dimanche 10 novembre 2013

Attila Marcel - Sylvain Chomet


Je suis tombée sur ce film un peu par hasard, au détour d'un couloir de métro, et je n'y aurais guère prêter attention si son titre n'était pas celui d'une chanson de la BO des Triplettes de Belleville. Voyant que les deux films avaient le même réalisateur, j'ai donc sauté sur l'occasion avant qu'il ne disparaisse des salles.

Attila Marcel est l'histoire de Paul, un trentenaire qui n'a jamais parlé depuis la mort de ses parents. Couvé par les deux tantes chez qui il vit, sa vie n'est faite que de piano et de chouquettes, jusqu'à qu'une voisine excentrique, Mme Proust, lui donne l'opportunité de plonger dans ses souvenirs et redécouvrir ses parents.

Ce film est un peu comme une extension des Triplettes de Belleville : on y retrouve l'enfant orphelin qui ne prononce jamais mot, les mêmes numéros musicaux improbables, les personnages de petites vieilles excentriques absolument délicieux...

Sauf qu'ici point d'animation mais des vrais décors, des vrais acteurs... mais le même charme étrange et décalé qui animait jusque-là les films d'animation de Sylvain Chomet. Attila Marcel est un film très drôle mais aussi très touchant (je suis admirative à quel point Guillaume Gouix dans le rôle principal arrive à faire passer des émotions sans jamais mot dire).

Sylvain Chomet a un style qui me fait penser un peu à Wes Anderson ou à Jean-Pierre Jeunet, dans le côté rétro-décalé et la galerie de personnages loufoques (des deux tantes à l'accordeur de piano en passant par les amis de la famille pétés de tunes). J'avais adoré jusque là tous ses films d'animation, et j'ai tout autant aimé ce premier film « en vrai ».

6 commentaires:

  1. A ben décidément, encore Wes Anderson... Je n'ai pas vu les triplettes de Belleville et je n'étais pas non plus spécialement attirée par ce film, mais tu me met le doute maintenant...

    RépondreSupprimer
  2. @Aude
    C'est un super argument (bon après c'est pas comme un film de Wes hein, mais y'a un air de famille je trouve ^^)

    RépondreSupprimer
  3. pas mieux que Aude pour le coup, le film ne m'attire pas spécialement, mais c'est souvent dans ces petits films discrets qu'on trouve de belles pépites ! Je me laisserais peut être tentée après le marathon blockbuster que je me prévois pour la semaine (coucou Gravity, Thor 2, Ender) ! :)

    RépondreSupprimer
  4. @Raven
    Rien que ça ? Mais ton cerveau va fondre avant la fin de la semaine xD

    RépondreSupprimer
  5. Quoi, une influence de Wes Anderson ? En plus j’avais adoré les triplettes de Belleville, je vais essayer de trouver une salle qui le diffuse ! Merci pour l’info ;)

    RépondreSupprimer
  6. @Escrocgriffe
    Peut-être pas une influence mais un air de famille... si tu as aimé les Triplettes tu peux foncer je pense ^^

    RépondreSupprimer