jeudi 31 octobre 2019

Recueil factice – Septembre-Octobre 2019


Bonne nouvelle : j’ai retrouvé du temps pour lire.
Mauvais nouvelle : j’ai encore un peu de mal à trouver le temps de bloguer.
Me voilà donc bientôt en novembre et je n’ai même pas commencé à chroniquer les lectures d’octobre. Vous n’êtes pas trop pressés j’espère ?



LIVRES


Utopiales 2018 (anthologie)
Une excellente anthologie proposant des textes très différents mais tous de qualité – Chronique complète

The Subtle Knife (His Dark Materials 2) – Philip Pullman
Une relecture de tome 2 en demi-teinte, heureusement que la suite arrive juste derrière – Chronique complète

The Amber Spyglass (His Dark Materials 3) – Philip Pullman
Une conclusion en fanfare pour une trilogie riche et prenante, même si je l’ai un peu moins aimé qu’il y a 20 ans – Chronique complète



FILMS


Ad Astra – James Gray
Histoire d'un astronaute à la recherche de son père, dans un futur proche où l'humanité cherche dans les étoiles son salut, Ad Astra est un film que j'ai bien failli éviter en raison de retours négatifs. Grand bien m'en a pris de m'accrocher, car j'ai passé un excellent moment. Là où beaucoup ont trouvé le héros très froid, je me suis surprise à avoir beaucoup d'empathie pour lui, sans doute parce que je connais bien cette façon de dissimuler une bouillante colère sous un naturel austère. Du coup je me suis laissée emporter par l'histoire, la vision d'un futur qui semble à la fois très proche et très loin, et la beauté des images, acceptant totalement les nombreuses incohérences qui auraient dû me hérisser le poil. Comme quoi il est plus facile de suspendre son incrédulité quand on s'entend bien avec son narrateur.

Dark Crystal – Jim Henson & Frank Oz
Il est toujours un peu risqué de se plonger dans un film tel que Dark Crystal, auréolé d'une sacrée réputation de classique des films de fantasy. J'avais un peu peur de passer à côté, et je dois dire que ça a été un peu le cas tant le scénario est basique. Mais j'ai quand même apprécié la balade pour la beauté de l'univers d'une incroyable richesse, qui donne envie de faire pause pour fouiller les décors et apprécier l'incroyable animation des marionnettes. Au final, c'est un film que je regrette de ne pas avoir découvert plus tôt, il y a quelques années je serais tombée amoureuse. Du coup, cela donne envie de jeter un oeil à la série...

Downton Abbey – Michael Engler
Après avoir traversé le début du XXe siècle, il est grand temps de dire au revoir aux habitants de Downton Abbey avec un film, un vrai, qui nous raconte une visite royale, avec tout ce que cela implique de bouleversements en tout genre. Le portage au cinéma n'apporte à mon humble avis pas grand-chose à l'univers, mais si vous avez regardé la série jusqu'au bout, ne vous privez pas de ce petit plaisir. Certes le scénario est désespérément prévisible et tend encore plus à la guimauve que d'ordinaire, mais on retrouve avec bonheur toute la troupe de nobles et de domestiques, on ricane à chaque réplique de cette merveilleuse et indécrottable Lady Violet et on verse une petite larmichette sur la fin parce qu'il semblerait que cette fois-ci, ce soit bel et bien fini !

I am Mother – Grant Sputore
Un robot élève une enfant, dernière survivante de l'humanité. Tout va bien, une vraie complicité existe entre la « mère » et la « fille », mais la jeune fille grandit et se pose de plus en plus de questions. La plupart des films de SF de Netflix se caractérisent souvent par le manque flagrant de décors et d'acteurs. Ici c'est le cas également, mais c'est plutôt au service de l'histoire qui joue la carte du huis-clos et pose plein de questions très pertinentes. Si I am Mother n'est pas parfait (le dernier tiers est franchement brouillon, si bien qu'on ne sait plus trop bien si les questions laissées en suspens sont volontaires ou non), c'est je crois bien un des films de SF les plus réussis de Netflix que j'ai eu l'occasion de voir.



