mardi 31 décembre 2019

Recueil factice – Décembre 2019


Et nous voilà déjà rendus à la fin de cette année ! Je commence déjà à esquisser dans ma tête un bilan, mais comme le veut la tradition (de ce blog), celui-ci sera publié en début d’année prochaine. En attendant, jetons donc un œil à ce mois de décembre plutôt bien achalandé.



LIVRES


Les Utop’jeunesse 2019 (anthologie)
Une sympathique anthologie destinée aux plus jeunes – Chronique complète

Spirou : l’espoir malgré tout (deuxième partie) : Un peu plus loin vers l’horreur – Émile Bravo
Reprenant là où le premier tome s'était arrêté, Un peu plus loin vers l'horreur poursuit son exploration de la Seconde guerre mondiale en Belgique du point de vue de Spirou, jeune groom désormais au chômage qui se réinvente en marionnettiste tout en se confrontant à l'Occupation. C'est un choix très judicieux de la part d'Emile Bravo de nous mettre dans la peau de ce jeune garçon même pas majeur qui vit la situation au jour le jour, et qui n'a pas forcément les clés pour tout comprendre, même s'il a déjà chevillé au corps les valeurs qui feront de lui le héros qu'on connait. On ne sort pas indemne de ce deuxième tome de l'Espoir malgré tout (vu le titre, rien de surprenant), mais je ne manquerais pour rien au monde cette superbe réécriture de Spirou, juste, touchante et diablement intelligente.

La poupoune et le Gram-Groum – Marie-Odile Dupé
Un conte pour enfants capable de terrifier petits et grands (mais pas pour les mêmes raisons) – Chronique complète

La science fait son cinéma – Roland Lehoucq & Jean-Sébastien Steyer
Un excellent ouvrage de vulgarisation qui décortique avec tendresse les films de SF – Chronique complète

L’enfance attribuée – David Marusek
Une sympathique novella qui s’éparpille un peu mais qui vaut le détour pour son univers – Chronique complète

Trop semblable à l’éclair (Terra Ignota 1) – Ada Palmer
Un roman pas facile à aborder dont l’univers est à découvrir absolument – Chronique complète



SÉRIES


Carnival Row – Saison 1
Étrange mélange des genres que cette série policière située dans un monde imaginaire où humains et fées cohabitent en pleine révolution industrielle. On ne sait d'ailleurs pas trop dans quoi on met les pieds au début, mais petit à petit, c'est bien cette ambiance étrange et unique qui finit par nous captiver et nous plonger dans l'histoire qui offre en passant quelques beaux parallèles avec l'intégration des immigrés à notre époque. Si certains éléments sont assez prévisibles et si Orlando Bloom est fidèle à lui-même dans un rôle de gars trop intègre pour son propre bien, on passe un bon moment avec cette intrigue qui prend son temps pour tisser les liens entre ses différents fils.



JEUX


Stardew Valley
Un jeu terriblement addictif qui a un petit quelque chose d’apaisant – Chronique complète



SORTIES


Ne les laissez pas lire ! Polémiques et livres pour enfants à la BNF
A l'occasion des 70 ans de la loi du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, cette exposition de la BNF (hélas déjà terminée) éclaire un siècle de censure et de prescription autour de la littérature jeunesse.
De l'effarant Romans à lire et romans à proscrire de l’abbé Bethléem (à lire sur Gallica) aux plus récentes polémiques concernant des albums comme Tous à poil, j'ai trouvé très intéressant de voir comment la situation a évolué depuis le début du XXe siècle, et à quel point c'est une question dont s'empare allègrement politiques de tous bords, religieux, psychologues ou simples groupes de personnes, pour des raisons parfois très différentes et pas toujours louables. 
Si j'ai souvent rigolé devant certains morceaux choisis, je me suis aussi beaucoup interrogée, en feuilletant quelques-uns des albums voués aux gémonies sans qu'on sache forcément pourquoi, ce que cela dit de notre monde actuel, et de quelles sont pratiques à adopter dans le domaine, autant en tant que parent que comme professionnel du livre (même si mon public n'est plus concerné par cette législation !). J'y réfléchis encore, c'est plutôt bon signe. Quelques extraits sur le site de la BNF si vous voulez en savoir plus.



