mercredi 12 décembre 2012

Click-Clack the Rattlebag - Neil Gaiman


Histoire de bien commencer le challenge JLNN, quoi de mieux qu’une petite nouvelle de Neil Gaiman ? Et ça tombe à pic, j’en avais une qui m’attendait sur mon ordinateur. Une histoire qui fait peur, écrite et lue par Neil Gaiman pour Halloween, dans le cadre de All Hallow’s Read.

Il s’agit d’une initiative lancée par Neil Gaiman, qui consiste à offrir à son entourage des livres qui font peur pour Halloween. Et cette année, en guise de bonus, il a carrément proposé cette nouvelle gratuite, histoire de terrifier son lectorat. Et pour chaque téléchargement sur le site d’Audible, une donation était faite à une œuvre caritative.

Dans l’affaire tout le monde y gagne : le lecteur qui a une nouvelle gratuite, Neil Gaiman, qui terrorise quelques lecteurs supplémentaires, les bonnes œuvres, bien sûr, et sans aucun doute Audible qui peut désormais vous envoyer de la pub !

La nouvelle n’est plus disponible désormais, du moins sur le site d’Audible, mais j’imagine qu’il y a encore des moyens de la dénicher à quelque part pour les plus motivés…

Click-Clack the Rattlebag est une petite nouvelle dans la veine « histoire qui fait peur » que les enfants aiment à se raconter dans le noir. Il met en scène le narrateur qui garde le petit frère de sa copine dans une grande maison. Le garçon lui demande de lui raconter une histoire avant d'aller au lit, et la conversation dévie vite sur les histoires effrayantes et sur Click-clack the Rattlebag.

C’est très classique comme histoire, mais cela fonctionne à merveille lorsqu’on l’écoute, d'autant plus que c'est raconté à la première personne.

C’est la première fois que j’écoute un livre audio en anglais, et j’ai été assez surprise d’arriver relativement bien à suivre. Le seul problème, c’est qu’on ne peut rien faire à côté, à part s’occuper les mains, sous peine de perdre le fil (heureusement, il y a le solitaire !).

Neil Gaiman est un type énervant, parce qu’en plus d’être un très bon auteur, c’est aussi un excellent lecteur à voix haute. Il parle très clairement, et il n’a pas son pareil pour poser une ambiance.

Du coup, même si je suis sûre d’avoir compris toutes les subtilités de Click-Clack the Rattlebag (Gaiman joue beaucoup sur les mots, c’est déjà dur sur le papier en VO, alors à l’oral je vous laisse imaginer), mais rien que la subtile évolution des intonations de sa voix a suffi à me coller des angoisses et à sentir l’horreur qui naissait peu à peu dans le texte. Et le tout en moins de dix minutes, ce que je trouve quand même assez épatant !

Ce n'est certainement pas son texte le plus mémorable, mais j'ai apprécié cette expérience originale de lecture. Sachant que ce n'est pas la seule nouvelle qu'il a enregistré en version audio, je me demande si je ne renouvellerais pas l'expérience...

En plus, ça me fera un bon entrainement si je m'intéresse à la prochaine adaptation radio de Neverwhere, dont le casting est pour le moins... alléchant ? (et encore, le mot est faible). Et non je n'ai pas écrit cet article juste pour arriver à évoquer ce sujet, non voyons, ça ne me serait jamais venu à l'idée...

Ironie du sort cependant, il m’a fallu bien 30 minutes pour écrire cette chronique, soit trois fois plus de temps que pour écouter la nouvelle. Heureusement que ce n’est pas pareil pour les pavés de 3000 pages, vous imaginez le temps qu’il faudrait pour pondre un article !


9 commentaires:

  1. Ta conclusion m'a bien fait rire :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux quelle nouvelle ActuSF ?

      Supprimer
    2. J'ai regardé un peu, je ne sais pas laquelle encore. Je te mail dès que je suis décidée ^^

      Supprimer
  2. "Neil Gaiman est un type énervant, parce qu’en plus d’être un très bon auteur, c’est aussi un excellent lecteur à voix haute. Il parle très clairement, et il n’a pas son pareil pour poser une ambiance."

    Je plussoie et même qu'il captive même lorsqu'on ne comprend pas grande chose à l'anglais oral, xd

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais, j'avais écouté des bouts de ses romans lu par lui-même à une époque où je comprenais pas aussi bien, et ma foi je me laissais très bien bercée par sa voix xD

      Supprimer