jeudi 14 novembre 2019

Mers brumeuses (Récits du Demi-loup 3) – Chloé Chevalier


Après avoir bien apprécié les deux premiers tomes des Récits du Demi-loup de Chloé Chevalier, j’avais laissé en plan ma lecture du cycle jusqu’à qu’une histoire un peu absurde de pénultième financement participatif me donne envie de sortir ce troisième volume du fond de ma PàL (qui aurait imaginé qu’un ours râleur ferait un ambassadeur aussi bon qu’improbable ?). L’occasion de redécouvrir un chouette cycle de fantasy et de me rafraîchir la mémoire avant la sortie du dernier volume.

Situé dans un monde imaginaire d’inspiration médiévale (enfin pour une partie), les Récits du Demi-loup met en scène un royaume séparé en deux domaines, dont les héritières d’abord proches durant leur enfance (c’est le tome 1, Véridienne) s’éloignent de plus en plus (c’est le tome 2, Les Terres de l’Est) au point d’envisager une guerre (au début du tome 3, Mers brumeuses), tandis que dans l’ombre d’autres protagonistes ont des projets bien différents pour le royaume.

Je dois avouer que j’ai rencontré quelques difficultés en commençant le troisième tome trois ans après la lecture des deux premiers. Faute de résumé (c’est bien dommage) et lisant au format numérique, il m’était difficile de parcourir rapidement les tomes précédents pour me rafraîchir les idées. Résultat, j’ai un peu pédalé pour remettre de l’ordre dans ce puzzle.

J’ai cependant fini par retrouver mes repères, et j’ai passé un excellent moment avec Mers brumeuses, car même sans tout comprendre, on apprécie tout de même l’aventure. Celle-ci fonctionne bien grâce à sa narration qui donne la parole à tour de rôle aux différents personnages. Cela n’a rien d’une grande nouveauté mais on tisse ainsi une grande proximité avec les héros et héroïnes, d’autant plus que la forme du journal intime souvent adoptée leur donne l’occasion de faire beaucoup d’introspection.

J’ai bien apprécié l’intrigue très prenante et bien équilibré en dépit de la multiplication des fils qui la composent. On ne peut pas dire qu’il se passe grand-chose (ce tome 3 a tout du tome de transition où l’autrice place ses pions pour le grand final), mais l’ensemble de ces « non-évènements » est passionnant, autant pour ce que cela dit des personnages que des réflexions qu’ils portent, notamment sur le pouvoir et la façon de gouverner.

Enfin, je suis tombée sous le charme de cet univers plus dense et complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Si au début du tome 1, on avait l’impression d’un monde médiéval un peu cliché avec ses royaumes médiévaux et son méchant Empire qui menace leurs frontières, la situation a bien changé dans le tome 3 : le paysage est désormais beaucoup plus nuancé, et les quelques allusions au passé disséminées ici et là donnent parfois l’impression que les Récits du Demi-loup ne sont que la partie émergée d’un iceberg bien plus vaste. On a autant envie de savoir ce qui va arriver que ce qu’il s’est passé (et non Fleurs au creux des ruines ne suffit pas !).

Dernière étape avant le grand final, Mers brumeuses a tout du tome de transition, mais c’est un excellent tome de transition, bien équilibré et prenant, qu’on termine avec satisfaction mais aussi avec une forte envie de lire la conclusion. Ayant développé ces dernières années une certaine allergie à la fantasy, cela me fait très plaisir d’avoir trouvé un cycle qui me fait renouer avec un genre dont je pensais avoir fait le tour. Clémente soit la pluie, dernier tome, est prévu pour 2020. J’ai hâte !

Infos utiles : Mers brumeuses de Chloé Chevalier est le troisième tome des Récits du Demi-loup, publié par Les moutons électriques en 2017. Environ 370 pages. Somptueuse couverture de Melchior Ascaride qui me fait regrette de l’avoir lu en numérique.




8 commentaires:

  1. Tu cherches à motiver les Moutons à faire d'autres financements participatifs, c'est ça ? =P
    J'avais eu le même souci de manque de repères en lisant le tome 2, du coup je crois que je vais attendre de pouvoir enchaîner les tomes 3 et 4. Mais fiou, ça donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Je ne pense pas qu'ils aient besoin de motivation pour ça :D. Bonne idée de tout lire d'une traite. J'avais lu les 1 et 2 à la suite et ça passait très bien.

      Supprimer
  2. J'attendrai peut-être que cette série paraisse chez un autre éditeur, si jamais ça se fait (et d'avoir avancé dans les 150000 séries en cours...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Itenarasa
      C'est mal barré pour le changement d'éditeur, la série est reprise en poche chez Helios pour le moment...

      Supprimer
  3. Intéressant. Le côté assez classique n'avait pas franchement donné envie, mais ce que tu en dis rassurant. La bibliothèque en a peut-être en stock...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Je l'ai vu dans la bibliothèque de ma ville ce matin (enfin le tome 1 en tout cas).

      Supprimer
  4. Cette série a l'air chouette, je songerai à la lire quand tout sera sorti.
    Gros lol concernant le pénultième financement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      C'est bientôt fini, tu vas devoir y songer rapidement ^^

      Supprimer

La modération est activée (c'est le meilleur moyen de filtrer les bots sans bloquer les humains :)), ne vous inquiétez pas si votre message n'apparaît pas immédiatement.