jeudi 7 novembre 2019

Tolkien : voyage en Terre du Milieu (exposition)


Lorsque j’avais appris il y a trois ans qu’une exposition sur Tolkien se préparait à la BNF, j’ai tout simplement sautillé de joie. Si l’auteur avait déjà été indirectement mis en scène par le biais d’une exposition de dessins d’Alan Lee et de John Howe en 2003, c’est la première fois qu’une exposition de cette ampleur lui est consacrée en France. Pas mal pour un auteur anglais qu’on a tendance à croiser plutôt au rayon des mauvais genres ! Impatience de la voir, je me suis donc démenée pour la voir le plus tôt possible.

Tolkien : voyage en Terre du Milieu est une exposition qui porte très bien son sous-titre, puisque elle nous propose effectivement d’approcher l’œuvre et la vie de Tolkien par le biais de sa création la plus connue, la Terre du Milieu. Sont donc ainsi évoqués dans la première partie de l’exposition les différents peuples qui l’habitent et certains de ses lieux emblématiques.


Pour effectuer ce voyage, l’exposition donne à voir une foultitude de documents de la main de Tolkien lui-même : des manuscrits plus moins aboutis, des dessins gribouillés sur des coins de feuille et des aquarelles, des cartes, et d’autres notes diverses et variées.

Il y a quelques années déjà, j’avais visité une exposition consacrée à la science-fiction à la Cité des Sciences qui proposait quelques manuscrits d’auteurs français de SF. C’était chouette à regarder, mais cela n’avait définitivement rien de comparable avec la découverte des archives de Tolkien.

J’avais beau en connaître l’immense richesse par le biais de l’Histoire de la Terre du Milieu et d’un livre sur ses peintures, je ne pensais pas que je me passionnerai autant pour les documents présentés dans cette exposition. C’était sans compter, outre l’émotion qu’on ressent en contemplant ce qui est peut-être la première ou deuxième mouture d’une œuvre qu’on aime, sur la beauté de ces manuscrits et de ces dessins.


Du côté des manuscrits, il faut savoir que Tolkien a une écriture assez lisible (enfin… les pièces présentées le sont), et qu’il s’essaie parfois à la calligraphie, ce qui donne des pages de toute beauté. Il est intéressant de pencher également sur ses projets de cartes, d’alphabets et sur les illustrations de contexte qui ponctuent certains textes, Tolkien ayant parfois l’habitude de dessiner les lieux dont il parle.

Quant aux aquarelles et autres dessins, si vous en connaissiez déjà certaines, vous savez à quoi vous attendre (limite ce type est énervant à dessiner aussi bien en plus de ses nombreux autres talents !). Pour les autres, préparez-vous à découvrir une autre vision de la Terre du Milieu, différente de celle qu’on a l’habitude de voir par le biais des films ou des illustrations d’Alan Lee et de John Howe. Certaines de ces aquarelles ont été reproduites en tapisseries par les ateliers d’Aubusson, et le résultat est absolument superbe.

Pour accompagner ce vaste ensemble d’œuvres de Tolkien, la BNF propose également des œuvres de contextualisation, principalement issues de ses collections, qui servent à montrer des exemples d’ouvrages ou d’objets que Tolkien a pu connaître et qui l’ont sûrement inspiré pour ses travaux. Attendez-vous à voir quelques très beaux livres illustrés qui pourraient bien vous donner des envies de lecture.


Une fois la visite de la première partie de l’exposition terminée, la BNF propose une deuxième partie intitulée Retour à Oxford, qui s’intéresse aux autres facettes de Tolkien : son histoire, sa carrière de professeur, ses écrits pour la jeunesse et son grand projet inachevé, le Silmarillion. Là encore il y a de quoi se régaler.

Faute de temps, j’ai malheureusement parcouru cette deuxième partie très rapidement, mais j’ai bien apprécié d’apercevoir quelques unes de ses Lettres du Père Noël, les planches de M. Merveille (et son lapirafe) et quelques schémas qui montrent bien à quel point Tolkien était méticuleux dans son écriture. Il faudra donc que je fasse une deuxième visite pour regarder tout cela de plus près. En attendant, j’ai le catalogue à parcourir (pour 40 €, c’est plutôt abordable vu la qualité des reproductions et la taille de la bête).

Voilà pour cette première visite de Tolkien, voyage en Terre du Milieu. Si vous aimez de près ou de loin l’auteur ou son œuvre, c’est une exposition à ne rater sous aucun prétexte, que ce soit pour le caractère exceptionnel des œuvres présentées que pour l’opportunité de revenir aux sources du Seigneur des Anneaux et de percevoir toute la richesse de la construction de Tolkien. Au pire, vous ressortirez de là avec une furieuse envie de tout relire, est-ce vraiment si grave ?


Infos utiles : Tolkien, voyage en Terre du Milieu est une exposition qui se tient actuellement à la BNF à Paris du 22 octobre 2019 au 16 février 2020. Vous pouvez réserver votre billet en ligne ou craquer pour le Pass BNF Lecture / Culture aux couleurs de l’exposition qui vous permettrait de revenir autant de fois que vous le voulez. Toutes les infos pratiques sont consultables sur le site de la BNF.

Autres avis : Savoirs d’histoire

16 commentaires:

  1. Même sans être "fan", il y a l'air d'y avoir de vraiment belles pièces. Tu y as passé combien d'heures ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es fan, Baroona. C'est juste que tu ne le sais pas encore…

      Supprimer
    2. @Baroona
      Deux heures, ça fermait à 21H et on m'a jetée dehors :D. Après on a aussi un peu papoté avec les amis, mais c'est aussi l'intérêt de ce genre de visite.

      @TmbM
      Chut, laisse-le encore dans l'ignorance :p

      Supprimer
  2. Normalement j'y vais bientôt, j'ai hâte !

    RépondreSupprimer
  3. Superbe expo ! Moi aussi, j'ai été bluffé par l'aisance de Tolkien au dessin et à la calligraphie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @TmbM
      Comme disait l'ami avec qui j'ai fait la visite, il est même très énervant à être aussi bon en calligraphie et en dessin :D

      Supprimer
  4. Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Tu as programmé ta visite du coup ?

      Supprimer
  5. C'était bien, c'était beau. Hâte d'y retourner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Moi aussi. Je suis bien partie pour prendre le pass aussi d'ailleurs xD

      Supprimer
  6. (croise les doigts pour que le com passe)

    Merci de cette présentation de l'expo qui nous fait vivre toute ta passion de Tolkien en mots et images.

    Je suis déjà heureuse de savoir que je vais pouvoir la faire d'ici quelques semaines. Et j'espère que cela me boostera à faire un billet double pour parler aussi de l'expo que j'avais faite à Aubusson en 2017.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu l'expo d'Aubusson ? Tu vas retrouver des choses à la BNF alors je pense ^^

      Supprimer
    2. Oui, perdu dans la Creuse en cure, je cherchais comment m'occuper après les soins. Et du coup, bam Aubusson à côté (enfin pas trop loin). Et là, j'arrive et je vois cette petite expo sur Tolkien. Des tapisseries sur le thème de ses écrits. Super!
      Et l'avantage, très peu de monde :)
      Ce n'est pas grave si je retrouve des choses à la BNF, au contraire. :)

      Supprimer
  7. Tout ça fait bien rêver, j'ai hâte d'y aller !

    RépondreSupprimer