mardi 29 janvier 2019

Dans la forêt – Jean Hegland


Voilà un ouvrage qui errait depuis longtemps dans ma wishlist, et qui y serait certainement resté encore un bon moment sans l’intervention d’une collègue de travail (merci d’ailleurs :). Et c’est ainsi qu’au cœur de l’hiver, je me suis retrouvée à vivre un hiver bien plus sinistre et désolé…

Dans la forêt met en scène deux jeunes filles qui se retrouvent à vivre seules dans leur maison dans la forêt, coupées du monde et sans électricité. On ignore si une guerre, une crise économique ou un évènement naturel majeur s’est produit, mais une chose est sûre, le monde que l’on connaît a clairement pris fin.

Nell et Eva attendent que le monde s’arrange pour y revenir. Elles comptent leurs provisions et entretiennent la maison, chacune se perdant dans sa passion : les études pour l’une, la danse pour l’autre. Jusqu’à que certains évènements poussent les deux sœurs à se prendre en main et à devenir plus actives de leur destinée.

Dans la forêt s’inscrit clairement dans le genre post-apocalyptique, mais une version plutôt légère vu le peu d’éléments de contexte donnés. Ça n’est pas très surprenant de le trouver publier dans une collection de littérature générale, vu que l’ouvrage est à la frontière entre les deux.

Ceci dit, si on est dans le post-apo, on est plutôt dans une veine positive, bien que le terme ne soit pas forcément approprié vu l’ambiance sinistre. Disons plutôt que c’est un roman qui tire vers le haut car on y parle plus de construction que de destruction.

L’histoire est prenante, comme toute robinsonnade qui se respecte. Difficile en effet de se détacher du récit très intimiste de ces deux sœurs qui débutent leur aventure en comptant les conserves qu’il leur reste, et qui vont petit à petit apprendre à connaître leur environnement pour le maîtriser et l’exploiter.

Il y a de plus une belle atmosphère qui plane sur le roman. C’est sans doute lié à cette forêt californienne pleine de vie, de ressources et de dangers qui sert d’unique cadre à l’histoire. Mais il n’y pas que ça, j’ai aussi retrouvé un petit quelque chose de Au nord du monde de Marcel Theroux, sans doute parce que toute la tristesse du récit laisse tout de même échapper quelques bouffées d’optimisme.

Dans la forêt est donc un roman que j’ai dévoré en quelques jours. Je l’ai néanmoins fini avec une pointe de déception, sans doute parce que je ne suis pas vraiment en accord avec les choix des deux héroïnes sur la fin. Ils s’inscrivent assez bien dans la continuité de l’éducation qu’elles ont reçue, très axée sur le retour à la nature, mais j’ai eu néanmoins du mal à l’accepter.

Mais ne laissez pas ce petit point négatif vous décourager de lire ce livre, car c’est uniquement le fruit d’un désaccord entre moi et des héroïnes avec lesquelles j’ai été très voire trop proche pendant ma lecture. Vous n'aurez peut-être pas du tout la même réaction à la lecture. 

Dans la forêt, c’est surtout un roman très prenant à mi-chemin entre la robinsonnade et le récit initiatique qui se déroule dans un cadre aussi émerveillant que dangereux. Un beau texte pour ceux qui aiment les histoires de survie et de passage à l'âge adulte.

Infos utiles : Dans la forêt est un roman de Jean Hegland publié en 1996 aux États-Unis. Traduit par Josette Chicheportiche, le roman a été publié par les éditions Gallmeister en 2017. J’ai lu l’édition poche du même éditeur, qui compte 308 pages et une très jolie couverture signée Sam Ward.

Pour aller plus loin : Le livre a été adapté en film en 2016 par la réalisatrice canadienne Patricia Rozema. Il n’est jamais sorti au cinéma en France mais peut-être visionnée sur Netflix. Porté par un bon duo d’actrices (Ellen Page et Evan Rachel Wood) et accompagné d’une jolie BO de Max Richter, le film est plutôt réussi. J’ai apprécié pour ma part le fait qu’il sabre les aspects les plus mystiques du roman. Cependant c'est typiquement le genre d’adaptation sympathique mais qui n'apporte rien à qui a lu le livre.

D’autres avis : Gromovar, Just A Word, Lune

14 commentaires:

  1. Retour à la nature et mysticisme, je passe mon tour. Dommage car le reste me plaisait bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique
      C'est un peu risqué pour toi en effet :D

      Supprimer
  2. Pas trop ma came non plus. Ça s'était pourtant bien passé avec "Au nord du monde", mais celui-là ça me parle moins. Le seul point qui pourrait me faire douter, c'est que ça a été publié par les excellentes éditions Gallmeister. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Faut pas se forcer si ça te tente pas sur le papier je pense, c'est un coup à détester sa lecture ^^.

      Supprimer
  3. L'ambiance a l'air très particulière. J'imagine que c'est un peu un roman ou on accroche ou pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mariejuliet
      Complètement, soit on s'entend bien avec la narratrice, soit ça passe pas et c'est pas la peine de continuer ^^.

      Supprimer
  4. Intéressant. Je crois avoir déjà lu des chroniques positives auparavant. :) Mais comment faire pour tout lire... :'(

    RépondreSupprimer
  5. Houuu bah alors moi ça m'intéresse carrément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Je te le prête si jamais tu ne veux pas engraisser ta PàL ^^

      Supprimer
  6. Ca m'a l'air très intéressant. Et je vais aller jeter un oeil sur le film, un film avec Ellen Page ne se rate pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Le film est une bonne alternative à la lecture (même si on en apprend moins sur l'art de vivre en forêt ^^)

      Supprimer
  7. Il m'avait fait de l'oeil, je l'ai offert à mon père pour Noël, du coup. Avec bien sûr l'arrière-pensée intéressée de pouvoir lui piquer quand il l'aurait lu. Vu qu'il a beaucoup aimé, et que toi aussi, je pense que ça sera pour bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bat Zena
      Rien de tel que les cadeaux qu'on peut emprunter ensuite ^^

      Supprimer