dimanche 26 octobre 2014

Le jour où nous sommes allées voir Neil Gaiman (et pas la fin du monde)

(Les lecteurs de Miroirs et fumée apprécieront la référence dans le titre)

Avertissement : cet article n'est rien d'autre qu'un long prologue à une aventure de 2 minutes à peine. Si vous ne veniez que pour les photos de Gaiman, elles sont à la fin. Sinon, installez-vous confortablement pour une aventure rocambolesque de blogueuses avec des allers-retour, des boulettes, des répliquent qui tuent et de manière générale un peu tout et n'importe quoi.

Tout commence avec Neil Gaiman (forcément). Ce n'est pas comme si on avait souvent l'occasion de le voir en France, alors quand a été annoncée sa venue pour UNE séance de dédicace à Vincennes, je me suis dépêchée de 1) poser mon après-midi pour me préparer psychologiquement et 2) trouver une bonne âme pour faire la queue avec moi et me soutenir moralement (merci à Jae_Lou et à Tigger Lilly !).

Et après il a fallut choisir le livre à amener en dédicace.

(mais sinon je ne suis pas du tout fan)
J'ai très vite opté pour le premier tome de Sandman, puisqu'il s'agit de mon œuvre favorite. J'ai donc préparé mon sac à dos, et j'ai glissé dans le livre la carte d'anniversaire dédicacée que j'avais reçue il y a deux ans pour pouvoir lui montrer (c'était un peu LE défi de la dédicace, de lui montrer pour savoir s'il s'en souvenait). Sauf qu'au moment de partir, je me suis rendue compte que je ne pourrais jamais passer la journée avec ça sur le dos, j'ai donc opté à la place pour mon édition de Stardust illustrée.


Sauf que j'étais à mi-chemin de la gare que j'ai réalisé que du coup, la carte d'anniversaire était restée dans Sandman. En avant donc pour un aller-retour en vitesse pour aller la récupérer. Ce qui m'a bien évidemment fait rater mon train, sinon c'est pas drôle. Une première étourderie, et ce ne sera pas la dernière...

Après une demi-journée de travail, je retrouve Tigger Lilly et nous mangeons ensemble, avant de partir faire la tournée des bouquinistes pour repérer des livres dont vous êtes le héros pour compléter sa collection. La récolte est médiocre, mais avec mon talent habituel je déniche une perle rare au fond d'un bac (si j'avais autant de flair pour les pierres précieuses que pour les livres absurdes, je serais riche à l'heure qu'il est !).

Et comme l'heure tourne (il est 16h, la séance de dédicace est pour 18h), nous quittons le quartier latin pour Vincennes, direction la librairie Millepages. Il y a peu de gens à l'intérieur du magasin, nous décidons d'aller nous installer dans un café à proximité, ce qui nous permet de profiter de ses toilettes (très important quand on se prépare à une longue attente) et de son chocolat chaud à un tarif défiant toute concurrence pour Paris et sa proche banlieue (2,40 €!).

Retour à la librairie, et là toujours personne, une heure avant. Forcément c'est louche, et c'est là que je découvre ma deuxième étourderie. La librairie où se déroule la dédicace possède un magasin jeunesse et un magasin adulte, et forcément, je n'avais pas noté l'adresse du bon !


La bonne librairie est facilement reconnaissable à sa très belle vitrine dédiée à Neil Gaiman... Et surtout à la foule qui fait la queue devant !!

Une file qui part de l'entrée de la librairie dans la cour, passe sous le porche...
… et continue dans la rue, sous le regard médusé des passants qui se demandent qui est ce "Neil Gaiman" qui attire à ce point les foules.
Il est 17h20, nous voilà parties dans la file d'attente où nous resterons pratiquement jusqu'à 20h. Heureusement les blogueuses de SF sont des pipelettes invétérées, et comme Jae_Lou nous rejoint un peu plus tard avec une amie, on ne voit presque pas le temps passer. Sauf au niveau du bras qui tient le parapluie, des genoux qui en ont marre de piétiner et du dos qui en a marre de porter (c'est là où j'ai été heureuse d'avoir changé de bouquin au dernier moment).


