mardi 26 novembre 2013

Doctor Who : autour de l'épisode anniversaire

Oui je sais, « Oh non pas encore ! ». Mais le cinquantième anniversaire d’une série, ça n’arrive pas tous les ans, et je me suis rendue compte en rédigeant mon précédent article que je ne pouvais pas faire l’impasse sur les autres productions liées au 50ème anniversaire. Voilà donc un petit billet qui en fait le tour (estimez-vous heureux que je fasse une synthèse !).


The Night of the Doctor 

Il s’agit d’un de ces « minisodes » qui introduisent assez régulièrement les épisodes de Doctor Who. Souvent simples vidéos anecdotiques, ce n’est pas du tout le cas ici. The Night of the Doctor fait en effet le pont entre The Name of the Doctor et The Day of the Doctor en révélant/confirmant l’identité de ce mystérieux Doctor joué par John Hurt, et ce avec un sacré panache.

C’est bien simple, quand j’ai vu Paul McGann (alias le 8e Doctor) apparaître, j’étais complètement sous le choc. Pourtant il ne m’avait pas vraiment convaincu dans le téléfilm où il apparaissait, mais là en trente secondes je suis tombée complètement amoureuse, parce qu’il semblait bien plus être le Doctor, et pour le coup j’aurais bien signé pour deux ou trois saisons avec lui (j’ai plus qu’à me mettre aux aventures audios du coup, c’est malin !).

Et puis cette micro apparition est d’une importance capitale, puisqu’elle conclut l’histoire du 8e Doctor (qui restait quand même très floue jusque-là), reconnaissant officiellement dans la foulée toutes ses aventures audios. Dans la foulée, on assiste donc au début de la réunion entre l’ancienne et la nouvelle série, travail qui sera achevé (avec brio) par The Day of the Doctor.

Et tout ça en à peine sept minutes. Comme quoi le format court a encore de belles heures devant lui...

A noter qu’il existe une deuxième prequel à l’épisode anniversaire, The Last Day, mais étant pour le coup assez anecdotique (surtout en comparaison de celle-ci), je ne m’étalerai pas dessus.



An adventure in space and time

Ecrit par Mark Gatiss, An adventure in space and time est un biopic qui revient sur le tout début de la série, depuis sa création jusqu’au départ de William Hartnell. Trois années à peine, mais déjà bien remplies.

C’est sympa de découvrir à quel point c’était une série novatrice dans tous les domaines à l’époque (y compris dans le fait qu’elle était produite par une femme !), et de voir comment tout cela était tourné, dans un mini studio ridicule avec des prises de vue en continu.

D’habitude je ne suis pas forcément très fan des docu-fictions, mais je dois avouer que c’est une approche judicieuse pour un sujet tel que Doctor Who, qui passe son temps à accommoder la réalité à sa sauce. Et il faut reconnaître que la reconstitution en met plein la vue, tout est délicieusement sixties.

Et puis il a la performance de David Bradley, absolument génial en William Hartnell. Autant les autres personnages ne m’ont pas plus touché que ça (j’ai un peu trop les acteurs en tête pour ne pas voir la différence) autant lui m’a bluffé, au point que quand les reconstitutions ont commencé à se mélanger aux extraits de l’époque après le générique, je ne savais plus ce que je voyais !

An adventure in space and time est donc un très joli cadeau d’anniversaire, et si vous n’avez pas le courage de regarder les vieux épisodes en noir&blanc, je vous en recommande vivement le visionnage, pour vous faire une idée du moment où tout a commencé.



The Five(ish) Doctors reboot

Dernier et non des moindres, The Five(ish) Doctors reboot est une hilarante vidéo de 30 minutes qui raconte l’épopée improbables des acteurs jouant les Doctors de l’ancienne série pour apparaître dans l’épisode du 50e anniversaire.

Sans même parler du contenu, je trouve cette initiative (et le fait qu’elle ait été reconnue officiellement) super chouette parce que cela permet d’inclure tous les Doctors dans cette célébration, même s’ils ne pouvaient pas jouer un rôle dans The Day of the Doctor (ça aurait été difficile à justifier scénaristiquement de tous les intégrer).

Et surtout le résultat est juste hilarant. The Five(ish) Doctors reboot, c’est 30 minutes de pur délire où les caméos s'enchaînent et où tout le monde en prend pour son grade (les anciens comme les nouveaux acteurs, et ne parlons même pas de Moffat, Russell T. Davies ou John Borrowman !), avec beaucoup d’affection, et un grand sens de l’auto-dérision.

Du coup, arrivé à la fin, on a bien sûr un sourire ridicule plaqué sur le visage, mais aussi un peu la larme à l'oeil, parce qu’il n’y a bien que Doctor Who qui permet de produire des OVNI pareils !

7 commentaires:

  1. J'ai adoré le coup de John Borrowman avec femmes et enfants!

    RépondreSupprimer
  2. Ouiiiiiiiiii, merci beaucoup Vert pour cette découverte, JOhn Barrowman en "closet hétéro" était hilarant, et les 3 acteurs principaux géniaux dans leurs caricatures...C'est vrai que c'est vraiment un talent des Britanniques de parvenir à se moquer d'eux-mêmes avec tendresse...

    Et le téléfilm est magnifique, j'avais les larmes aux yeux à la fin ! IL est effectivement accessible aux non-fans avec son histoire assez universel...

    Tiens, tu savais qu'il y avait également eu un épisode audio avec les Docteurs Four, Five, Six, Seven et Eight réunis ??
    Je sens que je vais très vite l'écouter !

    La BBC s'y est prise tard pour sa com', mais il y a vraiment eu des choses sympa autour de cet anniversaire, au final ! :-D

    RépondreSupprimer
  3. Je te remercie pour ces vidéos, j’étais totalement passé à côté ! J’ai hâte de me plonger dans les épisodes en noirs et blancs ainsi que les enregistrements audios !

    RépondreSupprimer
  4. Tu peux faire autant de billets que tu veux sur le Doctor Who, ça me va très bien, à moi :) !

    RépondreSupprimer
  5. @Cachou
    Moi aussi, je me demandais quelle horreur on allait voir dans la voiture et paf, la femme et les enfants ! Y'a que les anglais pour sortir des trucs pareils xD
    (et puis l'épopée musicale sur l'autoroute après en prime...)

    @JainaXF
    J'ai entendu parlé de cet épisode audio malheureusement j'ai beaucoup de mal avec les histoires audio donc à moins que je sois coincée au lit, je sais pas si j'arriverais à en écouter un jour ^^

    @Escrocgriffe
    Je crois que tu es la première personne (à part moi) qui s’enthousiaste tant à l'idée de voir des vieux machins en N&B :D.

    @Brize
    Si je m'écoutais j'en ferais un toutes les semaines (mais bon la lecture avant tout quand même :D)

    RépondreSupprimer
  6. bon, avant de lire ce genre d'article faudrait surtout que je commence à regarder la série... (nan pas les cailloux naaaan ! aïe !) :p

    RépondreSupprimer
  7. @Raven
    C'est pas des cailloux que je vais te jeter mais les DVDs de la série pour que tu regardes :P

    RépondreSupprimer