mardi 13 août 2019

Northern Lights (His Dark Materials 1) – Philip Pullman


Voilà bien des années que je voulais relire À la croisée des mondes, un petit bijou de la littérature jeunesse qui a bien fait parlé de lui en son temps, mais je remettais sans cesse ce projet à demain, même après la publication d’un nouveau cycle Le livre de la poussière. La sortie prochaine d’une nouvelle adaptation en série télé et l’enthousiasme de quelques camarades du forum Planète-SF m’ont permis de me lancer. Plus de quinze ans après, il était temps !

Northern Lights (ou Les Royaumes du Nord si vous préférez la VF) nous raconte les aventures de Lyra, une jeune orpheline qui vit dans un univers parallèle au nôtre caractérisé par de nombreuses différences, notamment la présence de daemons : chaque humain en possède un qui reflète sa personnalité sous la forme d’un animal.

Lyra vit au sein d’un des collèges d’Oxford et passe ses journées à vivre des aventures bien innocentes à travers la ville. Jusqu’à que la disparition d’un de ses amis et que la découverte de la mystérieuse Poussière viennent bousculer son train-train quotidien.

À première vue, Northern Lights pourrait être un roman jeunesse tout ce qu’il y a de plus classique, avec son héroïne pétillante qui n’a peur de rien et n’a pas son pareil pour se jeter droit dans les ennuis avec son fidèle compagnon Pantalaimon. Le genre de divertissement qui se lit tout seul et dans lequel on n’a aucun mal à se laisser emporter. Et c’est effectivement le cas.

Lyra est en effet un peu trop maligne pour son âge (en même temps ça n’a rien de surprenant pour une gamine éduquée dans les rues et dans une université en même temps !) et on pourra s’étonner que des adultes la laissent s’embarquer dans un tel périple (même si l’auteur n’a aucun mal à donner des raisons à des aventures).

Cependant, Philip Pullman ne prend pas ses lecteurs pour des idiots, et si ce roman est divertissant et fait voir du pays, il est tout sauf simpliste. Le monde mis en scène dans Northern Lights est complexe et offre des réflexions intéressantes sur la religion et la politique (notamment dans les fameux royaumes du Nord qu’on visite en 3e partie).

Quant aux personnages, ils sont plein de nuances, loin de tout manichéisme primaire, et si globalement on distingue des « gentils » et des « méchants », rien n’est jamais tout noir ou tout blanc dans ce roman qui n’a pas peur d’intégrer des passages durs, qui m’ont semblé encore plus horribles en relecture, sans doute parce que j’en comprenais mieux les tenants et les aboutissants.

C’est d’ailleurs ce que j’aime dans Northern Lights : c’est un roman à plusieurs niveaux de lecture qui s’apprécie comme aventure divertissante, mais qui se savoure aussi sous forme de relecture ou avec un regard d’adulte qui permet de voir un peu plus loin que la simple aventure. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir envie de me jeter sur le tome 2, comme lors de ma première lecture !

À propos de la VO : La lecture en anglais de ce roman ne présente pas vraiment de difficultés, mais prévoyez un bon lexique français-anglais pour les formes des daemons (mon vocabulaire animalier s’est drôlement enrichi). D’ailleurs j’avais complètement oublié que les daemons sont presque toujours du sexe opposé de leur humain. Je ne me souviens plus si c’est bien exprimé en français (rigueur de la langue oblige) mais en anglais les daemons féminins sont clairement signalés comme tels dès les premières pages.

Infos utiles : Northern Lights est le premier tome de la trilogie His Dark Materials de Philip Pullman paru en 1995. Pour ma part j’ai lu la version numérique qui réunit les trois tomes éditée par Random House Children’s Publisher en 2015 sous une couverture de John Lawrence.
Le roman a été traduit en français sous le titre Les royaumes du Nord (premier tome de la trilogie À la croisée des mondes) par Jean Esch en 1998. Comptez entre 350 et 550 pages selon l’édition, du grand format chez Gallimard Jeunesse au poche chez Folio SF.
À noter que le roman dispose d’illustrations intérieures en début de chapitres réalisées par Philip Pullman.

