samedi 13 septembre 2014

Warchild - Karin Lowachee


Je ne sais plus pour quelle raison j’avais acheté ce roman (enfin si, il était en promo mais ce n’était sans doute pas la seule raison, sans quoi ma pauvre liseuse croulerait sous le poids de ses livres dématérialisés), mais alors que j’avais besoin d’une lecture un peu simple après Le Trône de fer, Warchild est tombé à pic.

Premier tome d’une trilogie (mais comme les héros changent d’un roman à l’autre, aucune obligation de tout lire pour avoir la fin, chic alors !), Warchild suit les pas de Jos Musey, un enfant de 8 ans qui jusque-là a vécu toute sa vie sur un vaisseau marchand.

Et son histoire n’a rien de monotone, puisque Jos perd ses parents dans une attaque pirate, passe un an entre les mains d’un bien sinistre personnage avant de s’échapper pour être récupéré par un sympathisant des striviirc-na (des aliens en guerre contre la Terre), qui lui apprend à se battre pour finalement l’envoyer espionner à bord d’un vaisseau militaire terrien… bref sa vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Warchild est un roman assez déstabilisant dans sa première partie, qui est rédigée à la 2e personne. J’ai croisé assez souvent le procédé pour ne plus être surprise par son emploi, mais je n’avais jamais lu un texte aussi long, et il faut reconnaitre que c’est assez perturbant.

Mais il y a une raison pour cela, et en poursuivant l’histoire avec un mode de narration plus classique, on comprend pourquoi, et on se rend vite compte que c’était le choix le plus judicieux pour mettre en scène les débuts du héros, et donner corps au personnage.

C’est d’ailleurs la grande force de ce roman : le personnage principal. Alors que ces derniers temps, c’est souvent l’aspect qui m’intéresse le moins, je dois dire que j’ai été bluffée par Jos, personnage incroyablement vivant et crédible.

Les traumatismes enfouis, le parcours atypique, les tiraillements intérieurs, tout cela sonne incroyablement juste, et jamais stéréotypé (et pourtant côté stéréotype il y avait du potentiel). D’ailleurs c’est d’autant plus bien écrit que l’auteur n’a pas besoin de jouer sur l’empathie pour nous faire rentrer dans le personnage. Et pourtant y’avait aussi du potentiel pour le larmoyant !

Par contre, je suis obligée d’avouer que je suis un peu moins rentrée dans l’univers dans lequel évolue Jos. Le coup des aliens adeptes des arts martiaux et du maniement du katana (ou équivalent), pour le coup ça m’a semblé un peu cliché.

C’est assez marrant parce du coup qu’à la lecture, j’étais incapable de dire si ce roman s’adressait à des ados ou à des adultes. L’univers assez simple et le héros enfant tendent dans la direction jeunesse. Mais en même temps, les personnages sont très travaillés, et question nuances de gris on est plutôt bien servi.

Sans doute ce roman s’adresse-t-il un peu à tous les âges, et chacun y trouvera quelque chose qui lui plait. Pour ma part j’ai passé un bon moment de lecture surtout pour le parcours du personnage principal. Par contre comme l’univers ne m’a qu’à moitié convaincue (les ninja de l’espace et moi ça fait deux), je ne sais pas si je lirais les autres romans qui s’y déroulent.

CITRIQ

8 commentaires:

  1. J'aime la littérature jeunesse et j'aime la littérature adulte …j'ai envie de lire le Trône de fer mais j'ai peur d'être découragée ….on dirait bien bien que cet ouvrage est fait pour moi …
    merci pour ton billet.
    Bonnes lectures.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut savoir que les trois tomes peuvent se lire indépendamment des autres vu qu'on ne suit pas le même personnage principal mais qu'on y retrouve des personnages secondaires.
    Heureusement pour moi j'ai commencé à la lire par le tome 3. Je n'ai pas encore lu le 2eme tome mais dans le tome 3 les aspects qui 'ont dérangé (le côté ninja) n'est pas présent.

    RépondreSupprimer
  3. @coinlectureheloise
    Effectivement, c'est un ouvrage à la frontière, ça peut faire son intérêt ^^

    @BlackWolf
    C'est bon à savoir si je jette un oeil à la suite (ouf plus de ninja :D)

    RépondreSupprimer
  4. Je l'avais acheté à sa sortie, très tentée par le synopsis, mais je n'ai pas réussi à rentrer dans l'univers du roman et je l'ai finalement laissé tomber avant la fin...

    RépondreSupprimer
  5. Mince, j'aurais juré que des aliens ninjas auraient leur place du côté des arguments positifs. C'est fort triste, si on ne peut même plus faire confiance aux aliens ninjas, où va-t-on ?

    RépondreSupprimer
  6. @Plume
    Je peux comprendre ça ^^.

    @Baroona
    Bah dans un Doctor Who ça passerait à merveille mais dans un roman plus sérieux ça fait moins crédible je trouve ^^

    RépondreSupprimer
  7. L'avantage, c'est que tu peux lire les deux autres romans de l'univers : les aliens ninja n'y font quasiment plus aucune apparition.
    Tu as mis le doigt sur quelque chose : le personnage principal est passionnant. Je pense la même chose du 3e opus (Cagebird), et c'est peut-être encore plus fort que pour Jos dans Warchild, mais pas du 2e (Burndive), tout simplement parce que le narrateur m'a agacé au plus haut point. Ce qui ne veut pas dire que le roman est mauvais.
    Je t'encourage à lire les deux autres, particulièrement le 3e. Il est dérangeant, il est salutaire.

    RépondreSupprimer
  8. @Blop
    J'y jetterais un oeil l'été prochain alors ^^

    RépondreSupprimer