PROGRAMME DE NOVEMBRE


Comme annoncé plus haut, novembre sera un mois de rattrapage. Je devrais vous parler d’heures-lumière au format hors-série, d’une fille dans sa tour et d’un voyage en Terre du Milieu. Viendront ensuite des mers brumeuses et de la science qui fait son cinéma. Bien sûr, on reviendra sur les Utopiales (si j'arrive à y aller et à revenir bien sûr). Et j’espère d’ici la fin novembre réussir à finir la série télé The Boys (il nous reste deux épisodes, tout est possible).

12 commentaires:

Baroona a dit…

Et si on est pressé, ça se passe comment ? =O
Ça fait un gros programme pour novembre tout ça. J'espère que ce n'est pas trop un programme type Utopiales, où finalement rien n'est conforme au programme. =P

Tigger Lilly a dit…

Cool que tu aies vu Dark Crystal et I am mother !
Bon au boulot pour novembre hein, le Tolkien il est assez costaud, j'espère que les illustrations et les photos sont grandes à l'intérieur :p

Vert a dit…

@Baroona
Tu peux essayer de te rouler par terre comme Mini-Vert pour signaler ton mécontentement ;p

Vert a dit…

@Tigger Lilly
Oui oui y'a de belles pleines pages d'illustrations (et papier mat très adapté à ce genre de document en plus)

Alys a dit…

"sans doute parce que je connais bien cette façon de dissimuler une bouillante colère sous un naturel austère" --> Mince, je ne te regarderai plus de la même façon :D
Le format filmique n'apporte rien de plus à Downton mais c'est génial quand même <3

itenarasa a dit…

Le personnage d'Ad Astra est froid parce qu'il a été et s'est construit ainsi alors c'est vrai que son visage de marbre n'incite pas à l'empathie. Et pourtant, on sent la colère, la frustration, toutes les larmes rentrées et qui finissent par surgir (un moment touchant du film d'ailleurs).
Même si ce n'est pas un film marquant, il m'a fait passé un bon moment. Et tu as raison, visuellement, il y a de beaux moments.

Toujours pas vu Dark Crystal. J'ai un peu peur de passer à côté... mais faut que je me décide car la série dont TL a parlé me tente!

Downton Abbey : mon côté fangirl de la série a plus qu'apprécié de retrouver tout ce beau monde sur grand écran. Pour le reste, on est d'accord, c'est du vu et revu. Mais ça fait tellement du bien (même si j'ai chialé) :p

:)

Vert a dit…

@Alys
C'est parce que tu ne m'as jamais vue en pétard xD

Vert a dit…

@Itenarasa
Je l'ai vu pour la série Dark Crystal... et je n'ai toujours pas commencé la série xD

shaya a dit…

J'ai beaucoup aimé aussi Ad Astra, principalement pour les vues de l'espace qui sont superbes. Mais clairement il ne fallait pas s'attendre à de l'action !

Vert a dit…

@Shaya
Non je pense qu'ils en ont même rajouté un peu pour faire passer la pilule ^^

Elessar a dit…

Ha ! mais tu n'avais jamais vu Dark Crystal !
C'est vrai que c'est toujours délicat d'attaquer ce genre de classique à l'âge adulte :)
Sinon joli programme, et j'adore, en ayant pas le temps de blogueur tu blogues plus que moi quand j'avais le temps XD

Vert a dit…

@Elessar
Oui les vieux classiques c'est toujours quitte ou double. J'ai failli m'endormir devant, ça ne m'a pas aidé non plus xD
Sinon oui je devrais probablement pas trop me plaindre, j'arrive encore à écrire des articles, mais des fois j'aimerais avoir un peu plus de temps pour les peaufiner au lieu de les jeter comme ça. Mais bon on ne peut pas tout faire non plus...