mercredi 1 novembre 2017

Recueil factice – Octobre 2017


Dans la lignée du mois de septembre, Octobre a été bien rempli. Si j’ai continué à beaucoup lire, pas moyen de trouver une après-midi tranquille pour écrire mes chroniques, d’où un petit passage à vide en fin de mois. Tant pis, les chroniques en retard seront publiées au mois de novembre, et en attendant je vous laisse profiter de quelques brèves de lecture, de cinéma et de séries…




LIVRES


Adar : retour à Yirminadingrad (collectif)
Un beau projet et un bel objet-livre, mais qui n’est pas forcément facile d’accès – Chronique complète

L’origine des victoires – Ugo Bellagamba
Une histoire plutôt sympathique qui propose de revisiter l’histoire à travers le temps avec de beaux personnages féminins – Chronique complète

Le livre d’or de la science-fiction : Robert Heinlein – Robert Heinlein
Un recueil intéressant à lire mais sans doute pas idéal pour se familiariser avec les univers de l’auteur – Chronique complète

Bleu : histoire d’une couleur – Michel Pastoureau
Après Vert : histoire d’une couleur, je continue à explorer les écrits de Michel Pastoureau sur les couleurs, leur histoire et leur rôle social à travers le temps. Il y a pas mal de redites entre le bleu et le vert (normal, les deux couleurs sont liées) mais c’est une lecture néanmoins passionnante. On y découvre comment on est passé dans monde occidentale d’une couleur plutôt mal aimée à l’époque antique à ce qui est aujourd’hui la couleur neutre et favorite par excellence. Et certaines anecdotes sont bien sympathiques (notamment sur les recettes pour teindre en bleu !)

Le tableau du Maître flamand – Arturo Pérez-Reverte
Après avoir lu (et adoré) Le Club Dumas, je me suis penchée sur un autre polar de cet auteur, qui joue toujours la carte de l'érudition avec une intrigue qui parle de peinture flamande et de jeux d’échecs. On y suit les pas d'une restauratrice d'art qui trouve une inscription secrète sur un tableau ancien et qui a très vite l'impression que sa vie est en danger du fait de la découverte. Pour être honnête je m'attendais à plus de peinture et moins de théorie du jeu d'échecs, mais j'ai quand même dévoré ce livre très prenant qui joue tellement bien avec la réalité que je suis allée me renseigner sur Pieter Van Huys pendant ma lecture (pour découvrir qu'aussi réel qu'il semble, c'était un peintre purement fictif !).

Je suis ton père : la saga Star Wars, l’Amérique et ses démons – Thomas Snégaroff
Un sympathique essai qui apporte un éclairage original sur la saga – Chronique complète



FILMS


Another earth – Mike Cahill
Découvert un peu par hasard, ce film m'a un peu fait penser à Perfect Sense dans cette manière d'utiliser la SF de façon très discrète pour écrire une histoire plutôt intime. L'argument SF, c'est l'arrivée d'une planète mystérieuse dans notre ciel (un double de la nôtre, on le découvrira plus tard). L'argument intime, je vous laisse le découvrir : c'est une histoire de regrets et de choix, pas du tout joyeuse mais plutôt bien menée. Le résultat n’est pas aussi marquant qu’a pu l’être Perfect Sense mais c'est une histoire surprenante (surtout si on s'attend à de la pure SF), plutôt touchante et bien réalisée.

Blade Runner 2049 – Denis Villeneuve
Très bonne surprise que ce Blade Runner 2049, et pourtant ce n’est pas facile d’être la suite d’un film culte. L’histoire prend son temps (dans le bon sens du terme) pour développer une intrigue intéressante, s’appuyant en partie mais pas que sur le film d’origine. Même chose pour les visuels, on est en terrain familier et en même temps il y a des nouveautés bienvenues. Bref c’est une suite qui sait être fidèle tout en développant sa propre identité, et le résultat est une vraie réussite !