L'arrivée de Neil Gaiman vers 18h (que je n'ai pas eu le temps de photographier du coup vous aurez une photo hors-contexte pour illustrer mon propos) remonte le moral des troupes. Il nous remercie d'être venu et rentre dans la librairie. Nous allons enfin pouvoir avancer !

Tigger Lilly fait remarquer qu'il aurait au moins pu se raser avant de venir. Avant d'avoir un éclair de génie : « Mais non, en fait il prépare la suite de Mes cheveux fous. Ca s’appellera La barbe folle ! ».


Pendant l'attente, on a l'occasion d'apprécier les très chouettes vitrines sous la porche de la librairie Millepages (qu'on aimerait bien fréquenter plus souvent, dommage qu'on habite à Vincennes), notamment celle-ci qui associe de façon assez hilarante livres de cuisine sur la viande et ouvrages prônant le régime végétarien.


Et j'ai été particulièrement touchée de retrouver dans la vitrine la vache de la ferme Fisher Price ® avec laquelle je jouais étant petite. Même que les portes de la ferme faisaient meuh lorsqu'on les ouvrait !


On finit par rentrer dans la librairie, ce qui permet de se mettre au chaud. J'en profite pour commencer à préparer ce que je vais dire à l'auteur tout en zieutant un peu les rayons alentours (dommage, la SF n'est pas sur le parcours mais aux dires de Tigger Lilly qui a fait le tour le rayon est chouette).

Et après une longue attente, le moment tant attendu arrive, et voilà que je lui présente la carte d'anniversaire en lui expliquant que c'est la meilleure carte que j'ai jamais reçu (en anglais et tout et tout).


Bon je ne suis pas sûre qu'il se souvienne de l'avoir signé, mais vu son air surpris, je pense qu'on ne lui a pas souvent fait ce coup-là. Et en plus ça m'a dispensé d'écrire mon nom sur un post-it, ou pire, de lui dicter.


Et en route pour la dédicace de son dernier roman, L'océan au bout du chemin (que j'ai déjà acheté et lu en VO).


Puis c'est au tour de ma version illustrée de Stardust. Et après l'avoir remercié, voilà que c'est déjà fini. Bon ok, j'avais les genoux qui tremblaient, mais je suis fière cette fois-ci d'avoir réussi à lui parler sans bafouiller. La prochaine fois, j'arrive peut-être même à dire quelque chose sur ce qu'il écrit !


Bon par contre dans la série des étourderies, j'ai aussi fermé mon Stardust trop rapidement du coup j'ai du stylo sur la page de garde... en même temps ça lui donne un caractère authentique, et c'est carrément dans le ton de la journée à étourderies chroniques !


Par contre il faudra m'expliquer un peu ce mystère... j'étais partie avec deux livres dans mon sac (le Stardust et ma lecture en cours). Que je revienne avec un de plus, je peux comprendre (j'ai même un ticket de caisse qui le prouve), mais six de plus, c'est quand même pas banal pour une dédicace. Voilà qui promet pour les Utopiales à venir...

Et merci quand même à Tigger Lilly (pour Faire de la science avec Star Wars, et accessoirement pour avoir fait la queue 3h et prit plein de photos avec mon appareil sans même faire dédicacer le moindre livre, ça c'est une vraie copine !) et à Jae_Lou (pour la série Mon prof est un extraterrestre) qui m'ont prêté plein de chouettes livres à lire !

19 commentaires:

  1. Ça c'est de l'aventure ! Contente que tu aies pu le voir cette fois-ci, contrairement aux Utopiales ;)

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part j'ai eu ma part de longue attente de dédicaces, il y a trois semaines ; mais au moins j'étais au sec.
    Vas-tu oser ces livres dédicacés, ou une fois rentré, les as-tu enfermé dans un coffre fort ?

    RépondreSupprimer
  3. Très bel article, ça donne l'impression d'avoir vécu ton aventure!

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui effectivement, bel effort de non-résumé de cette rencontre :) Sita est passée plus tard et apparemment il était bien fatigué, j'espère qu'il reviendra quand même.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai fait la même pour la librairie côté jeunesse :p
    Et comme ils font des cartes plonk & replonk et tout et tout et que c'est à 2 stations de mon RER, je pense que j'y retournerai... Et faut vraiment que je renoue le contact avec vous, moi aussi j'ai envie de chasser le ldvh, et attendre dans les files avec vous et tout !
    Pour cette fois j'étais trop occupée à essayer de retrouver Daelf et Mélu, mais à l'avenir gne veux, maintenant que je m'installe plus ou moins (plutôt plus que moins) dans le coin !

