mardi 27 septembre 2011

Torchwood Saison 4 - Miracle Day


Je ne sais pas à quel point cette diffusion a été prévue, mais ça tombait bien, cet été, en attendant la suite de Doctor Who est arrivée la saison 4 de Torchwood, au doux nom de Miracle Day. Rien de tel que des retrouvailles avec le Captain Jack Harkness pour combler à la longue attente...

Sauf que le résultat est assez mitigé. Pourtant Miracle Day partait avec de très bons éléments : un Russel T Davies toujours aux commandes, un ton qui semblait s’inscrire dans la lignée de Children of Earth, et un pitch plus que prometteur : et si, un jour, les gens cessaient de mourir, que se passerait-il ?

Nous retrouvons donc Jack et Gwen, un ou deux ans après les évènements de Children of Earth. Gwen vit recluse avec son mari et sa petite fille, tandis que Jack… visiblement Jack est revenu sur Terre en auto-stop (avec l’aide de Ford Escort, sans aucun doute), et l'existence possible d'un lien entre Torchwood et ce Miracle Day le pousse à reprendre du service.

Sauf que cette fois-ci, plus question de base secrète à Cardiff avec ptérodactyle et compagnie, Torchwood se retrouve très vite délocalisé aux Etats-Unis, parce que la CIA s’est intéressée à leur cas, et plus particulièrement deux agents, Rex (miraculé d’un accident de voiture grâce au Miracle, justement) et Esther (gentille, naïve, bref Gwen à ses débuts).

Les deux nouvelles recrues, prenez les paris sur leur durée de vie...
Oui Torchwood aux States avec la CIA, ça fait bizarre, mais rien d’anormal puisque cette saison est une coproduction Starz-BBC. Je ne mettrais pas toutes les tares de cette saison sur le dos de la co-production, mais force est de constater qu’on y perd en termes de subtilité. Là où on devrait avoir de fines évocations, on se retrouve souvent avec l’équivalent d’un bulldozer (typiquement là où une pointe d'humour sur le Pays de Galles suffirait, on en prend dix bonnes minutes un peu lourdingues).

(En même temps l’univers de Doctor Who fonctionne mal en dehors du Royaume-Uni, le huitième Doctor en est la preuve)

Finalement, ce que je retiendrais de cette saison, au-delà de tous les petits défauts, c’est un potentiel gâché. Pourtant le premier épisode s’annonçait bien : Jack qui recommence avec ses introductions grandioses, un concept qui donne lieu à des passages bien gores (le soldat qui se fait exploser notamment), et des personnages secondaires incroyables tellement on les déteste mais qu’ils nous intriguent (Oswald Danes).

Mais plus on avance dans les dix épisodes qui composent la saison, plus l’intrigue peine à avancer, et surtout on perd complètement l’esprit de la série Torchwood.

Children of Earth était une très bonne mini-série, qui a donné ses lettres de noblesse à Torchwood, mais vouloir continuer sur la même lancée a un peu gâché l’univers finalement. Déjà on ne part pas sur le même rythme : Children of Earth racontait une crise de cinq jours en cinq heures, Miracle Day étale plusieurs mois sur les dix épisodes.

Pareillement, je comprenais la réduction de l’aspect fantastique/SF dans Children of Earth (et encore, en comparaison de Miracle Day, il était omniprésent), mais cela est vraiment réduit à l’extrême (à part les gens qui ne meurent pas, mais arrivés à l’épisode Categories of Life on n’y fait plus trop attention), on ne voit pas le bout d’un graske, ou d’une technologie alien (hormis les lentilles)

Vous aussi, construisez votre propre Torchwood chez vous avec deux ordinateurs et un rétroprojecteur (Jack non inclus dans le kit)
Et puis, si je comprends qu’on mette au placard le bon esprit Torchwood (Sexe, gore et aliens bizarres) durant cinq épisodes ultra sérieux, mais je trouve dommage de l’avoir complètement laissé de côté sur cette saison beaucoup plus longue à laquelle il manque un petit côté déjanté.

Où sont passés les aliens qui tuaient au moment de l’orgasme ? Où sont passés les séances de tripotage entre collègues dans un tiroir de la morgue pendant une attaque de cybermen ? Où sont passés les avortements d’aliens parasitaires improvisés en plein milieu d’un mariage ?

Je pourrais continuer sur ma lancée mais vous avez compris. La série aurait sans doute gagné à mélanger les originalités des deux premières saisons à la qualité narrative de la saison 3.

Le bon esprit Torchwood, ou l'art de penser à protéger les oreilles de la gamine avant de tirer. Malheureusement, ça n'arrive que dans l'épisode 1
Du coup que retiendra-t-on de cette saison ? Un concept de base et des idées intéressantes, même si le propos final reste assez obscur au-delà du « de toute façon en période de crise l’être humain ne fait que de la merde ».

En soit je n’ai pas passé un mauvais moment devant cette série, mais la conclusion n’a pas grand intérêt et est à la limite du surréalisme (surtout les cinq dernières minutes). Cela manque d’aliens, définitivement, et Jack est passé d’omnisexuel à gay, ce qui presque vexant.

