jeudi 8 août 2019

Les meurtres de Molly Southbourne – Tade Thompson


Après être passée à côté de Helstrid, le précédent Heure-lumière, j’étais un peu inquiète concernant la lecture de celui-ci, qui avait reçu des torrents de louanges. Heureusement, les novellas de cette collection se suivent et ne se ressemblent pas du tout, pour mon plus grand bonheur (et le vôtre peut-être ?).

Difficile de résumer un texte que Les meurtres de Molly Southborne sans en dire trop (ou être à côté de la plaque). Je vais donc faire une exception à mes habitudes et vous mettre le début de la quatrième de couverture qui est une excellente mise en bouche (et une reprise quasi directe du livre) :
Molly est frappée par la pire des malédictions. Aussi les règles sont-elles simples, et ses parents les lui assènent depuis son plus jeune âge.
Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bas-toi.
Ne saigne pas.
Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent.
Si tu trouves un trou, va chercher tes parents.
Intriguant n’est-ce pas ? On a forcément envie d’en savoir plus, et c’est exactement ce qui se passe lorsqu’on lit cette novella : on est complètement happé et il est fort difficile de lâcher ce livre car l’on veut connaître le fin mot de cette histoire. J’étais bien contente pour une fois d’avoir le temps de lire ce texte en une seule journée.

Avec son ton bien noir parfois un peu malsain et son mystère bien pensé, Les meurtres de Molly Southborne est une excellente novella horrifique qui s’offre le plaisir de lorgner un peu vers la SF ici et là.

J’ai beaucoup aimé son héroïne qu’on suit de son enfance à l’âge adulte, ce qui donne l’occasion de parler éducation, relations avec les parents, passage à l’âge adulte et autres thématiques assez universelles avec justesse entre deux meurtres, une incinération et un nettoyage approfondi du sol.

Si vous aimez les récits fantastiques, n’hésitez donc pas à vous jeter sur Les meurtres de Molly Southbourne, vous devriez vous régaler. En peu de pages Tade Thompson compose une histoire complète qui accroche et intrigue. Une suite est prévue, j’espère qu’elle rejoindra également la collection Une heure-lumière.

Petite anecdote pour finir : J’ai trouvé le moyen de lire cette novella alors que j’avais mes règles. Ça ne vous surprendra pas si je vous dis que c’était une expérience assez étrange vu qu'il s'agit du genre de livre qu’on a tendance à avoir dans la peau. Je n’ai brûlé personne durant cette période. Enfin je crois. Par contre ça motive drôlement à faire ses lessives !

Infos utiles : Dix-huitième volume de la collection Une heure-lumière, Les meurtres de Molly Southbourne (The Murders of Molly Southbourne en VO) est une novella de Tade Thompson traduite en français par Jean-Daniel Brèque. 125 pages avec une interview de l’auteur, sous une superbe couverture d’Aurélien Police.


21 commentaires:

Alys a dit…

Intéressant, intéressant. Je sais pas, je crois qu'il me fait flipper ce bouquin, je ne pense pas le lire un jour. Je rigole concernant la coïncidence avec tes règles mais je me demande d'autant plus si ça ne me ferait pas flipper. XD

Anonyme a dit…

Tade Thompson a apprécié cette critique et l'a relayée sur son mur facebook.
Entre parenthèses, le double sens du mot "règles" en français ajoute une dimension supplémentaire, même si je me suis efforcé d'éviter toute confusion.
Jean-Daniel Brèque

Valeriane a dit…

HAn! Je me réjouis de le découvrir. J'en ai entendu pas mal de bien aussi!! C'est tentant.

Miroirs SF a dit…

Effectivement la 4e de couverture est intrigante ! Il faut que je me remette à lire les Une heure lumière. J'ai un peu délaissé la collection, à tort.

Le chien critique a dit…

Un avis intimiste !
Bien aimé aussi ce texte, je lirai la suite.

Tigger Lilly a dit…

Whaat mais c'est flippant de lire ce livre alors qu'on a ses règles. Encore que ça peut rajouter de l'immersion, si je puis dire.
Vu où j'en suis dans les UHL je ne suis pas prête de le lire mais il le sera forcément, un jour.

Yogo a dit…

Une bonne surprise pour moi aussi. J'y allé à reculons, j'avais peur du coté horrifique ! Mais non, c'est juste très gore mais très bien fait.

Baroona a dit…

Mais arrêtez d'en dire du bien, je vous ai déjà dit maintes fois que je n'aime pas l'horrifique !

Vert a dit…

@Alys
Je pense que tu lis des choses plus flippantes que ce bouquin-là (il a l'avantage d'être court, on est pas mal à l'aise trop longtemps normalement)

Vert a dit…

@Jean-Daniel Brèque
Chic, merci ^^

Vert a dit…

@Valeriane
Laisse toi tenter alors :)

Vert a dit…

@Miroirs SF
Y'en a trois qui sortent à la rentrée si tu veux t'y remettre ^^

Vert a dit…

@Le chien critique
Moi aussi je compte bien lire la suite.

Vert a dit…

@Tigger Lilly
Allez hop au boulot alors !

Vert a dit…

@Yogo
Oui c'est tout à fait ça.

Vert a dit…

@Baroona
Roh tu n'es même pas intrigué ?

ite a dit…

Court roman horrifique, ça me tente pas mal moi.
La collection UHL c'est trouvable en librairie ou que en ligne via abonnement?

Baroona a dit…

Si, justement. >.<

shaya a dit…

En wish-list pour moi. Ne reste plus qu'à le faire venir dans ma PAL !

Vert a dit…

On la trouve en librairie, j'en croise même certains à la fnac parfois ^^

Vert a dit…

@Shaya
J'espère qu'il te plaira alors ^^