lundi 4 novembre 2019

Une heure-lumière : hors-série 2018 & 2019


Lancée il y a bientôt quatre ans, la collection Une heure-lumière (UHL pour les intimes) du Bélial’ propose des novellas en tout genre qui font le bonheur des amateurs de formats courts. L’an dernier et cette année, une opération spéciale permettait d’obtenir un hors-série bonus pour l’achat de deux numéros de la collection. Je n’ai évidemment pas plus résisté, et je profite de ma lecture du hors-série 2019 pour parler également de celui de 2018 (sans quoi mon tag UHL me semble incomplet !).

Hors-série 2018 / Sept anniversaires – Ken Liu

Ce premier hors-série propose une intéressante présentation de la collection signée par Olivier Girard (oui le format court est important en SFFF et je suis ravie que certaines maisons d’éditions continuent à le mettre en valeur), une interview de son illustrateur, Aurélien Police, qui a su donner une vraie identité graphique à cette collection, et une nouvelle de Ken Liu, Sept anniversaires.

Sans être le texte le plus percutant de Ken Liu (non je ne me suis toujours pas remise de L’homme qui mit fin à l’histoire), Sept anniversaires est une nouvelle très représentative de l’auteur. En regardant l’histoire par le petit bout de la lorgnette, à savoir sept anniversaires d’une femme comme indiqué dans le titre, Ken Liu explore la question du transhumanisme. Le résultat est une histoire aussi touchante qu’émerveillante.

Le hors-série se termine avec le catalogue de la collection, l’occasion de faire le point sur les livres qui nous manquent, et de baver sur ceux qui sont encore à venir (deux n’ont pas encore publiés en 2019 d’ailleurs !).

Ce premier hors-série est donc un chouette cadeau. Il a malheureusement été victime de son succès (dans mon souvenir il a été épuisé très vite) mais n’ayez crainte, la nouvelle de Ken Liu sera réédité dans le recueil Jardins de poussière à venir en fin d’année.



Hors-série 2019 / Isabel des feuilles mortes – Ian R. MacLeod

On prend les mêmes et on recommence. Un hors-série offert pour deux UHL achetés, comment voulez-vous résister lorsqu’en plus il y en a trois qui paraissent à la même période ?

Le hors-série de 2019 est certes un peu moins riche en matériel d’accompagnement (juste une petite introduction d’Olivier Girard et le catalogue de la collection avec un planning de parution plein de promesses pour l’année prochaine).

Il propose par contre une nouvelle de Ian R. MacLeod (à qui on doit Poumon vert, une novella charmante qui m’avait enchantée) qui mérite à elle seule qu’on achète deux UHL pour juste pour pouvoir la lire (c’est purement subjectif mais j’aurais été prête à lire deux mauvais UHL pour y accéder, si tant est que ça existe un mauvais UHL !).

Isabel des feuilles mortes nous raconte donc l’histoire (ou les histoires, son récit variant selon les versions) d’Isabel, une Chanteuse de l’Aube. Qui est Isabel ? Qu’est-ce qu’une Chanteuse de l’Aube ? Qu’a-t-elle fait pour entrer ainsi dans la légende ? Je préfère ne rien vous dire, tant il est plaisant de découvrir l’univers très particulier de Ian R. MacLeod.

Si vous aimez le sense of wonder, vous devriez être servi. Mais parce que l’émerveillement ne suffit pas forcément, l’auteur nous narre aussi une rencontre improbable et émouvante qui n’aurait pas dû avoir lieu. Le résultat est une nouvelle qui en met plein la vue tout en étant très touchante. Je dois avouer qu’elle m’a fait un sacré effet, vu qu’elle me reste encore en tête un mois après.

Dans son introduction au hors-série, Olivier Girard explique que Isabel des feuilles mortes s’inscrit dans le même univers que Poumon vert et quelques autres textes de l’auteur. De quoi faire un recueil ? Je signe tout de suite pour ma part !