À SUIVRE…

En fait, il me reste encore plein de choses en cours de visionnage ou de lecture dont je ne vous ai pas parlé, mais l’interruption plus que bienvenue des vacances fait que je vous en parlerais plutôt l’année prochaine, après le bilan annuel qui va bien pour le plus grand plaisir de faire des statistiques.


Attendez-vous ensuite à du recueil de nouvelles (Utopiales 2019 et relecture du recueil de Jean-Claude Dunyach, je ne vous oublie pas) et à du gros pavé fantastique (American Elsewhere, que je finirais le jour où je lirais plus de deux chapitres par jour).

(oui oui, que des femmes en tête d’affiche)
Côté écrans, je vous parlerai sûrement de la reprise de Doctor Who. J’aimerais bien trouver le temps de vous parler également de la très bonne adaptation en série de His Dark Materials. Et puis il paraît qu’il y a un petit film de science-fiction méconnu qui vient de sortir au cinéma avec des gens bizarres qui se tapent dessus avec des épées lumineuses à petit budget. J'aurais grand plaisir à apporter ma petite pierre à l’édifice des avis radicalement opposés !

Allez, bon réveillon et à l’année prochaine !

12 commentaires:

  1. Belle année à toi et bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  2. Le Spirou a l'air pas mal du tout ^^

    RépondreSupprimer
  3. Faut vraiment que je me lance dans cette version de Spirou. Enfin, j'ai le temps, en quelque sorte, vu que la série est prévue en pas mal de tomes je crois ?
    Ah, c'est une série policière "Carnival Row" ? J'ai juste vu la bande-annonce, ça n'a pas fait le boulot de me donner envie... ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Carnival Row démarre un peu comme un polar effectivement même si le côté enquête tombe un peu à l'eau au bout d'un moment.
      Pour Spirou il y a 4 tomes de prévu. Au rythme actuel ça sera terminé en 2021 ^^

      Supprimer
  4. Ce Spirou est très tentant. Pourtant, je n'en ai jamais lu, je crois. Je connais peu le personnage.
    J'aimerais bien regarder Carnival Row parce que Orlando, évidemment.
    J'aurais bien aimé aller à cette exposition aussi, mais décidément je suis nullissime sur ce point et incapable de m'organiser et de me motiver.
    Un beau mois, comme toujours. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Orlando est un argument qui en vaut un autre (tu ne seras pas déçue, il joue toujours un peu le même personnage xD)

      Supprimer
  5. J'ai La Science fait son cinéma dans la PAL depuis un moment, ça a l'air vraiment intéressant (mais je ne suis pas encore sortie des Chroniques du pays des mères pour l'instant !!)
    Intrigant ce Carnival Row ! (le titre prend sens lorsqu'on regarde la série ?) L'ambiance a l'air sympa.
    Ca a l'air rigolo ce Stardew Valley, mais je ne suis pas sûre d'avoir besoin d'un jeu addictif en ce moment (je viens à peine de me sevrer de Pokemon Go ^^')
    P.S. je ne connaissais pas l'expression "vouer aux gémonies" :-O merci de contribuer à ma culture :D
    P.P.S comme c'est le premier commentaire que je te poste : bonne année ! je te souhaite de bonnes lectures et d'intéressantes sorties culturelles, et bonne continuation à ton blog (personnellement je ne sais pas comment tu fais pour maintenir ton rythme !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ksidraconis
      Bonne année à toi également ^^
      Carnival Row c'est le nom du quartier où se déroule la série, après s'il y a un sens profond il m'a échappé xD

      Supprimer
  6. Tu fais bien parler de Carnival Row, ce n'est pas la première fois que j'en entends parler (et que j'oublie par la suite), peut-être que cette fois sera la bonne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Je guetterais ton avis si tu la regardes alors ^^

      Supprimer

La modération est activée (c'est le meilleur moyen de filtrer les bots sans bloquer les humains :)), ne vous inquiétez pas si votre message n'apparaît pas immédiatement.