lundi 31 décembre 2018

Recueil factice – Novembre-Décembre 2018


Dernier jour de l’année, il est grand de clôturer le dernier bilan mensuel de l’année. En vérité, j’ai des chroniques en retard à rédiger et à publier, mais n’ayant pas très envie de rendre ma copie en retard, je préfère faire comme si elles n’existaient pas et tricher sur le mois de janvier. Et puis j’avais déjà de quoi faire…




LIVRES


Utop'18 jeunesse (anthologie)
Une anthologie sympathique pour initier de jeunes lecteurs aux nouvelles de SF – Chronique complète

Hansel & Gretel – Neil Gaiman & Lorenzo Mattotti
Si ce livre illustré est loin d’être la première incursion de Neil Gaiman dans les réécritures de contes de fées, ce n’est pas forcément sa réalisation la plus brillante, le récit ne transcendant pas particulièrement le matériau d'origine (à part en remettant sur le devant de la scène le fait que c'est la mère et non la belle-mère qui cherche à se débarrasser des enfants). Cependant l'ouvrage vaut le détour pour les illustrations de Lorenzo Mattotti, des incroyables compositions en noir et blanc (enfin, en noir avec un tout petit peu de blanc) qui contribuent à donner toute la noirceur qui convient à ce récit.

The Truth is a Cave in the Black Moutains – Neil Gaiman & Eddie Campbell
A l'origine conçu comme une lecture avec images projetées et musique à l'Opéra de Sidney, cette nouvelle de Neil Gaiman a par la suite été éditée dans divers recueils (dont Trigger Warning) et sous la forme illustrée que voici. J'avais déjà beaucoup aimé le texte brut, une histoire de vengeance à l'atmosphère très écossaise, pleine de monstres, de noirceur et de légendes anciennes. La version illustrée est tout aussi plaisante à lire, avec de superbes illustrations d'Eddic Campbell qui s'accordent à merveille avec le texte, et qui n'hésitent pas à prendre le pas sur celui-ci parfois.

La cinquième saison (Les livres de la Terre fracturée 1) – N. K. Jemisin
Le premier tome d’un cycle de fantasy post-apo pas très joyeux mais avec un univers et une construction narrative intéressants – Chronique complète

Les chats volants (série) – Ursula K. Le Guin
Occupée à traquer les derniers textes de Ursula K. Le Guin que je ne possédais pas en français, j’ai fini par craquer pour Les chats volants, une série de quatre romans très jeunesse (niveau premières lectures je pense) qui met en scène les aventures de chats nés avec des ailes. Les amateurs de sensations fortes ou d’analyses profondes de la société s'y ennuieront sûrement mais les histoires toutes simples ont le mérite de faire preuve d'un grand réalisme (enfin autant que faire se peut sur un tel sujet !) et de parler plutôt bien d'amitié, de famille, d'aventure et de la nécessité de vivre caché quand on est différent.

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire vol. 12-13 (Le pénultième péril & La fin) – Lemony Snicket
Et me voilà arrivée au terme des aventures du trio Baudelaire, qui dans ces derniers tomes n’en finit pas d’enchaîner les malheurs, que ce soit dans un hôtel fou (classé comme une bibliothèque) ou sur une île habitée par des naufragés. Soyons honnêtes, le peu de réponses apporté à la fin rend la conclusion un peu frustrante, mais j’ai beaucoup aimé ces deux derniers tomes où les trois enfants (qui n’en sont plus vraiment) s’interrogent sur des sujets très pertinents avec beaucoup de justesse. J’espère avoir le temps de chroniquer le cycle complet à l’occasion, mais pour faire bref : c’est long mais joliment écrit, avec des réflexions et une noirceur très intéressantes pour du jeunesse.



FILMS


Aquaman – James Wan
Avec un héros assez ridicule sur le papier, je ne savais pas trop quoi m’attendre avec ce film, mais cela a été plutôt une bonne surprise. Soyons clairs, comme film de super-héros, Aquaman n’a aucun intérêt. Par contre si vous cherchez un bon gros film de fantasy avec un scénario qui accumule tous les clichés du genre (être élu, épée magique et j’en passe) dans un univers aquatique en met plein la vue, vous devriez passer un bon moment, du moment que vous laissez votre cerveau au placard et que vous ouvrez grand vos mirettes.