Voilà pour cette promenade du côté des Heures-lumières hors-série. Il est maintenant temps de revenir aux titres de la collection, vu que j’en ai quatre qui m’attendent dans ma pile à lire…

Infos utiles : Offerts pour l’achat de deux titres de la collection, ces deux livres comptent une cinquantaine de pages chacun (plus le catalogue qui n’est pas paginé). La couverture est comme il se doit signée Aurélien Police.
Sept anniversaires (Seven Birthdays, 2016) de Ken Liu est une nouvelle traduite par Pierre-Paul Durastanti. Isabel des feuilles mortes (Isabel of the Fall, 2001) de Ian R. MacLeod est une nouvelle traduite par Michelle Charrier

D’autres avis :

19 commentaires:

  1. je n'ai pas eu l'occasion de lire le premier HS, et j'ai adoré les feuilles mortes. Très beau texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lutin82
      Pour 7 anniversaires, la nouvelle est dans le prochain recueil de Ken Liu je crois

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si tu as lu le compte-rendu d'Erwann sur la WorldCon, à tout hasard :
    "Au moment de partir, je questionne Ian : envisage-t-il d’écrire d’autres récits dans l’univers des « Dix-Mille et Un Mondes » ? Un recueil pourrait être à l’ordre du jour : c’est même écrit dans l’introduction du hors-série Une Heure-Lumière 2019, proposant la novelette « Isabel des feuilles mortes ». Ian réfléchit : « Ah, il faudrait alors que j’écrive une ou deux autres nouvelles ? » Eh bien, pourquoi pas…"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Oui j'ai vu, j'espère que le "pourquoi pas" deviendra un "certainement" ^^

      Supprimer
  3. Pas trop tenté par les feuilles mortes, mais merci pour ce double retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique
      Tu avais apprécié Poumon vert ?

      Supprimer
  4. J'ai hâte d'y être ! (mais c'est pas pour tout de suite XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      C'est des hors-séries voyons, y'a pas d'ordre de lecture ^^

      Supprimer
  5. " si tant est que ça existe un mauvais UHL !" Je n'en ai pas assez lu pour me prononcer là-dessus, mais en tout cas les UHL moyens ça existe ^^. J'ai par exemple trouvé le Cérès et Vesta de Greg EGAN un peu décevant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Miroirs SF
      Moi j'avais bien aimé Cérès et Vesta (alors que je suis pas trop compatible avec Greg Egan xD). Ceux que j'ai le moins aimés c'est La ballade de Black Tom et Helstrid, mais je ne dirais pas qu'ils sont moyens ou mauvais, juste que c'est pas ma came.

      Supprimer
  6. Très intéressant tout ça. Je dois dire que j'ai eu le deuxième hors-série entre les mains: il m'a été offert par ma librairie quand j'ai acheté deux numéros. (Ils ont bien reçu les infos.) Mais je ne l'ai pas lu, je l'ai offert avec les deux autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Faudra le rattraper c'est un chouette texte ^^

      Supprimer
  7. Mon 1er UHL est entre mes mains. Le Ken Liu (celui dont tu ne t'es pas remise) :)

    J'ai hâte de le lire pour voir quel effet il va produire sur moi.

    J'espère que ce ne sera pas le dernier!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Itenarasa
      C'est un bon moyen de commencer la collection. Tous ne sont pas aussi percutants mais c'est toujours un plaisir de découvrir les nouveaux textes ^^

      Supprimer
  8. Autant je voulais lire le HS 2018 pour la nouvelle de Ken Liu autant ce second opus me tente moins, il faut dire que Poumon vert est l'un des rares UHL que je n'ai pas lu. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yogo
      Et bah, faut le rattraper ;p

      Supprimer
    2. Je voulais dire que c’était un des rares qui du départ ne me tentait pas. ;-)

      Supprimer
  9. Ah et bien ça me rassure, je n'ai pas trop aimé le hors-série 2018 mais le 2019 devrait plus me plaire, à mon avis.

    RépondreSupprimer

La modération est activée (c'est le meilleur moyen de filtrer les bots sans bloquer les humains :)), ne vous inquiétez pas si votre message n'apparaît pas immédiatement.