D’autres avis : Just a Word, Livrement
Lecture commune avec : Baroona (grand fan de Iorek), Lorhkan (qui s’est égaré en route vers le Nord), Lune (qui n’a jamais quitté Oxford), Shaya (qui a un ballon d’avance sur le reste de l’équipe, va falloir qu'on la rattrape) et Tigger Lilly (qui voudrait bien savoir qui est votre daemon, faites gaffe !) - Voir les discussions sur le forum

15 commentaires:

  1. Et quelle richesse ces personnages secondaires : Miss Coulter, Iorek, Mary plus tard et les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cheyenne
      Oui j'ai hâte de retrouver tout ce petit monde dans le tome 2 ^^

      Supprimer
  2. Mon enthousiasme de ma dernière relecture tenait au fait de me rafraichir la mémoire et d'enchaîner avec le premier tome de la trilogie de la Poussière. Force est de constater, qu'un an et demi après relecture... je n'ai pas attaqué La belle sauvage. J'espère aussi que la sortie prochaine du deuxième tome + adaptation en série télévisée sera le combo parfait pour m'activer (huhu).
    La lecture commune est aussi un bon motif pour la motivation globale des troupes :)
    En tout cas, à chaque relecture, c'est toujours le même plaisir de retrouver les personnages & l'univers. De la richesse à tous les niveaux !
    (merci pour le lien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Acr0
      Attends encore un peu et on pourra faire une LC pour La belle sauvage ;)

      Supprimer
  3. Lu à sa sortie, j'ai presque tout oublié. Mais je pense m'y replonger comme toi.

    RépondreSupprimer
  4. Pas mieux ^^
    J'ai hâte de voir ce que va donner la série.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas participé à la LC mais l'envie de lire enfin l'auteur et la série m'est venue et hop T1 englouti.
    Mon 1er contact avec cette aventure remontait au visionnage de l'adaptation de 2007. C'était sympa mais ne m'avait pas motivée à me lancer dans la lecture du roman.
    L'annonce de la série par contre ^^
    Du coup, j'ai posé mon regard d'adulte sur ce tome 1 et je suis entièrement d'accord avec c'est très riche dans les différents niveaux de lecture proposés et dans les thèmes abordés (j'en ai dit 2 mots dans un avis bref sur ig).
    Bref, une lecture bien plaisante qu'il va me falloir poursuivre maintenant :)
    Merci pour ce bel avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Itenarasa
      Moi aussi il faut que je m'y remette !

      Supprimer
  6. D'ailleurs, je ne sais pas comment tu fais (et les autres participants à la LC) pour ne pas avoir déjà lu le tome 2 XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      J'avais commencé en fait et les vacances sont passées par là. Déjà que c'est une période où je lis généralement moins, mais là avec le déménagement et tout le tintouin je préfère me vider la tête sur un jeu vidéo le soir xD

      Supprimer
  7. J'ai lu et adoré les trois quand j'avais 17 ans: j'ai adoré l'univers, les animaux, l'histoire d'amour (d'amitié, en fait?). La relecture, à 24 ans, a été une énorme déception. J'ai trouvé Lyra insupportable à geindre tout le temps et l'ensemble long et chiant...
    Je doute de regarder la série vu que je ne regarde pas de séries, mais je suis ravie que vous avez fait cette lecture commune, vos avis sur les livres m'intéressent grandement (même si le voyage semble difficile vu les pertes de lecteurs en route, lol!) et j'espère que vous parlerez de la série le moment venu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais bien sûr écrire: "je suis ravie que vous *ayez* fait..." ;)

      Supprimer
    2. @Alys
      En même temps c'est assez réaliste pour son âge de geindre tout le temps (pour le coup avec mon regard d'adulte je la trouve même plus crédible dans ses réactions que bien des enfants de fictions pour la jeunesse)

      Supprimer
  8. Non mais rendez vous compte, il y a des ours en armure. Des ours en armure ! Ça ne pouvait être qu'un bon livre.
    Y'a plus qu'à trouver le temps de continuer... ^^'

    RépondreSupprimer