez plat et moins touchant qu'il ne pourrait l'être.

Dilili à Paris – Michel Ocelot
Film regardé presque complètement par hasard (je cherchais un film pas trop long et je me suis rappelée que ma mère l'avait vu avec ma nièce et toutes deux l'avaient adoré), Dilili à Paris n'a pas mis longtemps à me charmer grâce à sa mise en scène sublime du Paris de la Belle époque et son histoire d'enlèvement de fillettes qui donne l'occasion de mettre en scène un beau casting de personnalités de l'époque et de délivrer un fort message sur l'égalité femmes-hommes et sur la tolérance. A voir à tout âge, et à partager sans modération avec les enfants de son entourage.

Her – Spike Jonze
Deuxième rattrapage Netflix, voilà un film que je voulais voir depuis longtemps ! Le postulat de base me faisait un peu peur, parce que j'avais l'impression d'une histoire d'amour unilatérale et ridicule, mais il n'en est rien. Her est certes une histoire d'amour, mais une vraie histoire d'amour qui implique deux personnes (la deuxième est une IA et alors ?), avec des réflexions intéressantes sur la façon dont on gère ses relations avec son entourage (rien que le métier du protagoniste principal vaut le détour à ce sujet). Cerise sur le gâteau, Her n'oublie pas de s'appuyer sur un vrai fond de SF qui lui donne une conclusion logique mais touchante.

Spider-Man : Far from home – Jon Watts
Oui je sais, à chaque fois je dis « c'est le dernier » et pourtant je continue à aller voir les films Marvel. Je pourrais prétendre que c'est parce que ce film est un excellent épilogue à Avengers Endgame, qui prend le temps de se pencher sur l'impact émotionnel des derniers événements. Mais la vérité, c'est que j'aime beaucoup cette nouvelle mouture de Spider-Man, à des lieux de celle de Sam Raimi (qui était très bien en son temps hein). J'aime beaucoup ce Peter Parker, un vrai ado qui aimerait bien laisser son costume au placard pour avoir une vraie vie (avec MJ, un personnage qui montre toute l'évolution –en bien- qu'a connu le poste de copine de super-héros en 15 ans). J'ai donc passé un excellent moment avec cette histoire qui semble parfois tenir plus de la comédie pour ado que du film de super-héros. C'est certes léger, mais pas que (cf. la séquence dans le chantier) et ça fait plaisir de revenir à des films à échelle humaine qui laissent un peu de place à l'émotion et aux interrogations.

Tolkien – Dome Karukoski
Un biopic hélas un peu frustrant sur le célèbre auteur du Seigneur des AnneauxChronique complète

Yesterday – Danny Boyle
En période de canicule où il est bon de se réfugier dans une salle climatisée, je n'ai pas résisté à cette comédie plutôt alléchante avec son scénario signé Richard Curtis qui imagine un monde sans les Beatles (on se croirait presque dans Jean-Philippe dis donc !). L'intrigue ne casse pas trois pattes à un canard (c'est une comédie romantique donc ne vous attendez pas à des miracles) et on regrettera l'absence de réelles explications sur le phénomène, mais le film se révèle plaisant avec ses personnages pétillants, son ambiance musicale, et sa vision au vitriol de l'industrie musicale.



SÉRIES


Black Mirror – Saison 5
Après un étonnant épisode interactif, Black Mirror revient avec une courte saison de trois épisodes. Si la critique des dérives technologiques est toujours au rendez-vous (enfin en général), ces nouvelles histoires ne sont pas franchement marquantes voire ennuyeuses (pour le premier épisode). Si j'ai apprécié comme toujours le format anthologie (je deviens un peu accro à ce genre de série) et si je trouve qu'il y a toujours quelques trucs qui font réfléchir, j'avoue être restée un peu sur ma faim, sauf pour le troisième épisode qui part dans un tel délire qu'il en devient franchement drôle, sympathique et même plutôt léger. Voilà qui n'est pas si courant pour cette série...