Dans mon cerveau, l’histoire fonctionnerait beaucoup mieux en imaginant que le Silence était derrière tout ça, et avec deux apparitions du Doctor pour expliquer comment les personnages échappent à la mort dans certaines ellipses !

En fait, je retiendrais personnellement les seconds rôles bien joués, plutôt bien travaillés, Oswald Danes et Jilly Kitzinger, tous deux absolument détestables, et pourtant on ne peut s’empêcher d’être fascinés par leurs histoires.

Les vrais "héros" de l'histoire (ou en tout cas, les plus intéressants)
Pour le reste, si une saison 5 vient à se faire, j’espère qu’elle partira dans une autre direction, et sinon, que Jack reviendra faire son gai luron dans Doctor Who, ça me suffira amplement !

5 commentaires:

  1. Très déçue par cette saison... Rétrospectivement, je me demande si le coup de la fusillade avec le bébé à bras n'a pas été le meilleur moment des 10 épisodes pour moi.
    Bon, j'ai quand même aimé le coup du génocide réitéré avec une bonne mauvaise foi. Mais il y a tellement de trucs intéressants qui n'ont pas été intéressés au profit d'une fin complètement... pfffffff.

    RépondreSupprimer
  2. Bon, t'as tout dit, et j'ai rien à rajouter :D

    Juste que moi j'ai beaucoup aimé l'épisode où on va dans le passer de Jack (je sais plus trop c'est lequel d'ailleurs.)

    Fin bref, effectivement ça n'a rien à voir avec les saisons précédentes, mais ça se regarde malgré tout (quoi que je trouvais les épisodes un peu longs parfois).

    RépondreSupprimer
  3. @Cachou
    Bah en rétrospective l'épisode 1 est celui qui me revient le plus, c'est celui qui a le plus d'esprit Torchwood. Après ça s'est complètement perdu...
    (et moi aussi la fin... et dire j'avais encore une relativement bonne opinion avant les 5 dernières minutes xD)

    @Olya
    C'est le 7 ou 8, il était plutôt intéressant c'est vrai (même si pas très cohérent en regard du reste de la série mais passons xD).
    Mais oui ça se laisse regarder mais ça exaspère un peu quand même ^^

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de finir le visionnage de cette saison est le moins que l'on puisse dire c'est que l'on a assisté à un grand gâchis, à un énorme sabordage!!! Que s'est-il passé? Russel T Davies n'a plus l'air de trop s'intéresser à Torchwood ni au Capitaine Jack ! L'idée de base était bonne, originale, il y a quelques bonnes idées en cours de route, mais pas ou mal exploitée. Mais la fin est confuse, et laisse beaucoup plus de questions en suspend, qu'elle ne donne de réponse. C'est un crève coeur quand on sait ce qu'est Torchwood et Jack. Le potentiel que cette série a, et que son créateur s'évertue à gâcher tout au long de cette saison. J'ai lu que Russel T Davies mettait sa carrière entre parenthèses parce que son compagnon est atteint d'un cancer. Ok! Pourquoi pas? Après tout il n'a qu'à la confier à quelqu'un qui aura vraiment envie d'apporter le meilleur à cette série. Déjà que Jack n'apparait plus dans Doctor Who, la suppression de cette série serait un véritable scandale!! Il y en a je suis sûre, qui rêverait d'être scénariste dessus, alors qu'il laisse sa place!!! Qu'il laisse vivre Torchwood et le Capitaine Jack! Moi en tout cas, ça me plairait d'écrire des histoires pour Torchwood. Jack étant immortel et venant d'une autre planète, il y aurait une infinie possibilité d'histoires, si la production s'en donnait bien la peine! Qui était-il avant d'être le Capitaine car nous savons que ce n'est pas son vrai nom! Et nous savons aussi que dans un futur lointain, Jack sera Face de Boe! Alors quand est-ce que la BBC se remuera la cervelle et fera de Torchwood la série de qualité qu'elle mérite d'être. Car si Torchwood n'est rien sans Doctor Who, Doctor Who ne vaut rien non plus sans Torchwood et Jack! Ne laissons pas Russel T Davies nous prendre cette série et la jeter aux orties simplement parce que lui n'a plus d'imagination, ni d'envie, ni rien d'autre pour cette série et pour ses acteurs!! Je le trouve même méprisant de suspendre le sort de cette série à une durée indéterminée!! Mais mince, que font-ils à la BBC????? Ils dorment!!! Ils sont bêtes pour ne pas dire autre chose!!! Je pense qu'il faudrait faire une pétition pour essayer de la sauver car pour l'instant cette série est en danger! John Barrowman (Jack) ignore tout de l'avenir de la série alors que ceux qui pense comme moi, le disent et qu'on se battent ensemble pour préserver Torchwood de toute annulation future!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que tout soit de la faute de RTD non plus, y'a quand même des contraintes liées à la co-production américaine ^^. Quant au personnage de Jack, tout dépend du planning de l'acteur aussi (c'est ce qui s'est passé pour A good man goes to war, où il aurait pu apparaître ^^).

      Supprimer