lundi 5 novembre 2012

Zombies contre licornes (anthologie)


Ces temps-ci, je suis un peu dans une période nouvelles (d’ailleurs hasard ou coïncidence, pendant ce temps Lune explique sur son blog pourquoi les nouvelles c’est génial, allez vite lire son article). Je viens de m’enfiler comme ça deux recueils qui m’attendaient dans ma PàL, et il me reste encore les Chansons pour J.R.R. Tolkien à relire qui ne vont pas tarder à y passer.

Personnellement j’adore lire des nouvelles, mais quelle galère à chroniquer à chaque fois ! Si on parle de tous les textes, c’est parti pour des articles de quatre pages, et en même temps, choisir ses textes favoris n’est pas toujours facile. D’autant plus que je prends rarement des notes pour m’aider, forcément !

Zombies contre licornes est une anthologie qui comme son nom l’indique s’amuse à opposer deux anthologistes qui défendent respectivement leurs créatures favorites, les zombies d’un côté et les licornes de l’autre. A l’origine j’étais un peu sceptique, mais en regardant le sommaire, j’ai repéré des nouvelles de Naomi Novik et de Scott Westerfeld, je n’ai pas pu résister.

Et puis c'est un livre jeunesse apparemment, ce qui est peu courant pour une anthologie (je n’ai peut-être jamais fait attention mais il me semble que c’est rare d’en croiser en rayon). Ce fait m’a d’ailleurs un peu échappé vu que j’ai lu des épreuves non corrigées (donc très sommaires côté présentation) qui m’attendaient depuis plus d’un an. D’ailleurs je me demande si la version finale est aussi jolie graphiquement que la VO (vu les premières pages sur Amazon).

Si je vous avoue que le combat d’anthologistes m’a un peu tapé sur le système (les arguments sont dignes d’enfants de 4 ans parfois), j’ai bien apprécié la plupart des textes, d’autant plus que sauter d’une licorne à des zombies offre des contrastes sympas (quand l’auteur ne mélange pas les deux !). Sans être mémorables, on passe de bons moments à lire ces nouvelles, d’autant plus qu’il y a des variations assez originales autour de ces créatures mythiques.

Je ne vais pas vous parler de tous les textes, mais voilà mes favoris :

- La plus haute justice de Garth Nix, juste parce que la nouvelle utilise zombies ET licorne, ce qui donne quelque chose d’assez épique rien que sur le principe ;

- Test de pureté de Naomi Novik : j’étais curieuse de savoir ce que pouvait faire l’auteur en dehors de Téméraire, et ma foi, y’a un sacré potentiel. C’est assez drôle en plus dans le genre déconstruction du mythe des licornes ;

- Bougainvillées de Carrie Ryan, pour l’atmosphère de fin du monde sur une île des caraïbes et la très sympathique narration qui alterne passé et présent ;

- Les enfants de la révolution de Maureen Johnson, qui ferait un bon film d’horreur à sa façon avec des horribles petits enfants que doit garder une jeune étudiante fauchée ;

- Prendre soin de son bébé licorne (tueuse) de Diana Peterfreund, qui s’amuse aussi beaucoup à déconstruire les licornes à sa façon, et dont j’ai bien aimé l’héroïne (qui se retrouve avec de banals problèmes d’ados et des problèmes surnaturels sur le dos en même temps) ;

- Inoculata de Scott Westerfeld, pour sa fin du monde zombie qui se révèle peut-être un commencement, j’ai presque regretté que l’histoire s’arrête là où elle s’arrête ;

- Princesse Petite-Culotte de Meg Cabot, qui explique très bien pourquoi une licorne est le meilleur des cadeaux d’anniversaire, la dernière partie est juste hilarante (sans parler du nom de la licorne) ;

- Les mains froides de Cassandra Clare, qui ressemble à un étrange conte de fées remanié avec des morts vivants. On est loin du zombie mangeur de chair humaine, mais l’ambiance reste néanmoins glaçante à sa façon ;

- Dernier bal de Kathleen Duey, autre variation sur un groupe d’ados reconstruise un semblant de société dans un lieu clôt pour échapper aux zombies, plus classique (et du coup presque plus satisfaisante finalement) que la version de Scott Westerfeld

Sachant que l’anthologie compte douze nouvelles, j’aurais tout aussi bien pu vous parler des trois dernières, mais je n’ai pas grand-chose à dire à leur sujet, même si leur lecture était sympathique aussi. En fait c’est tout le recueil qui est comme ça. Les textes ne sont pas inoubliables, mais on les lit avec plaisir, et même souvent un sourire au coin des lèvres.

A faire mes comptes j’ai aimé presque autant d’histoires de zombies que de licornes, comme quoi il est difficile de choisir son camp au sortir de cette lecture !

Et zombies et atmosphère de fin du monde oblige, cela viendra enrichir mon challenge Fins de Monde (j’ai pas trouvé preneur pour les licornes par contre…).

CITRIQ

10 commentaires:

  1. Je confirme, le titre de l'antho laisse assez sceptique à première vue ! Merci pour la chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le genre de titre qui donne envie de fuir comme de se jeter dessus quoi ^^

      Supprimer
  2. Purée, j'ai empruntée deux fois cette anthologie, et je n'ai lu que les deux premières nouvelles, dans le métro pour aller le rendre la dernière fois. (je crois que c'est une habitude chez moi)
    C'est bien de signaler que c'est un livre jeunesse car comme tu le dis, c'est assez rare, oui.
    Donc après lecture de ta chronique, je me dis qu'il faut que j'aille la réemprunter :)
    Bon, et si Tigger Lilly repoussait le challenge ? J'ai trop de lectures dans ce cadre encore à lire :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais ce qu'on dit, jamais 2 sans 3 :D

      Supprimer
  3. Sympa sans plus alors ?
    Je suis d'accord avec toi : chroniquer des nouvelles, c'est bien chiant parfois, généralement j'essaie de noter mes impressions après chaque nouvelle mais ça hache la lecture et puis la nuit c'est pas simple ! Parfois je parle seulement de celles qui m'ont marquée, c'est aussi bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je fais en général, sauf que du coup des fois je chronique toutes les nouvelles du coup xD

      Supprimer
  4. Acro < je n'ai point le pouvoir d'empêcher la fin du monde. Le 21 décembre c'est le 21 décembre faut faire avec :p

    Ca a l'air sympa. Faudrait que je cherche mon exemplaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roh tu vas bien nous trouver une vieille prophétie sumérienne qui nous prédit la fin du monde le 11/12/13 après non ? :D

      Supprimer
  5. Moi je lirai bien l'antho, juste pour les licornes :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Méfie toi, je me disais la même chose, et y'a des histoires de zombies que j'ai bien aimé ^^

      Supprimer