Daredevil – Saison 3
Avec beaucoup de retard, j'ai enfin rattrapé la dernière (et ultime, snif) saison de Daredevil. Si j'avais trouvé les saisons précédentes déjà bien sombres, ce n'est rien comparé à cette saison qui ne fait rien pour vous remonter le moral tant les héros sont au fond du gouffre (sauf Foggy, heureusement qu'il y a Foggy pour garder un peu d'espoir). Heureusement, Wilson Fisk est de retour, et alors qu'on a parfois envie de secouer un Matt Murdock parfois un peu trop torturé, on se régale de ce personne de méchant bien campé et plein de nuances comme on aimerait en voir plus souvent dans ce genre d'histoire. Je ne sais pas si Marvel reviendra un jour à ce super-héros, mais il va falloir bosser dur pour faire oublier cette version-là.

Good Omens (mini-série)
L’adaptation fidèle et réussie d’un livre culte – Chronique complète

Love Death + Robots – Saison 1
Les soirées étant parfois un peu chaotiques avec Mini-Vert (même si en ce moment on traverse une période d'accalmie), je suis particulièrement friande des séries télé format anthologie, plus adaptées à un rythme de visionnage décousu. Sans surprise, j'ai donc beaucoup aimé Love Death + Robots, une anthologie de courts films d'animation en tout genre avec des robots, des aliens, des loups-garous, du steampunk et de l'aventure spatiale entre autres choses. Tous les récits ne se valent pas et certains épisodes semblent n’être que des prétextes à des scènes de sexe ou de violence, mais la multiplicité des (superbes) techniques d'animation et des thèmes abordées rend la série vraiment chouette.



JEUX


Reigns Game of Thrones
Reigns Game of Thrones est une variante du jeu mobile Reigns, un jeu de stratégie façon Tinder où on swipe les cartes qui apparaissent à l'écran en fonction des choix que l'on veut faire. La version Game of Thrones se déroule à la fin de la saison 7 et s'amuse à imaginer une conclusion hypothétique à la saga selon quel personnage arrive sur le trône (huit choix sont possibles). Après quelques difficultés à comprendre le fonctionnement (le tutoriel est expéditif), je me suis beaucoup amusée avec ce jeu qui s'apparente à une fanfiction géante où tout est possible, et où on s'amuse autant à sauver le monde qu'à tester toutes les morts horribles possibles. Pour quelques euros, c'est un jeu sympathique, d'autant plus qu'il a une bonne durée si on essaye de débloquer toutes les fins, toutes les morts et toutes les cartes possibles.



SORTIES


Journée à la Cité des Sciences
Comme chaque année, j'ai fait ma petite visite à la Cité des Sciences pour profiter des nouvelles expositions. Cette fois-ci j'ai embarqué dans l'aventure mon filleul de bientôt 14 ans qui a adoré. N'ayant guère le temps de me livrer à un compte rendu détaillé, je ne saurais que trop vous conseiller l'exposition temporaire Microbiote (qui finit dans 3 jours, oui oui !) et la nouvelle exposition permanente sur les robots où on peut voir un des premiers robots français (un renard) et tailler la bavette avec Pepper et Nao. L'exposition Corps et sport est également joliment orchestrée, mais si l'effort physique ne vous convient pas, il y a une expo consacrée au cerveau et un espace jeux vidéo. Bref la Cité des Sciences est vraiment un chouette lieu pensé pour les petits et les grands, avec des contenus sans cesse renouvelés pour notre plus grand bonheur. Il me tarde de le faire découvrir à Mini-Vert !

La Lune : du voyage réel aux voyages imaginaires au Grand Palais
Si je me méfie de plus en plus des rétrospectives de grands artistes que je trouve de plus en plus ennuyeuses et parfois même pompeuses (dit celle qui a fait des études d'histoire de l'art !), j'aime beaucoup les expositions thématiques comme celle-ci consacrée à la Lune. Si la foule rendait la visite parfois un peu difficile (comme quoi la Lune fait toujours rêver !), j'ai beaucoup aimé la multiplicité des approches et des éléments présentés : il y avait de l'art et des sciences (merci les cartels sympathiques made in Palais de la Découverte qui accompagnaient certaines œuvres), de l'ancien et du moderne, des mythes et des faits. Bref, c'était une belle exposition !