L’Empire du soleil – Steven Spielberg
On suit dans ce film les péripéties d'un jeune garçon anglais vivant en Chine au début de la Seconde Guerre Mondiale, et qui se retrouve séparé de ses parents quand le Japon envahit le pays. La performance d'acteur du jeune Christian Bale qui encaisse les horreurs de la guerre, et le film en lui-même est très beau, avec des scènes (pourtant parfois toutes simples) impressionnantes et des passages émouvants. A défaut de trouver le temps de rattraper le roman quasi-autobiographique de Ballard du même nom, l'adaptation permet déjà de se faire une bonne idée du sujet !

Kingsman : Le Cercle d’or - Matthew Vaughn
Comme il reprend toutes les ficelles du premier opus, on a forcément un peu moins de plaisir à découvrir ce nouveau Kingsman, mais l'intrigue survitaminée, les scènes d'action ubuesques et l'humour font très bien leur travail. On ne voit absolument pas passer les presque 2h30 de ce film déjanté dont le seul défaut est peut-être bien de ne pas exploiter assez les nouveaux venus, les très américains Statesman !

Otherlife – Ben C. Lucas
Un film Netflix fraîchement sorti sur la plate-forme qui s'interroge sur le potentiel d’une nouvelle drogue qui permet de vivre des expériences extraordinaires en quelques minutes sans quitter son fauteuil. Le concept est intéressant, quelques idées sont bien trouvées et la réalisation correcte (et bien moins cheap que les précédentes créations Netflix en matière de SF) mais il manque quelque chose pour rendre ce film remarquable. Sympathique mais vite vu, vite oublié.

Thor : Ragnarok – Taika Waititi
Je craignais un peu que ce nouveau Thor surfe uniquement sur la vague des Gardiens de la galaxie mais il n'en est rien. S'il en emprunte en partie l'ambiance, il a sa propre identité, à mi-chemin avec le space-op déjanté et Le Seigneur des Anneaux (ma lecture d'un essai sur Tolkien en parallèle a peut-être influencé mon visionnage !). L'intrigue est correcte et on se régale de retrouver Thor (qui semble s'être trouvé un cerveau et un sens de l'humour, on est loin du premier film !), Loki (toujours aussi bon) et Hulk (toujours aussi vert et fort loquace pour une fois). Même si j'aurais bien du mal à prédire si ce film restera dans les mémoires (sans doute que non), on passe un bon moment et on réclame à grands cris la suite des aventures de Thor et Hulk.



SÉRIES


Iron Fist – Saison 1
En marge des autres séries Marvel qui misent plutôt sur une certaine noirceur et des intrigues très urbaines, Iron Fist parle de kung-fu et de grands combats bien/mal, avec un héros à la masse qui aurait pu être Bruce Wayne s'il avait eu un Alfred. Manque de bol ce n'est pas le cas et le voilà condamné à passer pour un fou, à ne pas savoir s'y prendre avec les filles et à faire preuve d'une naïveté à toute épreuve (ce type est l'incarnation du « loyal con » dans toute sa splendeur !). On est clairement loin du niveau d'un Daredevil ou d'une Jessica Jones côté qualité, mais certains personnages sont sympathiques (mention spéciale à Mme Gao) et on s'amuse (avec ou du héros, au choix) définitivement plus que devant Luke Cage !

The Defenders – Saison 1
Enfin à jour sur Iron Fist et Luke Cage, j'ai enfin pu m'attaquer à cette série, équivalent petit écran des Avengers, avec moins d'effets spéciaux mais de bons échanges entre les personnages. La série reprend les intrigues laissées en suspens par Daredevil et Iron Fist, ce qui est un bien et un mal à la fois (Luke Cage et Jessica Jones ont un côté pièce rapportée du coup). Le résultat n'est pas parfait : l'intrigue est presque trop condensée, les rencontres sont parfois un peu artificielles et les personnages secondaires sont là mais finalement très sous-exploités. Mais on passe quand même un bon moment et c'est un vrai plaisir de retrouver Matt Murdock (j'avais oublié à quel point il était torturé) et une Jessica Jones toujours aussi délicieuse, névrosée… et alcoolisée !



