vendredi 2 juin 2017

Les loups de la Calla (La tour sombre 5) – Stephen King


« L'heure est venue de se mettre debout et d'être sincère »

Après un quatrième tome un peu longuet, je poursuis ma relecture de la Tour Sombre. J’ai été abandonnée temporairement par Alys qui a fait un crochet par les œuvres annexes de Stephen King, mais nul doute que nous retrouverons bientôt, c’est le ka ! Mieux construit et plus prenant, Les loups de la Calla nous ramène sans effort sur le sentier du Rayon pour la suite des aventures de notre ka-tet préféré.

A la fin de Magie et cristal et suite à un flashback interminable sur le passé du dernier des pistoleros, Roland et ses compagnons avaient repris leur route. Le cinquième tome reprend l’intrigue immédiatement, alors que leurs pas les amènent vers la Calla.

Il s’agit d’une vallée paisible relativement épargnée par les mutations où l’on cultive le riz (c’est bien) mais où à chaque génération, des mystérieux loups viennent enlever des enfants (c’est moins bien). Jusqu’à qu’un des habitants de la Calla décide de se révolter.

L’arrivée des pistoleros tombe alors à pic pour l’aider à mener à bien son projet. Roland, Jake, Eddie et Susannah vont donc être bien occupés à résoudre cette situation, tout en gérant leurs problèmes à eux (notamment une vague histoire de Rose et de quête vers la Tour sombre).

Bien qu’ils se construisent de la même façon –beaucoup de flashback et peu d’action au présent-, Magie et cristal et Les loups de la Calla sont aussi différents que le jour et la nuit, et j’ai eu mille fois plus de plaisir à lire ce cinquième volume.

Sa construction est bien moins artificielle, et si effectivement on passe beaucoup de temps à se raconter des histoires (c’est fou le nombre de gens qui ont des témoignages à faire dans ce cycle !), celles-ci sont mieux intégrées, avec des interludes et un vrai impact sur l’histoire. Quant à celles qui ne trouvent pas un intérêt immédiat, on sent qu’elles mettent des choses en branle pour la suite.

En parallèle, on a vraiment l’occasion de voir le ka-tet en action, au grand complet, chaque membre exploitant ses talents particuliers. Il y a de l’action (quoi ça soit réduit à une infime portion du livre) mais surtout beaucoup de rencontres, d’enquêtes, de réflexions. Au travers de tout cela on commence à sentir les pièces du puzzle qui s’assemblent, même si pour le moment on a bien du mal à reconstituer plus que les bords !

L’ambiance des Loups de la Calla est vraiment excellente : bien sûr il y a toujours ce parfum de western avec une subtile fragrance de fin du monde (avec un petit côté Fallout). Mais l’univers s’élargie dans ce volume, incorporant notamment des éléments d’autres livres de Stephen King (Salem, pour ne pas le citer), ce qui rend l’ensemble encore plus vertigineux.

Mieux construit, très prenant, Les loups de la Calla n’a donc aucune peine à faire oublier la déception du tome 4. Me voilà regonflée à bloc pour attaquer la suite, qui ne devrait avoir aucun mal à me retourner le cerveau, vu la direction que semble prendre l’intrigue. Affaire à suivre…

« Mon Pa et le Pa de Cuthbert avaient un dicton entre eux : d'abord les sourires, puis les mensonges. Et pour finir, la voix du canon. »

9 commentaires:

  1. Je ne lis pas cette chronique avant d'avoir fini le livre... Je ne lis pas cette chronique avant d'avoir fini le livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Si ça peut te rassurer je pense que je spoile rien ^^

      Supprimer
    2. "La roue du ka tourne"... J'ai fini à l'instant. C'était génial. La fin est folle et je me demande comment King va se dépatouiller de ça? Héhé.

      Supprimer
    3. Tu le sauras bientôt :D

      Supprimer
  2. Tiens, c'est à partir de celui-ci que mon intérêt avait commencé à baisser légèrement. Intéressant. Il va vraiment falloir que je les relise histoire d'éclaircir cette sombre (haha) histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Dans mon souvenir c'est à partir du 6 que j'ai commencé à ramer pour ma part... je te tiendrais au courant (sinon tu as le temps de les relire d'ici à qu'on attaque le 6 :p)

      Supprimer
  3. J'ai les 3 premiers tomes dans la bibliothèque et vu le pavé, j'étais assez réticente pour me lancer... Faut dire que tu me convaincs du contraire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      C'est le but.
      Dans mon souvenir c'est le genre de lecture très agréable à lire en été, les pages se tournent tout seul et l'univers est bien délirant (mais moi je dis ça, je dis rien :D)

      Supprimer