ET EN AOÛT…


Si vous êtes encore là après ce très long article (je ne me rappelle plus la dernière fois que j’ai publié un recueil factice aussi rempli), sachez que cela aurait pu être pire. J’ai un peu procrastiné fin juillet (non, tout n’est pas de la faute des cartons et de la canicule), si bien que j’ai deux chroniques de livres à publier, et cinq autres à rédiger. Voilà donc les titres dont vous devriez entendre parler en août :

  • Pierre-de-vie – Jo Walton (terminé depuis un mois mais chut !)
  • Les meurtres de Molly Southbourne – Tade Thompson
  • Northern Lights (His Dark Materials 1) – Philip Pullman
  • The Other Wind / Le vent d'ailleurs (Terremer 4) – Ursula K. Le Guin
  • Nous qui n’existons pas – Mélanie Fazi
  • The Books of Earthsea – Ursula K. Le Guin (histoire de parler des dernières nouvelles et de vous montrer quelques photos éventuellement)
  • Amatka – Karin Tidbeck
J’espère que je vais réussir à tous les chroniquer car ce sont tous des bouquins qui m’ont touché d’une façon ou d’une autre. Mention spéciale au très chouette Pierre-de-vie et au très intéressant Amatka.


Côté lectures en cours, je viens de commencer Sacra I de Léa Silhol (j’adore la maquette du livre so éditions de l’Oxymore) et À chacun ses dieux de Cilfford D. Simak (un livre ramassé dans une boîte à livres un peu daté et complètement inattendu). Et je compte bien poursuivre l’aventure À la croisée des mondes en VO en parallèle.

Je pars quelques jours au bord de la mer la semaine prochaine (probablement avec un réseau plus que limité), le blog va donc passer en mode automatique. Si j’ai le temps de programmer mes chroniques, vous aurez de la lecture. Sinon… ma foi je ne suis pas à quelques semaines de retard près !

18 commentaires:

Baroona a dit…

Ce recueil factice m'a pris tellement de temps à lire que j'hésite à en faire une chronique sur mon blog. =P
J'ai noté "Her" depuis à peu près sa sortie, il faudrait quand même y penser un jour... Je rattraperai aussi "Yesterday" parce que les Beatles - même si j'ai cru voir passer une sombre histoire de plagiat d'une BD... - mais je note de ne pas trop en attendre. ^^
Daredevil. <3

shaya a dit…

Très beau recueil, merci Mini-Vert de laisser ses soirées à Maman ! C'est marrant pour Daredevil je suis restée coincée à quelques épisodes de la fin, impossible d'accrocher à cette saison trois. Et j'ai tout juste commencé Good Opens !

Yogo a dit…

Sympa ce petit tout d'horizon. J'ai bien aimé la novella de Bruno Pochesci.

Sinon il faut lire Amatka, c'est étonnant !

Anne-Laure - Chut Maman Lit a dit…

Beau bilan ! Je suis curieuse de lire ta chronique de Pierre-de-vie et d’Amatka.
Passe de bonnes vacances 😉

Alys a dit…

Mais tu es revenue en mode "comme avant" avec des bilans de fous!!! :D <3
Ravie de voir que l'activité sportive de mini-Vert favorise tes activités culturelles. C'est trop drôle.
Je n'ai vu que Danish Girl dans tes films (et Tolkien, mais j'en ai parlé sur le billet dédié)et je suis assez d'accord; j'ai aimé sur le coup mais il ne m'en reste pas grand-chose deux ans plus tard.
J'ai regardé Love Death + Robots aussi et beaucoup aimé.

