lundi 14 septembre 2015

L’homme des jeux - Ian M. Banks


La Culture de Ian M. Banks était de ces cycles dont j’entendais souvent parler, il était donc temps que je m’y mette, et quelle meilleure occasion que le Summer Star Wars pour se plonger dans cette civilisation du futur à échelle galactique ?

L’homme des jeux suit les pas de Gurgeh, un des plus célèbres joueurs de la Culture qui en dépit de tout ce que lui propose la civilisation ultra-avancée dans laquelle il vit, s’ennuie et recherche de nouveaux défis.

Pourtant, difficile d’imaginer l’existence de l’ennui dans une société utopique où hommes et intelligences artificielles vivent en bonne intelligence, où pratiquement aucune loi n’est nécessaire et où l’on ne tombe pas malade, où l’on peut changer de sexe à loisir et où on peut construire des volcans lorsqu’on est paysagiste.

Mais Gurgeh s’y ennuie, et c’est grâce à Contact, service spécialisé justement dans les contacts avec les civilisations extérieures à la Culture qu’il va se trouver une vocation : jouer au jeu d’Azad, un jeu extrêmement complexe qui régit tout le fonctionnement d’une civilisation extérieure à la Culture, celle du très autoritaire Empire d’Azad.

Ce qui fait qu’on accroche à L’homme des jeux, c’est déjà tout simplement le déroulement de l’histoire : le parcours d’un joueur vaut bien celui d’un conquérant, ou d’un sportif de haut niveau, et on se laisse très facilement happé par la progression du récit, par la tension qui monte, comme si on était soi-même en train de jouer.

Mais l’univers joue aussi pour beaucoup : la Culture est un univers extrêmement intéressant à découvrir (elle a un côté utopique qui -pour le moment- n’a pas vraiment été mis en défaut, c’est assez rare dans le monde de la SF !), et il en est de même pour l’Empire d’Azad.

Sans atteindre le niveau d’une Ursula K. Le Guin, il y a un souci de description de ces deux sociétés et de leur confrontation, une volonté d’aller au-delà des stéréotypes classiques qui m’a vraiment plu.

Le fait de placer un jeu au centre de l’histoire est plaisant (surtout quand on aime les jeux divers et variés), et même s’il y a quelques scènes de violence ici et là, on se retrouve avec une histoire plus basée sur le mental et la réflexion que sur les grosses armes, c’est rafraichissant.

L’homme des jeux est donc un roman qui se dévore, riche dans son univers et avec une histoire originale, une excellente introduction qui m’a donné envie de poursuivre dans l’univers de la Culture. Peut-être même avec le premier tome, puisque je me suis apparemment emmêlée les pinceaux dans l’ordre des premiers tomes !

CITRIQ

10 commentaires:

  1. Je n'ai jamais mis le nez dans la Culture (et non pas la culture... :P ), mais ce que tu en dis et le pitch du roman m'intéressent. Encore un truc pour lequel il faut que je trouve du temps, ce n'est pas gagné... :D

    RépondreSupprimer
  2. Un excellent roman, j'avais pris une belle baffe en le lisant, à l'image de ma découverte de Le Guin (et j'attendrai d'en lire d'autres pour savoir s'il est vraiment à la hauteur de la comparaison).
    Par contre, je n'ai toujours pas continué le cycle en reprenant son début. ^^'

    RépondreSupprimer
  3. @Lorhkan
    Ca va finir en challenge cette histoire :P

    @Baroona
    Je te rassure, je ne pense pas poursuivre immédiatement non plus !

    RépondreSupprimer
  4. Ça a l'air vraiment spécial cet univers de l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai découvert le cycle par ce roman et ça a été une claque pour moi. :)
    J'ai un peu poursuivi et pour l'instant c'est l'usage des armes qui a ma préférence pour son spleen, sa mélancolie et sa chute terrible.

    RépondreSupprimer
  6. @Tigger Lilly
    C'est tout son intérêt ^^

    @Elessar
    Va falloir que je le rattrape alors !

    RépondreSupprimer
  7. Ca fait longtemps que j'entends parler de la Culture, mais j'avais tenté (pas très fort) un autre titre auquel je n'avais pas acroché. Je crois que c'est un univers qui n'est pas très facile à aborder. Tu l'as trouvé difficile d'abord ou pas tellement ?

    RépondreSupprimer
  8. @Blop
    J'ai trouvé ça plutôt facile d'abord, il m'a manqué quelques éléments au début (faudrait que je vois si L'usage des armes éclaire ça) mais rien de bien gênant. Ca dépend peut-être des histoires.

    RépondreSupprimer
  9. Encore un auteur inconnu pour moi (faut vraiment que je me rattrape sur plein de monde XD) et celui là est dispo immédiatement dans ma bible ! Y'a des chances pour qu'il fasse partie des heureux élus une fois les séries Feed et Le sang des 7 rois terminées ! :D

    RépondreSupprimer
  10. @Raven
    Dans ta bible ? Dans ta bibliothèque c'est ça ? xD

    RépondreSupprimer