À VENIR EN NOVEMBRE…

Les chroniques (en retard) de Dragon de Thomas Day et des Voyageurs malgré eux de Elisabeth Vonarburg devraient arriver sous peu. Suivront celles de mes lectures en cours, le très surprenant Lud-en-Brume de Hope Mirrlees et le fort intéressant Tolkien et la religion de Leo Carruthers.

Ensuite, je pourrais savourer la satisfaction d’avoir éclusé toute ma vieille pile à lire. A l’heure où j’écris ces mots, celle-ci ne compte plus que 16 titres, et tous les ouvrages papier ont été achetés il y a moins de 6 mois.

Je serais bien tentée de publier un nouvel épisode de Un TARDIS dans la PàL pour célébrer cette petite victoire mais les Utopiales approchant, il est fort probable que cette situation ne dure pas. On en reparlera donc après le compte rendu plus ou moins détaillé de mes aventures à Nantes !

14 commentaires:

  1. Un fort beau mois comme toujours :p :) <3

    RépondreSupprimer
  2. Félicitation pour ta PAL ce n'est pas demain la veille du jour ou je pourrais dire la même chose :P

    Un beau mois =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @De Livre En Livres
      C'est plus facile de faire baisser sa PàL quand on ne met pas les pieds en librairie pendant deux mois, ça aide :D

      Supprimer
  3. Bravo pour la PAL!

    Je n'ai pas pu terminé Iron Fist justement pour ce côté loyal con trop poussé. J'ai adoré Another Earth!!

    Beau mois, mine de rien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      Roh c'est dommage de ne pas être allée au bout de Iron Fist, tu as raté... euh en fait probablement rien, à part quelques bons passages avec Mme Gao ^^.

      Supprimer
  4. Tu es à fond Marvel en fait en ce moment entre les séries et les films xD Et bravo pour ta PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      C'est même pas fait exprès ^^

      Supprimer
  5. Bravo pour la PàL C'est top !
    Je suis contente que tu aies aimé l' Empire du soleil, il est en bonne place dans mes films nostalgiques ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Faut juste que je reste raisonnable désormais sur mes achats (ça c'est pas gagné xD)

      Supprimer
  6. Ah la la, il faut attendre que je sois au Japon et en plein décalage horaire ( comprendre qu'il est 6h du matin et que je n'arrive toujours pas à dormir), pour trouver le temps de répondre.

    Je vais jeter un coup d'oeil à tout ça, enfin la partie Netflix (ça marche toujours là bas et leur catalogue et quand même beaucoup plus fourni que le notre).
    Comme toi j'ai beaucoup apprécié le nouveau Thor et son parti pris plus humoristique avec un brin de vintage/kits (cf BA, on aurait dit les maîtres de l'univers)
    Par contre j'ai été un peu déçu de Kingman, un peu too much, même si j'étais mort de rire sur la partie d'elton.
    Reste bladeruner, ou là je ne suis pas d'accord, l'ambiance musicale et photographique y été, mais niveau scénario, j'ai trouvé ça creux, avec même pas un semblant de surprise à la résolution de l'intrigue, beaucoup trop d'indices avaient été donnés avant, et de façon bcp moins subtile que dans le premier pour ce qui avait été fait sur l'origine de deckard.
    Je lance le téléchargement d'otherlife sur le Wi-Fi de l'hôtel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fánaríë
      Blade Runner 2049, le film qui divise par excellence :D
      Bon visionnage d'Otherlife !

      Supprimer
  7. Quelle histoire de couleur souhaites-tu découvrir maintenant ? Je note sur mes tablettes quelques films :) Je ne pense pas que je serai très studieuse le jour où je verrai le second volet de Kingsman, j'ai eu un peu de mal à me sentir investie avec le premier.
    Vivement le prochain épisode d'un TARDIS dans la PAL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Acr0
      Il m'en reste deux à lire à ce jour), le noir et le rouge. Le noir est intéressant parce que son histoire est clairement complémentaire à celle du bleu. Le rouge c'est son opposé donc c'est aussi très intéressant !

      Supprimer