Tigger Lilly a dit…

Je ne dirai qu'une chose : gloire à Mini-Vert !

Acr0 a dit…

Il parait que tout âge à ses avantages :D C'est bien de savourer ses soirées !
Je n'ai lu aucun des livres cités (oui je rechigne même à retourner dans le Trône de fer).
J'avais aussi la même attente concernant Danish girl, même si je trouve tout de même Eddie Redmayne convaincant. Je me demandais quand j'avais vu Her, c'était en août 2014 et j'avais tout aussi été convaincue que toi. Je note Dilili à Paris !
Concernant la saison 5 de Black Mirror, je la trouve décevante mais je n'en suis pas surprise, c'est le cas depuis que la série a été rachetée par Netflix. J'ai beaucoup apprécié la série Good Omens tout comme Love, Death + Robots. Comme tu indiques "saison 1", je suppose qu'on peut s'attendre à - au moins - une autre saison ?
Hey, j'aime bien les billets longs :) Affirmer le contraire me serait un discours un peu étrange. Avant la lecture de ton bilan mensuel, j'ai lu et commenté ta chronique du dernier roman de Jo Walton (avoir du retard à du bon). Je n'ai toujours pas lu le premier tome de la Trilogie de la Poussière de Pullman (honte à moi) et j'ai noté aussi dans ma liste d'envie "Nous qui n'existons pas". Je suis ravie de savoir que tu vas publier une chronique :)
J'espère que tes vacances ont été chouettes !

Vert a dit…

@Baroona
Il faut rattraper Her en effet (ça mérite sûrement plus une chronique que mon recueil ;p)

Vert a dit…

@Shaya
Arf dommage, sur la fin ça devient sympa cette saison. Mais faut pas se forcer non plus ^^

Vert a dit…

@Yogo
Oui l'est très bien Amatka, faut que je m'occupe de sa chronique d'ailleurs.

Vert a dit…

@Anne-Laure
Peirre-de-vie c'est fait, Amatka... c'est à faire hélas.

Vert a dit…

@Alys
Pas sûre que ça dure, j'ai pas été très efficace ce mois-ci pour le moment xD

Vert a dit…

@Tigger Lilly
Surtout quand elle dort beaucoup :D

Vert a dit…

@Acr0
Pour Love Death + Robots il me semble avoir entendu parlé d'une saison 2. Et faut que je m'occupe de chroniquer Nous qui n'existons pas (3 semaines après l'avoir fini je sens que ça va être un exercice sympa...)

ite a dit…

Tout lu, bien lu :p
1 j'attends ton retour du Fazi que j'ai trouvé intéressant et de qualité
2 Her est dans ma liste "à voir" depuis belle lurette...
Yesterday m'a beaucoup amusée. Genre feel good et qui donne envie de chanter (et le jeune acteur a un capital sympathie ++)
The danish girl, que j'avais vu au ciné à l'époque, m'avait plu. Sujet intéressant et de belles interprétations, celle de Reydmane oui mais celle de Alicia Vikander était pas mal du tout aussi.
3 Good omens m'a bien amusée. J'y suis allée surtout pour Tennant au départ, pas déçue par l'ensemble.
Love, death, robots : d'accord avec ton avis. Curieuse de voir ce qui sera proposé dans la saison 2, qui a bien été annoncée oui.

Bref, bon billet :)

Vert a dit…

@Ite
Mon avis sur le Mélanie Fazi est rédigé, il ne devrait pas trop tarder si j'arrive à le mettre en boîte cette semaine.

Elhyandra a dit…

Vive la marche pour les enfants ^^
Je ne sais plus combien d'années sont passées depuis mon dernier livre de Léa Silhol, j'adorais cette autrice et il faut vraiment que je commence l'un de ses nouveaux romans

Vert a dit…

@Elhyandra
C'est ce que je me dis depuis un moment aussi. Maintenant faut que je finisse un de ses nouveaux livres (au final j'ai été perturbée cet été et je suis passée sur une autre lecture xD)