Astérix et le secret de la potion magique - Louis Clichy et Alexandre Astier
Ayant bien apprécié la première incursion d'Astier dans l'univers d'Astérix, j'ai signé avec plaisir pour ce deuxième film, qui a la particularité d'être une histoire originale, et non l'adaptation d'un album en particulier. Mettant en scène un Panoramix qui se sent vieillir et qui part en quête d'un remplaçant à qui confier son plus grand secret, ce film est plus axé aventure que les précédents. L'humour est du coup un peu moins au rendez-vous, mais on passe néanmoins un très bon moment grâce à une intrigue solide, quelques bonnes vannes et des personnes secondaires bien truculents. Et puis ça permet de patienter en attendant la suite de Kaamelott…

A Christmas Prince : The Royal Wedding - John Schultz
Ayant regardé le premier volet de cette merveilleuse comédie romantique de Noël sur Netflix l'an dernier, je n’ai pas pu résister à l’envie de voir la suite. Si vous avez vu le premier film, vous savez à quoi vous attendre. Pour les autres, commencez donc par le premier, et si vous aimez les contes de fée des temps modernes complètement sirupeux et irréalistes, mais en conséquence à mourir de rire, vous devriez bien ricaner tout en mangeant des chocolats. D’ailleurs je me demande dans quelle mesure le dernier mariage en date du côté de la monarchie britannique a été réécrit pour le film !

Les crimes de Grindelwald (Les animaux fantastiques 2) – David Yates
Un film qui introduit des idées intéressantes mais qui se noie hélas dans une histoire très brouillonne – Chronique complète



SÉRIES


Doctor Who – Saison 11
J’ai aussi regardé les épisodes 8, 9 et 10 mais je n’ai pas eu le temps de les chroniquer. J’en reparlerais plus tard mais globalement je suis plutôt convaincue par cette nouvelle mouture de Doctor Who. Tout n’est pas parfait mais j’apprécie le changement de format (des histoires séparées, plus de compagnons, le soin apporté aux décors). On vibre un peu moins (et je le regrette parfois), mais c’est plaisant de voir le nouveau showrunner essayer d’autres choses.

Philip K. Dick’s Electric Dreams – Saison 1
Anthologie d’histoires inspirées de nouvelles Philip K. Dick, cette série propose un concept sympa, même si on a souvent l’impression d’avoir affaire à un « Black-Mirror » au rabais. Tous les épisodes ne se valent pas (certains étant particulièrement tordus) mais l’ensemble est sympathique à regarder, et certains épisodes sont très bien fichus qu’ils soient terrifiants, inquiétants ou parfois même juste touchants. Voilà qui donne envie de découvrir les textes qui ont inspiré les épisodes.



SORTIES


Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban en ciné-concert
Après un concert dédié aux musiques de film en octobre, le mois de novembre m’a permis de voir un ciné-concert consacré à mon film Harry Potter préféré, le troisième. Ce film mériterait d’ailleurs un article complet, mais faute de temps à y consacrer, je dirais juste qu'il s'agit peut-être d'une adaptation discutable (parce qu’elle sabre presque toute l'histoire des Maraudeurs) mais du meilleur film Harry Potter que je connaisse, ou en tout cas celui qui correspond le mieux à ma vision de l'univers, avec une foule de détails absurdes qu'on découvre parfois lors d'un énième visionnage (tiens j'ai découvert que Fudge mettait les pieds dans une bouse de renne à Pré-au-Lard malgré tous ses efforts pour l'éviter par exemple !).
Et le ciné-concert dans tout ça ? Je râlais un peu d'avoir droit à la VF, mais finalement c'est une bonne chose car moins obnubilé par les sous-titres, j'ai plus profité de la musique, et quelle musique ! Le Prisonnier d'Azkaban est la dernière BO composée par John Williams pour Harry Potter, et il s'y fait plaisir, que ce soit dans ses moments les plus ubuesques (Tante Marge et le magicobus), ses moments les plus héroïques (le vol de Harry et Buck) ou le final du film et son délicieux tic-tac. Quel délice !

Quinzièmes Rencontres de l’imaginaire à Sèvres
Comme chaque année, il est toujours plaisir de retrouver les Rencontres de l'imaginaire, petit salon très chaleureux où l'on papote facilement avec les auteurs et les éditeurs. Comme chaque année, j'y passe de plus en plus en coup de vent : aucune conférence vue, certaines expositions ratées et un restaurant entre copains qui occupe une bonne partie de la journée. Mais c'est aussi ce qui fait le charme de cet évènement que je fréquente depuis 9 ans. Et puis j'ai quand même bien apprécié l'exposition à la médiathèque pleine de vieux bouquins, et le stand des éditions Callidor avec ses beaux textes anciens bien présentés.

Utopiales 2018 à Nantes
Ze festival de science-fiction de fin d’année – Chronique complète



ET ENSUITE ?

