mercredi 8 mai 2013

Artemis Fowl 8 : Le dernier gardien - Eoin Colfer


Né en 2001, Artemis Fowl est en quelque sorte le petit frère maléfique d’Harry Potter. En effet, lorsqu’on fait sa connaissance, ce jeune génie de douze ans est bien occupé à prendre en otage une fée pour s’approprier l’or et les technologies du petit peuple (qui certes utilise des dons magiques, mais aussi des pistolets à neutrons et des ailes à moteur nucléaire).

D’aventure en aventure, tout au long de sept volumes, Artemis a peu à peu abandonné sa carrière criminelle, sans pour autant se départir ni de son génie, ni de son arrogance. Si les trois premiers restent les meilleurs de la série, cela n’empêche de passer de plaisants moments à lire les autres tomes, pleins d’humour et de bonnes idées (le côté science-fantasy est vraiment bien exploité).

C’est avec le même plaisir que j’ai lu ce huitième tome, Le dernier gardien (hélas défiguré par une couverture à vomir), non sans une petite larme d’émotion, car s’il était temps de clôturer les aventures d’Artemis Fowl, ce jeune génie du mal a tout de même occupé mes lectures (et mon cœur) pendant plus de dix ans !

L’avantage des derniers tomes, c’est que l’auteur peut se passer des sempiternels résumés des épisodes précédents pour passer directement à l’action. Eoin Colfer l’a bien compris, et entre deux moqueries sur les remises en situation, il rentre directement dans une intrigue explosive où il se fait clairement plaisir.

La terrifiante Opale Koboï a en effet de nouveau un plan pour dominer le monde, provoquer l’Apocalypse, etc., et il ne faut que peu de pages pour que les héros de la série ne se retrouvent jusqu’au cou dans les ennuis en essayant de la stopper.

En avant donc pour presque quatre cents pages d’idées géniales d’Artemis, de bourrinage avec Butler, de haute voltige avec Holly, sans parler de Juliet, des jumeaux Fowl, de Munch, et même de de Numéro Un qui fait un petit caméo. Toute la bande est de retour pour un final explosif, au propre comme au figuré !

Si vous avez un petit coup de mou en ce moment, je vous recommande vivement la lecture du Dernier gardien (et de toute la série en fait), tant c’est un excellent divertissement, porté par une intrigue dynamique, et surtout beaucoup d’humour.

C’est vraiment la grande qualité du roman : entre les dialogues plein de verve et de piques en tout genre, les situations impossibles ou absurdes, les détails délirants ici et là (en pleine séquence d’action avec explosion et porte qui se referme, on a le temps de croiser une silhouette de Gandalf grandeur nature en carton) et jusque dans les titres de chapitres, Eoin Colfer déploie tout son talent dans le domaine.

Pour tout vous dire, si j’ai lu tout le livre le sourire aux lèvres, c’est parce que j’étais dans le métro, sans quoi je pense que j’aurais pouffé de rire tout du long. Autant dire que ce huitième volume est donc un très bon final, qui fait oublier ce tome 7 en demi-teinte, et conclut à merveille l’évolution du personnage Artemis.

Certes, il faut l’avouer, Artemis Fowl n’est pas une série sans défauts. Elle a un peu trainé en longueur, et on s’étonnera que certaines intrigues aient été complètement oubliées (Minerva ? Vous vous rappelez d’elle ?).

Mais l’incroyable univers déployé avec toutes ces fées high-tech, et la haute dose d’humour en font une série jeunesse très agréable à lire, qui se dévore, grâce à ses nombreux clins d’œil, quel que soit son âge. Alors, maintenant qu’elle est terminée, vous n’avez plus d’excuse. A consommer sans modération, c’est un excellent remède contre la morosité !

CITRIQ

9 commentaires:

  1. Je m'étais toujours demandé si la série valait le coup de la lecture. Je me laisserai peut être tenter si je les trouve au format numérique.

    RépondreSupprimer
  2. Oh j'avais lu les premiers, les 2 ou 3 premiers je ne me rappelle plus mais j'avais bien accroché, peut être que je les relirai pour continuer ensuite, j'attendrai les sorties livre de poche du coup.

    RépondreSupprimer
  3. POur ma part, j'ai apprécié la série jusqu'à "La dernière colonie", mais l'histoire du paradoxe temporel m'a ennuyé et j'ai arrêté...Si le 8 est vraiment le dernier tome, je vais peut-être relire toute la série !

    RépondreSupprimer
  4. @Fánaríë
    Vu que c'est Gallimard, je ne me ferais pas trop d'illusion pour ce qui est du numérique, ils ne sont pas en avance dans le domaine (et collent des DRM en plus dans leurs fichiers ><)

    @Endea
    Ils sont bientôt tous dispo en poche donc ça peut être pas mal d'attendre encore un peu pour le dernier tome en effet.

    @JainaXF
    C'est l'occasion, maintenant que tout est fini !

    RépondreSupprimer
  5. Les fourbes, mais bon pour ce qui est des DRMs il n'y en a aucune qui a résistée bien longtemps.
    Et puis j'ai bien été obligé de les faire sauter, car même si j'avais acheté des PDFs on ne peut plus légalement, je n'arrivais pas à les lire sur ma tablette.

    RépondreSupprimer
  6. Cette série me tente, surtout depuis tes articles. P'têt qu'un jour ...

    Et tu as bien raison, la couverture est immonde :D

    RépondreSupprimer
  7. @Olya
    Si tu veux un truc pas prise de tête qui se lit bien je te conseille d'y jeter un oeil en effet ^^
    (par contre ne regarde pas les couvertures :P)

    RépondreSupprimer
  8. Les 6 premiers sont terminés,
    merci pour ce sympathique conseil de lecture.

    RépondreSupprimer
  9. \o/
    De rien, ça me fait plaisir que quelqu'un apprécie cette série ^^

    RépondreSupprimer