mercredi 7 octobre 2015

Doctor Who 9x03 – Under the Lake


Après un début de saison très « mythologie Who » où l’on voyageait aussi bien dans l’espace que dans le temps, laissons un peu de côté Daleks et Time lords (ou ladies) pour une histoire plus sobre mais ô combien délicieuse qui revient aux sources de la série : horreur, aliens et huis clos ! (et des spoilers dans cet article bien sûr).


Comme je regarde les saisons du 2e Doctor en ce moment, j’ai tendance à voir des parallèles entre les deux époques de partout, mais ça aura été rarement aussi apparent que dans cet épisode qui nous refait le coup de la base assiégée, le schéma type de la moitié des aventures du 2e Doctor.

L’inventaire est facile à faire : base isolée du monde, check ; mystérieuse force alien qui veut tuer tout le monde, check ; le Doctor qui arrive pour sauver tout le monde, check aussi. On y ajoute un petit groupe de personnages tous très différents avec quelques minorités (ça c’est l’apport de la série actuelle) et on peut se mettre en route !



D’ailleurs j’ai bien aimé le personnage de Cass qui s’exprime en langage des signes tout du long, pour le coup je pense que c’est la première fois qu’on croise une sourde-muette dans la série. Et c’est une femme, et elle a tout l’air d’être l’adjointe du big boss, bref elle n’est pas juste là pour faire joli (et c’est fort sympathique de voir tout ce langage des signes tout au long de l’épisode).


Les « méchants » fantômes sont plutôt intrigants quant à eux (ils ne sont là que la nuit, ils semblent vouloir tuer mais en fait non, ils font plein de choses en douce), et j’ai adoré voir le Doctor passer d’une hypothèse à l’autre tout au long de l’épisode, au fur et à mesure qu’il collecte les indices éparpillés. D’ailleurs il y a beaucoup de mystères dans cet épisode, et on se rend compte arrivé à la fin de celui-ci qu’on n’a presque aucune certitude.


J’ai aussi beaucoup aimé toutes les interactions entre le Doctor et la petite équipe, son enthousiasme débordant alors qu’ils vont tous mourir, ses discours pré-écrits pour montrer de la compassion, son plan pour sauver tout le monde, et son appel à l’aventure alors qu’ils pourraient juste rentrer chez eux. Et j’ai apprécié aussi que les sonic glasses s’installent à la place du tournevis sonique, ça change !


En fait l’épisode en lui-même est extrêmement solide, si bien que j’ai bien du mal à le décortiquer aussi longuement que d’habitude.

L’intrigue générale, les aliens très étranges, l’ambiance subtilement horrifique, la petite bande de personnages, tout fonctionne extrêmement bien. Même le comportement de Clara, parfois un peu exaspérant lorsqu’elle joue au Doctor, s’intègre bien à l’ensemble (et je soupçonne que cela prépare son départ).

L’ensemble est tellement bon que même si je savais dans un coin de ma tête que c’était un épisode en deux parties, la fin m’est tombée dessus sans prévenir.


Autant dire qu’on a affaire ici à une histoire solide, qui est en plus très rafraichissante dans le fait qu’elle soit relativement isolée de tout fil rouge ou de toute mythologie. J’espère que la deuxième partie sera tout aussi excellente !

5 commentaires:

  1. Tu es plus enthousiaste que moi cette fois-ci : j'ai bien aimé, mais c'était un peu trop classique pour moi... il faut dire aussi que l'épisode passe juste après l'ouverture de saison et Missy !
    Mais j'ai passé un bon moment et j'attends la suite avec intérêt !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien aimé aussi, on retrouve les éléments qui font un bon épisode de DW, c'est bien ficelé et la fin m'a bien bluffée. vivement la suite :

    RépondreSupprimer
  3. @JainaXF
    on pouvait pas être complètement d'accord ^^

    @Sombrefeline
    Oui, vivement samedi soir !

    RépondreSupprimer
  4. Ouh là, c'est que je prends du retard, ...
    D'abord j'ai préféré ce duo d'épisodes au précédent en fait, car on retrouve une composante temporelle paradoxale, mais si c'est surtout vrai avec le second épisode.
    Et j'ai particulièrement aimé le passage des cartes pense-bête, sûrement une idée de Clara pour que cette version du Docteur donne l'impression d'éprouver un peu d'empathie.

    RépondreSupprimer
  5. @Fánaríë
    Pour les cartes je me suis posée la question car l'une d'elle fait clairement référence à Sarah Jane (bon après c'est sans doute juste un clin d'oeil ^^).

    RépondreSupprimer