vendredi 3 octobre 2014

Recueil factice - Septembre 2014

C'est septembre, c'est tellement chargé que je n'ai plus le temps de rien... ou presque !

LIVRES


Au cœur de la comète – Gregory Benford et David Brin

L’anniversaire du monde – Ursula K. Le Guin

Warchild – Karin Lowachee

Club Dumas – Arturo Pérez-Reverte

Y, le dernier homme (tomes 7-8) - Brian K. Vaughan et Pia Guerra
Cette série de comic est toujours aussi plaisante à lire tant elle déborde de bonnes idées. Avec ces deux tomes, on sent qu'on s'approche de la fin vu que les révélations commencent à tomber. Je n'ai donc plus qu'à me jeter sur la suite... qui n'est pas disponible à ma bibliothèque habituelle, pas de pot ! Va falloir que je repère où l'emprunter du coup.

Blanche Neige (Fables 22) - Bill Willingham
Il est assez marrant qu’après avoir laissé longtemps de côté les héros principaux (à savoir Blanche Neige et Bigby), ceux-ci reviennent sur le devant de la scène lorsque Blanche Neige se trouve séquestrée par l’homme à qui elle s’était promise… enfant ! Et mine de rien, ça fait plaisir de se rappeler pourquoi cette princesse au caractère bien trempé a pu diriger Fableville pendant tant d’années. Comme toujours c’est plaisant à lire, et on demande déjà la suite !

FILMS


Le cercle des poètes disparus – Peter Weir
Non je vous rassure, je l’avais déjà vu auparavant mais je me devais de mentionner ce revisionnage commémoratif. Je crois me souvenir que Daniel Pennac disait de ce film qu’il parlait aux adolescents avant tout (et surtout pas aux adultes et aux enseignants), et c’est assez vrai que c’est l’effet nostalgie qui fonctionne dans mon cas. Ca reste cependant un chouette film, qui m’a un peu évoqué Morwenna pour ce compte rendu de la vie en internat, avec ses codes particuliers.


Enemy mine – Wolfgang Petersen

Gladiator – Ridley Scott (ciné-concert)
On ne change pas une recette qui marche, après Le Seigneur des Anneaux, ce mois-ci c'était au tour de Gladiator et de sa très belle BO de Hans Zimmer. C'est assez rigolo de revoir ce film, cela donne l'occasion de faire plein de commentaires stupides et d'étudier avec soin la liste des empereurs romains sur Wikipedia (peu d'entre eux ont connu une fin paisible !).
Côté musique, on est loin de la richesse du Seigneur des Anneaux (certaines scènes sont de façon surprenante dénuées de musique), mais entendre la musique épique de Hans Zimmer jouée par un vrai orchestre, ça file des frissons, surtout dans les scènes de combat/bataille. Il y a dû avoir quelques problèmes de son dans la première partie (les cuivres prenaient parfois un peu le pas sur tout le reste), mais ça a dû être résolu après l'entracte, la deuxième partie était bien plus fluide et agréable à écouter. A la fin, je crois bien que c'est la musique qui me fit verser une larme d'émotion, c'est dire !
Et puis ce qu'il y a de bien avec les concerts de musique de film, c'est qu'on s'amuse à chercher les instruments improbables qui s'invitent avec un orchestre très classique (ici beaucoup de guitare, de djembé, de percussions non identifiées et même... des applaudissements !)

Prisoners – Denis Villeneuve
Dans le genre histoire qui respire la joie et la bonne humeur, ce film se classe bien bas grâce à son histoire d’enlèvement de deux fillettes. Une course contre la montre commence alors, avec un inspecteur déterminé à trouver le coupable avant qu’un des parents ne se décide à faire justice lui-même. L’histoire est vraiment bien fichue (à part pour ce flic solitaire qui sans aucune logique n’appelle jamais de renforts !) et le suspense demeure jusqu’à la fin, par contre certains passages sont assez horribles.

