lundi 28 août 2017

La Tour Sombre – Nikolaj Arcel


Ca y’est, elle est enfin là, après des années d’errance : c’est l’adaptation de La Tour Sombre. Il est difficile pour moi de juger ce que vaut le film seul, mais pour la lectrice assidue de la saga que je suis, le résultat est fort sympathique, voire parfois carrément jouissif.

Pourtant il y avait de quoi s’inquiéter à la base. Après tout l’univers n’est pas des plus simples et l’adaptation a été longue à aboutir : errances sur le format (série ou films ?), changements de réalisateurs et défilé de stars dans le rôle potentiel de Roland. Le résultat est sans doute à des années lumières de ce qu’on imaginait à l’origine… et ce n’est pas plus mal.


Le film La Tour Sombre adapte plus ou moins le premier roman de la série, Le Pistolero, où l’on suit Roland qui poursuite l’homme en noir dans le désert. L’univers de western post-apo est au rendez-vous, de même que la fameuse Tour Sombre. Mais l’intrigue a vite fait de ne pas suivre le roman à la lettre… et c’est un très bon choix.

On se rend en effet vite compte que ce film puise son inspiration dans le premier roman, mais aussi dans l’ensemble de la saga. Si l’opposition entre Roland et l’Homme en noir est au cœur du premier livre, l’installation visant à détruire la Tour évoque plutôt les tomes 5 à 7, le périple de Jake Chambers emprunte des éléments aux trois premiers tomes et les boules de cristal manipulées par Walter pourraient bien renvoyer au tome 4.

Hérésie ? Absolument pas. Le choix d’une intrigue alternative est sensé, brillant même, et tout à fait cohérent en regard de certains éléments (comme le fait que le Roland du film trimballe le Cor d’Eld). Comme dirait Jake, « Il existe d’autres mondes que ceux-ci » (c’est d’ailleurs la seule citation dont je regrette l’absence dans le film).



L’histoire est bien conçue, pas trop longue, pas trop touffue, une bonne introduction à l’univers donc. Elle est juste un peu expéditive sur la fin. Quelques minutes supplémentaires n’auraient pas été de trop pour mieux poser les enjeux et mettre en lumière certains personnages.

Visuellement, le film est un régal pour les fans : l’atmosphère particulière de l’Entre-Deux-Mondes est plutôt bien rendue et on trépigne régulièrement en repérant certains détails (à commencer par la Tet Corporation qui ouvre le film). Les dialogues aussi sont très respectueux de l’œuvre, et intègrent bon nombre des formules un peu étranges employées par Roland.

Le spectateur novice n’y prêtera pas attention (et ne sera pas gêné je pense), mais j’aime vraiment beaucoup la façon dont le film accumule les clins d’œil à la Tour Sombre (19 ! 19 !) et au reste des livres de Stephen King (on voit l’hôtel de Shining notamment).


Quant au casting, je ne dirais qu’une chose : chapeau ! Idris Elba incarne un excellent pistolero et c’est d’autant plus impressionnant qu’on est très loin de l’image « Clint Eastwood » du personnage véhiculée notamment par les illustrations. Quant Matthew McConaughey, il s’éclate dans son rôle de l’Homme en noir. Il cabotine un peu parfois, mais cela colle parfaitement au personnage !

Un seul regret pour moi : le final. J’avais trouvé la conclusion un peu en décalage du reste de l’intrigue, et j’ai été d’autant plus déçue de découvrir qu’elle avait été modifiée à la dernière minute. Et si je me fie à cet article, on est vraiment passé à côté d’une très bonne fin.

A part ce final un peu décevant, globalement j’ai passé un bon moment devant ce film. Il n’est probablement pas parfait (M. Vert, novice de cet univers a eu un peu de mal à rentrer dedans notamment) mais c’est une excellente adaptation, qui ne méritait sans doute pas de se faire autant assassinée par tous les critiques (d’ailleurs c’est juste le troisième film où je dis ça depuis le début de l’été !).

J’ignore si la suite ou le projet de série télé verront le jour, mais en tout cas même en tant que stand-alone, le film La Tour Sombre est tout à fait sympathique, et à l’image de La Clé des Vents, c’est un peu un film « doudou » à savourer après avoir lu toute la saga.

D'autres avis : L’ours inculte, Latoursombre.fr

15 commentaires:

  1. J'ai quand même bien envie de lire la saga avant. Donc je regarderai ce film dans dix ans. :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lorhkan
      Ca dépend, tu comptes t'y mettre avant ou après ta lecture de toute l'oeuvre de Ursula Le Guin ? :p

      Supprimer
    2. Arf... Dans vingt ans alors ! :D

      Supprimer
  2. J'ai vraiment envie de le voir celui-ci!!!
    Merci pour cet article. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      Dépêche toi alors, j'ai peur qu'il ne reste pas trop en salle hélas...

      Supprimer
  3. Ho oui le doudou le doudou!!! :) :)
    Moi je pense que les critiques sont juste des mauvaises langues parfois. ^^ Il est vraiment sympa ce film, très fidèle dans l'infidélité même, et comme toi je regrette juste la rapidité de la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha et puis je regrette l'absence de clin d’œil à Eddie et Susannah et l'absence de caméo de Stephen King en personne, ç'aurait été tellement génial. Mais je crois que je te l'ai déjà dit en fait.

      Supprimer
    2. @Alys
      Pour King c'est un peu dommage. Pour Eddie et Susannah j'y ai repensé, c'est assez logique finalement : ils sont sensés apparaître dans la suite, donc soit il fallait qu'ils soient déjà choisis, soit mettre un acteur qui serait probablement différent du choix final...

      Supprimer
  4. Jolie critique, bienvenue dans le ka-tet restreint du "j'ai aimé le film" :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @L'ours inculte
      C'est que nous avons gardé la foi dans notre quête de la Tour Sombre :D

      Supprimer
  5. Question à mille points... parce que j'aime bien lire avant de voir... mais...
    Est-ce qu'il faut "avoir lu" toute la série, ou juste le Pistolero c'est bon? ;-)
    (Bon okay ya de references aux autres tomes tu disais?)
    J'ai le Pisto depuis un milliard d'années, et Monsieur Joel s'y est mis en juin (devoration des 3 premiers, sueurs sur le 4 et là il vient de commencer le 5)
    Mais bon donc, voilà, je le demandais pour mon cas...
    Est-ce que je me plonge dans le pisto et c'est juste ok. Ou est-ce que je le regarde en me disant que je me ferai la serie d'affilée ensuite (serie de livres j'entends).
    Voilà c'était la question du soir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Valeriane
      Je pense qu'il s'apprécie en ayant juste lu le premier, faut juste pas t'attendre à une adaptation qui colle au texte (puisqu'ils empruntent des éléments des autres bouquins, mais franchement quand on ne les as pas lus on ne peut pas savoir !)

      Supprimer
    2. Merci pour ton avis éclairé!!

      Supprimer
  6. Espérons un director's cut avec la fin alternative ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      J'y crois pas trop mais sait-on jamais...

      Supprimer