Avec trois chroniques d’épisodes de Doctor Who et trois chroniques de livres à écrire, j’ai déjà de quoi alimenter le blog en janvier… si j’arrive à les rédiger avant la fin de mes vacances. Passez un bon réveillon et on se retrouve en 2019 avec le bilan de l'année écoulée !

14 commentaires:

  1. Bon ce n'est pas un vrai commentaire de post, c'est juste pour te souhaiter la bonne Année, et te dire de continuer.
    Pas encore assez remis d'hier soir pour avoir tout lu :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fánaríë
      Merci, bonne année à toi également :)

      Supprimer
  2. Chouette! :) Tu sais que tu me donnes envie de re-re-retenter Neil Gaiman, comme toujours, alors que je *sais* que je n'aime pas. (Au fait: j'ai reçu Art Matters hier.)
    Sèvres c'était trop :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Je connais le problème, je sais plus combien de textes de Thomas Day j'ai lu tout en sachant que c'était pas ma came xD.

      Supprimer
  3. Ah! un rendez-vous que j'adore!!

    J'ai loupé la 5° saison sur ton blog, faut que je rectifie le tir!!!!!

    Autrement, je suis partante pour Aquaman, je veillerai à laisser mon cerveau en pause, et ouvrirai juste mes mirettes.

    Merci! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      Et n'oublie pas tes lunettes de plongée ;)

      Supprimer
  4. Ça n'est pas fait pour ça Sèvres, le passage en coup de vent (et surtout le restau entre blogueurs qui dure des heures ?)

    Sinon, il faut absolument que j'arrive à aller voir Aquaman et Astérix en janvier, croisons les doigts !

    RépondreSupprimer
  5. Vive Astier, vive le Astérix d'Astier ! (même si ça aurait été encore meilleur avec la voix de Roger Carel. =( )
    Bon courage pour les articles en retard, je compatis et croise les doigts (par soutien certes mais aussi, avouons-le, parce que je vais finir par oublier les épisodes de Doctor Who si ça continue... =P).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Roger Carel manque un peu mais on s'accoutume à Christian Clavier, en plus c'est pas son premier Astérix. Pour Doctor Who ça te fera une piqûre de rappel :D

      Supprimer
  6. J'ai pas du tout aimé le secret de la potion magique :D On reste amies quand même ? :p
    J'ai très bien fait de passer mon tour sur Aquaman. Ça faisait beaucoup de gros machins bourrés d'effets spéciaux à l'histoire un peu facile en cette fin d'année. J'avais jeté mon dévolu sur Mortal engines (plutôt sympa) et Bumblebee (je crois que les Transformers et moi on a définitivement pris des chemins séparés).

    Chouette pour le ciné-concert :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Si on devait faire la gueule à tous ceux qui n'aiment pas les mêmes choses que nous EXACTEMENT on n'aurait pas beaucoup d'amis xD

      Supprimer
  7. Il n'est pas trop tard pour commenter hein?

    J'aime de plus en plus les billets bilan (chez les autres), surtout quand ils parlent de plus que les livres. Cela permet d'avoir une vision plus large des activités du blogueur chez qui on passe.

    Un beau bilan. Inspirant pour certaines choses (les Dr Who, comme tu me l'as déjà suggéré, je me lancerai sans doute avec cette dernière saison).

    Sèvres ça m'a fait plaisir d'y aller et de découvrir un mini salon (plus reposant que les Utos) qui fait surtout la part belle aux rencontres et discussions entre amateurs de SFFF (et accessoirement auteur.ices)


    Gaiman ne m'a pas hyper convaincue avec le titre que j'ai lu, mais je me suis dit que je retenterai. Je laisse toujours une chance de plus!

    Déjà dit, on partage le même amour pour l'épisode 3 d'Harry Potter ^^ Après les avoir revisionnés en fin d'année, je devrais me lancer dans la relecture...
    Jamais fait de ciné concert HP (ou autre d'ailleurs). Ce doit être sympa.

    Côté ciné :
    Acquaman est bien visuellement mais le scénario...
    Astérix, c'est la 1ère fois que j'en voyais un au ciné et j'avoue, je me suis bien amusée. Du coup, me suis dit que je regarderai le 1er d'Astier at home ^^

    Je ne suis pas du tout romance, ni en littérature, ni en films donc la romance de Noël, ça ne m'attire pas :p

    Re bonne année et bon mois de janvier sur le blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @itenarasa
      Il n'est jamais trop tard pour commenter ^^
      Rappelle-moi la prochaine fois de te trouver le Neil Gaiman qui te conviendra ;p

      Supprimer