SERIES TELE


Doctor Who Saison 8
P'tit Quinquin
Cette série policière ch'ti est super bizarre et totalement déstabilisante (rien qu'à voir la tête des acteurs et à les entendre parler). Ca a quelque chose de très rafraîchissant tellement c'est imprévisible, certaines scènes sont à mourir de rire, mais j'avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dedans, et la fin se révèle fort peu satisfaisante (ou alors j'ai rien compris, ce qui est possible).


PREVISIONS ASTRALES POUR LE PROCHAIN MOIS

Livres : Philip K Dick (Question de méthode, des nouvelles, miam), Catherine Dufour (et son Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses) et après on verra en fonction de ce qui tombe de la PàL. Elle a un peu grossi à cause des livres non lus ramenés que j'ai ramené de la maison de mon papa, alors jusqu'aux Utopiales c'est régime ! (sauf si c'est signé Ursula Le Guin ou Tolkien ou Gaiman ou... bref).

Films : Euh... à part que j'irais bien voir Hippocrate si je trouve un créneau avant qu'il ne sorte de salle, le programme d'octobre me fait l'effet d'un vide interstellaire (ce qui permet de faire une super transition avec la sortie de Interstellar en novembre, ah, ah ah).

Séries télé : un vrai festival où je teste Penny Dreadful (merci Netflix, y'en aura d'autres), je termine The Strain (qui a le charme des vieux films d'horreur truffés de héros bornés et stupides) et je reprends les séries en cours (Once upon a time, Downton Abbey, The Big Bang Theory). Et bien sûr, toujours du Doctor Who !

Et surtout, fin octobre c'est les Utopiales (hiiiiiiii) !

7 commentaires:

  1. J'ai pas mal hésité pour P'tit QuinQuin, étant moi même à moitié originaire du nord, et auvergnat pour l'autre moitié ; mais finalement je n'ai pas tenté l'expérience.
    Et puis les séries US ont repris depuis à peine 15 jours et j'ai déjà du retard. ...

    Excellent choix pour la BO de Gladiator, sinon.

    RépondreSupprimer
  2. Me suis absolument pas rendu compte du problème avec les cuivres XD Décidément je n'ai pas d'oreille.

    RépondreSupprimer
  3. @Fánaríë
    M'en parle pas, je n'ai que deux séries à suivre en plus de celles qu'on regarde à 2 et j'arrive jamais à trouver un créneau pour les regarder xD

    @Tigger Lilly
    En même temps c'est bien, moi j'ai l’impression de toujours me plaindre de l’acoustique des concerts ces temps-ci !

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas si mal pour un mois de Septembre ^^
    J'ai revu aussi le Cercle des Poètes disparus, en partie car la magie s'en est allée hélas, je n'ai pas réussi à raccrocher. Quant à Gladiator, ce doit être vraiment très chouette l'orchestre, bon cela dit ce film me fait pleurer dès les premières minutes, pas sûre que j'aurais eu envie de le revoir.

    RépondreSupprimer
  5. @Endea
    Tu aurais pleuré sur de la très belle musique, chouette expérience non ? :D

    RépondreSupprimer
  6. Hey,
    Je plussoie Penny Dreadful, hâte de lire ton avis. Je n'ai vu que trois épisodes, mais je suis conquise pour l'instant. Parfois au boulot je pense à Eva Green qui dit "Did you name a mountain after me, father...?" et je frémis/ricane/trépigne...
    Beaucoup aimé Prisoners pour ma part, et là aussi une réplique, le ton avec lequel elle est dite et tout ce qu'elle implique soudain m'ont marquée: "They only cried when I left them...."

    RépondreSupprimer
  7. @Alys
    Pour Penny Dreadful j'avance à vitesse d'escargot, mais j'aime bien même si j'ai aucune idée de la direction que ça va prendre xD

    RépondreSupprimer