    RépondreSupprimer
  6. Très belle chronique ! vraiment amusante et rafraichissante. Bien évidemment nous sommes tous jaloux...

    RépondreSupprimer
  7. Un écrivain que tu aimes d'amour et des copines, mais c'est trop la fête!

    RépondreSupprimer
  8. Ah ça c'est du reportage choc !! du vécu à 100%, visiblement ce fut très sympa à ce que j'ai pu lire, c'est super pour toi d'avoir pu faire revoir ta carte et revoir ton auteur favori. Je suis impressionnée du nombre de livres que tu as de lui ^^

    RépondreSupprimer
  9. @Plume
    J'avais eu un joli lot de consolation aux Utos ceci dit ^^

    @Fánaríë
    Je les laisse en rayon, la seule question est "est-ce que je vais les prêter" ?

    @Mariejuliet
    Si tu sens comme des gouttes de pluie sur la tête c'est que tu l'as vraiment vécue ;)

    @Jae_Lou
    Je veux bien le croire, surtout que vu le monde restant à l'extérieur, il a bien dû y rester jusqu'à 22h voir plus...

    @Tortoise
    Je crois que j'ai un retard formidable à rattraper à propos de grands changements dans ta vie à te lire xD

    @sam331
    C'est le but bien sûr :p

    @Alys
    Il ne manquait que le soleil pour que ce soit parfait !

    @Endea
    Je n'en avais pas conscience avant de tout étaler sur le lit figure toi xD (et encore j'ai des romans en VO qui sont restés chez mon père...)

    RépondreSupprimer
  10. On s'est bien amusées ! Même si j'avoue que ça n'aurait pas déplu à mes pieds douloureux et à mon cerveau fatigué que ça dure moins longtemps.

    Maintenant je jalouse les Vincennois (?) de leur super librairie.

    RépondreSupprimer
  11. Super cet article ! J'espère qu'il reviendra en France, et un peu plus près pour moi qu'à Paris (et banlieue et assimilés !).

    RépondreSupprimer
  12. Ah le rêve ! Pas sûre que j'aie la chance de le voir du côté de Toulouse... et puis il faudrait que je surmonte la phobie du bafouillage en anglais devant un auteur ! ^_^

    Très sympa ton article en tout cas !

    RépondreSupprimer
  13. @Tigger Lilly
    Ne t'inquiète pas la prochaine fois que tu as besoin de faire la queue 3 heures durant devant une librairie, je te tiendrais compagnie :D

    @Sia
    Il a fait Nantes une fois... Les Imaginales un jour ça serait chouette !

    @Yume
    Faut s'entrainer pour ça, si j'avais pas eu les Utos l'an dernier avec quelques auteurs anglophones j'aurais sûrement été plus médiocre que ça xD

    @Lorhkan
    N'est-ce pas ^^.

    @Baroona
    Encore heureux !

    RépondreSupprimer
  14. rolala Bruce Coville!!!
    C'est la série que j'ai lue et relue quand j'étais petite <3
    http://www.bizzetmiel.com/2012/04/bruce-coville-mon-prof-est-un.html

    RépondreSupprimer
  15. @Aude
    Je vais enfin pouvoir la découvrir pour ma part ^^

    RépondreSupprimer
  16. La photo de tous tes romans de Gaiman est impressionnante ! Je suis contente de voir que tu as réussi à choisir rapidement un livre :) (même si tu as changé, tu as vite trouvé le second). Raaah, l'aller-retour pour la carte ! Peu de monde deux heures avant la séance ne vous a pas mis la puce à l'oreille ? Huhu bien vu le coup de la barbe ;) Ahah joli le coup de la dédicace : revenir avec six livres.
    (bon comme d'habitude, j'ai commenté au fur et à mesure de la lecture de ton billet, et c'était très bien raconté :D )

    RépondreSupprimer
  17. @Acr0
    Rapidement, rapidement, j'avais réfléchi à la question pendant un mois quoi :D

    RépondreSupprimer