jeudi 30 octobre 2014

Doctor Who 8x10 - In the Forest of the Night


Cette semaine le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on a servi un épisode très étrange, plutôt calme, avec son ambiance féerique et ses tournants inattendus. J'ai idée que c'est le genre d'épisode facile à détester, mais personnellement, sans aller jusqu'à dire que je l'ai adoré, je me suis laissée charmer par son ton particulier. Une sorte de petite parenthèse avant le round final, dont je vais vous parler de façon fort décousue (mais avec des spoilers bien sûr).


Un petit chaperon rouge perdu dans des bois...


...Qui laisse des miettes de pain derrière elle pour qu'on la retrouve...


… Et qui est poursuivie par un (voire même des) grand méchant loup...


… Finit par rencontrer des fées.

Et vous obtenez une ambiance de conte qu'on avait pas vu dans la série depuis un petit moment.
« It's in all the stories that kept you awake at night. The forest is mankind's nightmare. »
Un cauchemar ? A voir les décors de cet épisode, on est plutôt émerveillés qu'effrayés (à part lorsqu'on croise un tigre ou un gars armé d'un lance-flamme). C'est peut-être ce qui fait d'ailleurs tout le charme de cet épisode : on se met au vert pendant 45 minutes (et le Doctor est d'ailleurs bien embêté parce qu'il ne sait pas vraiment gérer les phénomènes naturels). Même la musique a parfois un air de Seigneur des Anneaux, autant dire qu'on nage en pleine fantaisie !


Nous voilà donc face à une forêt qui a poussé en un instant, donnant aux paysages une tonalité post-apocalyptique où la Nature reprend ses droits. On pourrait râler sur la cohérence de la chose (surtout que Londres semble soudain entièrement dépeuplée), mais franchement, qui s'en soucie ? Il y a des épisodes de Doctor Who qui reposent sur leurs personnages. Ou sur le scénario. Ou sur leurs dialogues. Ici, tout est dans l'atmosphère.


Et quoi de mieux que des enfants pour animer cet épisode féerique ? C'est pourquoi Clara et Danny ont sur leur responsabilité les « Coal Hill Gifted and Talented », autrement dit les enfants à problème. Ca fait d'ailleurs la magie de cet épisode, ces portraits d'enfants un peu décalés (le colérique, l'allergique, la fille qui prend tout au premier degré, la psychologiquement instable...) qui apportent chacun leur petite contribution, parce que comme ce sont des enfants ils acceptent assez vite l'improbable, et relèvent des choses invisibles aux yeux des adultes (et même du Doctor).

Et c'est donc d'autant plus joli que ce soit eux qui aient la plus jolie partie à jouer de tout l'épisode :
« Class project - save the Earth »
« Essential services have been disrupted due to an unexpected forest. We'd like to reassure you that the situation will be rectified very soon. Please don't be scared. And please don't chop, spray or harm the trees. They're here to help. Be less scared. Be more trusting. Oh, and Annabel Arden, please come home. »
(et l'actrice qui joue Maebh est juste excellente dans son rôle, elle me fait penser à la petite Amelia Pond)


On en oublierait d'ailleurs presque leurs enseignants qui roucoulent : Danny très responsable, et Clara qui est clairement accro à l'adrénaline. On aurait pu s'attendre à beaucoup de tension, mais Mr. Pink reste finalement très zen lorsqu'il découvre que Clara lui en menti (en même temps il est loin d'être idiot, il s'en doutait clairement).
- I just want to know the truth. I don't care what it is. I just want to know it. Like Maebh said. Like the forest. Fear a little bit less, trust a bit more.
- OK. Well...
- No, not now. Go home. Do your marking. Think about it. Then tell me. I saved you from a tiger today. I deserve at least that.
- Yes, you did. And yes, you do.
(c'est quand même une crème ce Danny Pink, il entre carrément en concurrence avec Rory Pond !)


Pour ce qui est du mystère de l'épisode, la forêt instantanée, je dois dire que la surprise est vraiment au rendez-vous. Ca fait très longtemps je pense qu'on a pas eu d'énigme dont la réponse est pleine de noirceur. Ici on nage plutôt en plein mode bisounours avec cette forêt magique qui fait son apparition pour protéger la Terre des astéroïdes ou des éruptions solaires (mais où-était-elle pour les dinosaures ?). Notons au passage qu'il s'agit de la deuxième fois que le Doctor est confronté à une éruption solaire destructrice, cela n'est peut-être pas un hasard...

En même temps difficile d'être insensible au message écolo derrière. Et surtout, ça fait un bien fou de voir des histoires aussi gentilles, ça remonte même carrément le moral ! (oui j'aime la SF positive, et je l'assume !).

- That is amazing. How will they explain this tomorrow?
- You'll all forget it ever happened.
- We are not going to forget an overnight forest.
- You forgot the last time. You remembered the fear and you put it into fairy stories. It's a human superpower, forgetting. If you remembered how things felt, you'd have stopped having wars. And stopped having babies.
Je n'ai quasiment pas parler du Doctor pour cet épisode, probablement parce que pour une fois il est pratiquement là en tant que spectateur (Clara lui fait d'ailleurs bien comprendre quand elle lui dit de partir tout seul dans son TARDIS). Un bon mystère en principe, il n'y a rien de mieux pour l'enthousiasmer, mais on le sent un peu mal à l'aise face à quelque chose qui le dépasse juste complètement. Il a quelques bonnes intuitions, mais c'est finalement les enfants qui lui donnent la clés du mystère.

« Now, that WAS surprising. And I love surprises. »
Et Missy fait son apparition habituelle, mais on n'est pas plus avancés !


Verdict final ? Certes c'est un peu n'importe quoi cet épisode, mais il a un charme fou. In the Forest of the Night, en dépit de son titre assez angoissant, est une très jolie histoire toute mignonne, qui amène un peu de lumière au milieu de cette saison parfois assez sombre.

Je ne suis pas sûre de le regarder à nouveau, mais je pense que son atmosphère unique me restera encore en tête un moment Ca fait du bien, et j'ai idée que cette bouffée d'oxygène nous sera fort utile pour tenir face au double épisode final.

4 commentaires:

  1. Je suis capable d'aller jusqu'à dire que j'ai adoré. Malgré quelques faiblesses, l'ambiance est incroyable et j'ai été scotché à l'écran pendant 40 minutes. Une magnifique fable écologiste, ça fait du bien (oui, j'aime aussi la SF positive).
    Et maintenant, c'est parti pour la folie ! \o/

    RépondreSupprimer
  2. @Baroona
    Oui je pense qu'on peut dire que les vacances sont terminées :D

    RépondreSupprimer
  3. Évidement, j'ai un avis totalement contraire, on retourne aux bonnes vieilles habitudes ! ;-)

    L'atmosphère aurait pu me plaire...si les incohérences scénaristiques ne m'avaient pas agacé out le long de l'épisode : Londres dépeuplé, message d'enfant pour sauver le monde sans même le Docteur pour qu'on les prenne au sérieux, réapparition de la sœur...
    Dommage, il y avait de jolies images et quelques idées sympathiques !

    RépondreSupprimer
  4. @JainaXF
    T'es qu'une ronchon voilà tout ;P

    RépondreSupprimer