samedi 10 juillet 2021

Ubik (livre audio) – Philip K. Dick

Ubik - Couverture

Après une première expérience réussie d’audiolecture, j’ai décidé de continuer l’aventure en m’attaquant à un classique de la SF, le roman Ubik de Philip K. Dick. L’expérience a été très plaisante, autant pour le contenu que pour l’excellente qualité de la narration.

Ubik est un roman dont j’avais beaucoup entendu parler, mais comme je préfère généralement les textes courts de l’auteur, je n’avais encore jamais pris la peine de le lire. Il était donc temps de combler ce trou dans ma culture.

Ce roman imagine un futur (en 1992 !) où le système solaire a été colonisé, ou l’on se déplace en fusée entre les villes, où l’on parle avec les morts et où les portes et les appareils ménagers nous parlent, généralement pour nous demander de payer.

L’histoire suit les pas de Glen Runciter, dirigeant d’une entreprise de neutraliseurs, et de ses employés. Ils sont spécialisés dans la traque des télépathes, précogs et autres personnes dotées de pouvoirs psys. Alors qu’un des meilleurs télépathes a disparu, il reçoit une étrange proposition commerciale.

Ubik est un roman que j’ai trouvé impressionnant, déjà pour le futur qu’il met en scène. Certains éléments peuvent sembler désuets (rien d’anormal pour un roman qui a déjà 50 ans), mais d’autres sont juste visionnaires. J’adore notamment tout le système des micropaiements, c’est tellement actuel !

L’autre aspect intéressant de ce roman, c’est son côté mindfuck. Difficile de développer ce point sans en dire trop sur l’intrigue, mais disons qu’une fois passé le premier tiers du roman qui pourrait être une banale histoire de SF, tout devient d’une incroyable et fascinante bizarrerie qui rend le livre difficile à lâcher. Pour faire simple : wahouh !

J’avais le roman au format papier à la maison, mais j’ai plutôt opté pour la version audio, ce que je ne regrette absolument pas. Le roman est lu par Damien Witecka qui a fait un travail extraordinaire pour rendre cette lecture vivante. Il donne notamment des voix différentes à tous les personnages, ce qui est très précieux si comme moi vous avez du mal à retenir les noms, ça permet d’identifier à l’oreille qui parle.

Bref lisez Ubik ou écoutez-le, vous passerez un excellent moment (du moment que vous respectez les instructions sur la notice bien sûr).

Infos utiles : Ubik est un roman de Philip K. Dick paru en 1969 en VO et en 1970 en VF, avec une traduction de Alain Domérieux. 284 pages au format poche. J’ai écouté la version Audible lue par Damien Witecka, qui dure 8h et 18 minutes.

D’autres avis :
Au pays des Cave Trolls, Babelio, Chut Maman lit, Les Chroniques du Chroniqueur, Lorhkan et les mauvais genres


9 commentaires:

Baroona a dit…

Y'a tellement de personnes qui audiolisent ce livre ces derniers temps que je commence à avoir l'impression que c'est un roman de Damien Witecka. 🙈 Faudrait que je tente la version Philip K. Dick un jour.

Tigger Lilly a dit…

Y a tellement de personnes qui audiolisent ce livre en ce moment que ça me donne envie de le relire sous cette forme 😅

Vert a dit…

@Baroona
C'est un livre à découvrir peu importe le support

@Tigger Lilly
Ça en vaut la peine et c'est pas long à écouter. Enfin moi je dis ça... 😇

shaya a dit…

Oh je pensais que tu l'avais déjà lu ! A voir toutes ces chroniques passer j'ai envie de le relire moi xD

Vert a dit…

@Shaya
Non il était dans ma pile de classiques à rattraper. C'est désormais chose faite ! Bonne relecture si tu te laisses tenter ^^

Yuyine a dit…

Moi et Dick ça ne se passe pas toujours bien (voir jamais) donc j'ai beaucoup de craintes à l'idée de me lancer dans cette histoire. Mais le format audio pourrait être une belle passerelle.

Vert a dit…

@Yuyine
Cette version est très plaisante à écouter en tout cas, n'hésite pas à essayer !

Alys a dit…

Ahah c'est vrai qu'il a l'air dingue ce bouquin (en tout cas, vu ce que Carrère en dit dans la bio de Dick!). Un jour, un jour!

Vert a dit…

@Alys
Oui il est à la hauteur de sa réputation !