mercredi 5 août 2015

La voix du feu - Alan Moore


Je ne sais pas vraiment ce qu’il m’a pris il y a quelques années lorsque j’ai acheté ce roman d’Alan Moore. Était-ce la couverture ? L’idée de lire un roman d’un géant du comic ? Ou était l’intro de Neil Gaiman (depuis on ne m’y reprend plus !) ? Toujours est-il que je ne suis pas allée bien loin dans ma lecture, et que La voix du feu est allée prendre la poussière sur une étagère, mais comme je n’ai pas pour autant voulu m’avouer vaincue.

J’y suis donc revenue bien des années plus tard (en compagnie des rares survivants du Cercle d’Atuan qui ont bien voulu se lancer dans l’aventure !), et si malheureusement il s’est avéré que ce livre n’était pas fait pour moi, je suis contente de l’avoir tout de même vaincu !

La voix du feu est un roman divisé en chapitres indépendants (presque des nouvelles !) qui retrace à travers le temps, du néolithique à notre époque, l’histoire de la ville de Northampton par le biais de récits de différents personnages, illustres inconnus ou personnalités de leur époque.

L’idée en soit est très sympathique, mais il est (très) difficile de ne pas se casser les dents sur le premier texte, Le cochon de Hob, où un attardé mental nous raconte sa vie, avec tout ce que cela implique de déficiences en matière d’expression :
« En arrière de colline, loin vers soleil-descend, est ciel devenir pareil à feu, et est moi, souffle tout dur, venir en haut sur chemin à lui, où herbe froide sur pieds de moi et mouiller eux. »
Et on en prend pour cinquante pages écrites comme cela. J’admire le travail d’écriture de l’auteur (sans parler du traducteur qui a dû aussi s’arracher les cheveux), mais même avec la meilleure volonté du monde, et en sachant à quoi s’attendre, difficile de ne pas lâcher l’affaire.

Les textes qui suivent, qui progressent peu à peu dans l’histoire (arrivée des romains, croisades, Conspiration des poudres des Guy Fawkes) sont presque tous rédigés de façon « normale », quoique toujours surprenante. Quelques récits sont racontés par des personnages sur le point de mourir (voire déjà morts !), et les allers-retours passé-présent demandent beaucoup d’attention.

En fait de manière générale, et ça ne me surprend pas de la part de cet auteur, rien n’est jamais donné facilement. C’est au lecteur de relier les éléments, d’assembler les pièces du puzzle pour découvrir la vue d’ensemble. Et ce n’est pas chose facile quand on butte sur l’écriture, et quand il nous manque une bonne partie des références historiques (Wikipedia a éclairci quelques-unes de mes interrogations après coup).

Du coup si objectivement je trouve le concept très intéressant, et l’écriture plus que virtuose (chapeau à Patrick Marcel pour la traduction !), mais je suis forcée d’avouer que je suis passée complètement à côté de cet ouvrage, trop compliqué, top obscur, et trop difficile d’accès, au moins pour moi.

Mais sept ans plus tard, je peux enfin le sortir de ma Pile à lire, et c’est déjà une belle victoire !

Avis des autres participants :
Mortuum, Xapur

329 p.

9 commentaires:

Yume a dit…

Je t'admire de l'avoir terminé ! :D
Je l'avais acheté il y a pas mal d'années (elle est belle cette couv quand même), et je m'étais cassée les dents dessus. La première histoire, certes difficile à lire, mais aussi la suite... Revendu illico, pas le temps de prendre la poussière sur mes étagères.

Shaya a dit…

Et dire que j'ai failli l'acheter il y a quelques semaines, finalement, bien contente d'avoir résister, je ne crois pas qu'il me plairait !

Roz a dit…

Pour la peine je suis intriguée par l'écriture. Un lien avec des fleurs pour Algernon au début ?
(En vrai, me connaissant, il risque de trainer aussi pas mal sur mes étagères :p)

Lorhkan a dit…

Bon bon bon... Je crois que je vais faire l'impasse.
Non pas que ça ne m'intéresse pas, mais je ne suis pas en mode prise de tête en ce moment...^^

Tigger Lilly a dit…

7 ans de PàL dis donc O_O

Vert a dit…

@Yume
J'aurais peut-être dû faire pareil xD

@Shaya
Je ne pense pas non plus ^^

@Roz
Oui y'a un air mais en moins accessible (hélas)

@Lorhkan
Je peux comprendre !

@Tigger Lilly
A sa décharge il a été oublié pendant pas mal d'années chez mon père !

Jeanne Sélène a dit…

Ça ne donne pas envie, en effet ! D'autant plus que ta citation, à première vue, ne paraît pas très crédible d'un point de vue linguistique...

Vert a dit…

@Jeanne Sélène
Je ne sais pas si le but est que ce soit crédible ^^.

Jeanne Sélène a dit…

@Vert, probablement pas mais je crois que ça suffirait pour que je sois de mauvaise foi dans ma lecture ! ;)