vendredi 21 décembre 2018

Doctor Who 11x07 – Kerblam !


Après un épisode historique intimiste et résolument dramatique, un changement d’ambiance était de rigueur. Kerblam ! remplit donc parfaitement son rôle en proposant une aventure qui démarre de façon classique sur un appel à l’aide, avec de l’enquête et une bonne petite dose de critique sociale. Allons-y, les livraisons de spoilers n’attendent pas !


Tout commence donc par un fez commandé il y a déjà un moment par le Doctor (laissez-moi deviner, ça date de Eleven ?), livré par Kerblam, sorte d’Amazon du futur qui livre les colis grâce à des robots qui se téléportent. L’idée est bonne, mais ça doit faire un sacré bazar quand ils débarquent alors que le client prend sa douche. Mais je m’égare.

La chose importante dans ce colis n’est pas tant le fez que le message d’aide livré avec. Il n’en faut pas plus au Docteur pour partir mener son enquête au sein de l’entreprise, qui a installé ses entrepôts sur une lune, rien que cela.


La Team TARDIS se fait donc embaucher et découvre une entreprise où seuls 10 % des emplois sont occupés par des humains. Ils vont chercher les commandes à l’entrepôt, emballent les produits et font le ménage, pendant que les robots s’occupent de l’organisation du travail et de l’envoi des colis.

Chacun de nos héros étant envoyé à un poste de travail, on découvre petit à petit l’organisation de Kerblam, un pastiche futuriste d’Amazon effrayant mais parfois touchant aussi : certes il y a peu d’employés qui sont pour la plupart affectés à des postes peu valorisants, mais la DRH semble avoir leur bien-être à cœur.


En cherchant à savoir qui a envoyé l’appel à l’aide, le Docteur et son équipe réalisent assez vite que quelque chose ne tourne pas rond. Les soupçons se portent assez naturellement sur le système informatique (ce n’est pas comme si Doctor Who détestait les robots tueurs) ou sur le patron désagréable.

Il est donc assez surprenant (bien que tous les indices soient là) qu’on finisse par comprendre après quelques morts que c’est le système Kerblam lui-même qui a envoyé l’appel à l’aide, parce qu’un technicien de surface un peu fondu pirate Kerblam pour livrer des bombes aux clients.


Quelques aventures sur des tapis roulants, un peu de blabla et un compte à rebours déjoué plus tard, l’affaire est résolue, non sans laisser quelques morts en route. Je n’y avais peut-être jamais prêté attention auparavant, mais cette saison n’y va vraiment pas avec le dos de la cuillère dans le domaine, d’autant plus qu’on s’attache à ces personnages.

Ça ne m’a pas trop surpris pour le gars de l’entrepôt (le bon père de famille, franchement c’était un « red shirt » tout désigné !). J’ai trouvé cela plus dur pour Kira (victime collatérale dans l’affaire) et pour le « méchant » qui au final n’est pas tant un méchant que ça. Enfin disons qu’il a un profil très ambigu : sa cause est juste, c’est les moyens qu’il emploie pour la promouvoir qui ne le sont pas.


Ma première impression en regardant cet épisode était celle d’un divertissement sympathique, mais en revenant dessus pour écrire ma chronique, j’ai réalisé que Kerblam ! était un peu plus profond que cela. 

Sa structure est certes classique (mais on adore les enquêtes dans Doctor Who), mais cet épisode n’hésite pas à utiliser la SF pour faire de la critique sociale, un aspect que j’ai toujours beaucoup aimé dans Doctor Who (la série où l’on s’amuse et on réfléchit en même temps). Comme toujours l’épisode bénéficie de visuels réussis (oui les robots flippants ça marche à tous les coûts), de personnages secondaires réussis et de réflexions intéressantes, que demander de plus ?

Infos utiles : Kerblam ! est un épisode de la 11ème saison de Doctor Who, écrit par Pete McTighe et réalisé par Jennifer Perrott (50 min environ).

D’autres avis : Yoda Bor, Zakath Nath

8 commentaires:

  1. Excellent épisode. Classique peut-être, mais c'est exactement tout ce que j'attends d'un épisode "lambda" et tout ce que j'aime dans Doctor Who.
    Avec en plus le retour d'une référence au passé, la première de la saison ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      C'est pas la première, y'a la mention de la Storm Cage dans l'épisode sur Rosa Parks notamment. Mais c'est très discret, je te l'accorde ^^

      Supprimer
  2. Beaucoup aimé cet épisode qui est brûlant d'actualité, au final :p

    RépondreSupprimer
  3. C'était un bien chouette épisode en tout cas, actuel, avec la petite référence qui fait plaisir ^^

    RépondreSupprimer
  4. Voilà un épisode comme je les aime : un petit fond sociétal, de l'humour, et de série B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique
      Du Doctor Who tout ce qu'il y a de plus classique quoi ^^

      Supprimer