jeudi 19 mai 2011

Detective Dee : le mystère de la flamme fantôme - Tsui Hark


J’aime bien les films dont la bande-annonce reflète tout à fait le contenu. Lorsque j’ai vu les premiers extraits, je me suis dit : chic, un film en costume avec des combats dans tous les sens et des grandes paroles de sagesse chinoise auxquelles on ne comprend rien ! Le film est en tout point semblable à cette description.

Nous sommes donc en l’an 690, en Chine, et l’impératrice régente Wu Ze Tian s’apprête à monter pour de bon sur le trône, ce qui fait bien sûr quelques mécontents. Pour marquer l’évènement, elle a fait construire une immense statue de Bouddha, mais le chantier de construction est perturbé par des mystérieuses combustions spontanées.

Sur les recommandations d’un cerf qui parle (quoi de mieux ?), l’impératrice fait sortir de prison le Détective Dee, qui croupissait depuis 8 ans pour s’être opposé à son accession au pouvoir. Aidé du Grand Officier et d’un prêtre albinos (ne me demandez pas les noms ou les rangs exacts), il enquête donc sur ces mystérieux morts.

Imaginez un peu Sherlock Holmes qui sort des sagesses profondes et pratique de façon intensive les arts martiaux, ça résume à peu près ce film où le héros passe presque plus de temps à se battre qu’à enquêter.

Mais c’est un délice, parce que visuellement on en prend plein la figure : décors (ville qui s’étend à perte de vue, forêt, marché souterrain, palais impérial…), costumes, chorégraphies. Bon certes c’est complètement irréaliste (la transition souterrains/forêt/ville peut laisser sceptique, et ne parlons pas du nombre d’archers nécessaire pour balancer autant de flèches), mais en terme de Chine rêvée, c’est que du bonheur.

De toute façon le but n’est pas de faire vrai, mais de divertir, et de ce côté-là on est servi. Aucun cliché du film d’aventure à la chinoise ne nous est épargné (on a même le droit aux cerisiers en fleurs qui répandent leurs pétales de partout, c’est dire), et on est bien content, parce que c’est pour ça qu’on est venu, non ?

Le résultat est à la fois épique et drôle, et on ne voit pas les deux heures de film passer, autant dire que c’est un très bon divertissement.

4 commentaires:

  1. arf, j'y ai emmené Fénicina et son meilleur pote pendant les vacances sur la fois d'une critique qui disait que ça valait Tigres et dragons... b'en heu comment dire, je préfère tigres et dragons... voilà

    RépondreSupprimer
  2. N'ayant pas vu Tigre et dragon, je ne peux pas comparer pour ma part ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je veux absolument le voir celui-là, mais il ne passe pas ici. J'opterai bien pour la solution alternative, mais il y a un problème de sous-titres que je ne trouve pas...

    L'est bien "Tigre et dragon" (en même temps, je ne l'ai plus vu depuis... Oh, zut, une décennie! O_O)(chuis vieille O_O)

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui sans sous titres ça va être dur, c'est le genre de film déjà où même en s'accrochant aux sous-titres on a du mal à tout comprendre alors xD

    RépondreSupprimer