samedi 11 mars 2017

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire - Saison 1


Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est une série de treize romans jeunesse publiée dans les années 2000. Elle met en scène trois jeunes orphelins poursuivis par le terrifiant Comte Olaf, un machiavélique personnage qui en a après leur fortune.

J’avais lu le premier tome de cette série sans jamais trouver l’opportunité d’aller plus loin. J’avais cependant bien apprécié le ton à la fois sombre et plein d’humour, avec de nombreuses interventions du narrateur. Il y avait un petit côté Roald Dahl dans ces interventions et dans cette manière de mettre en scène des adultes aveugles et idiots. Le ton est cependant plus dramatique, la vie des orphelins Baudelaire ressemblant avant tout à une longue de naufrages et de catastrophes.

Lorsque Netflix a sorti une nouvelle adaptation en série, j’ai sauté sur l’occasion de replonger dans cette aventure, histoire d’avancer un peu plus dans l’intrigue qu’avec le film de 2004 (qui faisait certes du bon travail mais nous laissait en plan à la fin du troisième tome).


Ce qui est chouette lorsqu’on adapte une série de livres en en série télé, c’est qu’on a bien plus d’espace pour développer l’intrigue, ce que l’adaptation Netflix a bien compris : avec deux épisodes pour reprendre l’intrigue d’un livre, il y a bien plus d’espace pour développer les personnages, l’univers… et à peu près tout de manière générale !

Je n’ai lu qu’un seul roman donc je suis loin de connaître toutes les subtilités de cet univers, mais j’ai eu l’impression qu’il y avait vraiment une grande fidélité dans cette adaptation, dans le déroulement de l’histoire mais aussi dans la façon dont elle est racontée.

La série inclut notamment des interventions de Lemony Snickett qui s’intercalent ici et là dans l’intrigue, parfois de manière assez loufoque, et cela contribue grandement à poser l’atmosphère très particulière des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire.


Visuellement, j’ai trouvé cette série superbe parce qu’elle est très particulière : que ce soit dans les décors, les costumes ou même dans la façon de filmer, j’ai eu l’impression d’avoir une réalisation de Wes Anderson, mais un Wes Anderson qui aurait succombé au côté obscur (avec une petite touche de Tim Burton parfois).

J’ai beaucoup aimé aussi la façon dont est racontée l’histoire, avec tout un jeu sur la répétition et sur les avertissements. Il arrive en effet assez fréquemment que l’auteur annonce des évènements à venir, mais cela ne gâche pas le visionnage, au contraire cela vient rajouter une dose de décalage (et cela n’empêche pas les surprises d’ailleurs).

Evidemment si vous n’appréciez guère l’humour noir, les tons décalés et les histoires qui forcent le trait volontairement, vous risquez de passer à côté de cette série. Mais si au contraire vous avez envie de voir quelque chose de différent, vous allez vous régaler dès les premières minutes, ne serait-ce qu’avec ce générique superbe visuellement, qui vous invite à aller voir ailleurs et en même temps vous présente le synopsis de l’histoire en cours !


Bref cette série est un régal à tout point de vue : intrigue, visuels mais aussi personnages. Les trois enfants (enfin surtout les deux grands, Violet et Klaus) sont très bons face un Neil Patrick Harris en Comte Olaf en grande forme. J’apprécie beaucoup le caractère très posé du personnage de l’auteur joué par Patrick Warburton.

Du coup arrivée à la fin de cette première saison, je me rends compte que je vais être obligée de reprendre ma lecture des livres. J’ai vraiment envie d’avoir le fin mot de l’histoire, et j’aimerais également mieux comprendre certains éléments de la série aussi.

En tout cas si vous avez envie d’une série qui change un peu, je vous recommande grandement d’accompagner les orphelins Baudelaire dans leur tragique vie, vous ne devriez pas être déçus !



8 commentaires:

  1. Waow, je suis un grand fan de Wes Anderson, donc il faut absolument que je visionne cette série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Escrocgriffe
      Je pense que ça devrait te plaire alors, y'a définitivement un peu de son style dans cette série (mais sans Bill Murray ^^).

      Supprimer
  2. Avec seulement le premier épisode visionné, je suis assez d'accord, j'aime beaucoup le visuel aussi et l'aspect cynique !

    RépondreSupprimer
  3. Je me demandais ce que valais cette série sur netflix. Un régal ?.... Ok, je crois que je vais la testrer en famille. Merci pour cette découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      En tout cas c'est un régal quand on a des goûts bizarres comme moi. J'espère que tu apprécieras la découverte ^^.

      Supprimer
  4. La série de livres était sympa quoi qu'un peu lassante. Par contre c'était super bien écrit/traduit. Je verrai la série à l'occasion, ça ne peut être que chouette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      C'est même très chouette ^^

      Supprimer